Magnus Carlsen, champion du monde des échecs depuis 2013, vient d’ajouter un nouvel exploit à son riche palmarès : il vient de remporter le premier grand tournoi entièrement digitalisé d’échecs. Retour sur les grandes lignes de la compétition.

Vers la fin de l’échiquier en bois ?

Les amateurs d’échecs se souviennent forcément des parties légendaires entre les Kasparov et Karpov, ou encore entre Bobby Fischer et Spassky. Des batailles stratégiques qui s’étalaient parfois sur des semaines, sur le classique échiquier en bois. Depuis la pandémie de la Covid-19, la donne a changé. Bien sûr, le maniement des pièces d’échec sur un écran d’ordinateur ou de smartphone est une tendance vieille d’au moins deux décennies. La nouveauté, c’est que les grands maîtres s’affrontent aujourd’hui en compétition officielle en ligne ! C’est donc sur invitation de Magnus Carlsen, champion du monde en titre, qu’a été organisé le premier grand tournoi international en ligne, avec des joueurs triés sur le volet, mais qui se sont affrontés à distance.

Un tournoi d’échecs retransmis sur YouTube

C’est le site « Chess24 » qui organisé ce tournoi inédit et l’a retransmis sur YouTube. Digital oblige, les parties se sont jouées à un rythme rapide, à raison de 15 minutes par coup, au maximum. Au bout du compte, un peu sans surprise, c’est le champion du monde en titre, le norvégien Magnus Carlsen, qui a remporté le tournoi. En finale, il s’est même permis de battre l’américain Hikaru Nakamura, le numéro deux mondial. L’exploit est d’autant plus remarquable quand on sait que Nakamura est un habitué des parties rapides en ligne, jouant parfois une partie entière en moins d’une minute !
S’il s’agissait d’un tournoi virtuel, les prix, eux, étaient bien réels : 70 000 dollars pour le vainqueur, et 45 000 dollars pour le finaliste. Notons par ailleurs que si la compétition s’est globalement déroulée sans gros problèmes techniques, la partie entre l’iranien Alireza Firouza et Nakamura a été interrompue à cause d’un problème de connexion. La partie a finalement été annulée par les arbitres, au grand mécontentement de Firouza qui était plutôt bien placé.

Affrontez les meilleurs joueurs d’échecs au monde grâce au digital

Vous aussi, vous pouvez désormais vous mesurer au champion du monde en titre des échecs, grâce à la magie du digital. En effet, la plateforme Chess24 propose aux internautes de jouer en mode « blitz » contre le génie norvégien des échecs. Une initiative particulièrement appréciée en ces temps de pandémie, qui a d’ailleurs provoqué un regain d’intérêt palpable pour les échecs. Le jeu est un excellent moyen de combattre l’ennui, de travailler ses capacités cognitives et de gagner en capacité de concentration, dans le confort de son domicile. Et il n’y a pas que Chess24 qui surfe sur la vague. D’autres plateformes tout aussi renommées telles que la francophone Europe-échecs et les anglaises Chessbae et Chessgames donnent aussi l’opportunité aux internautes de jouer des parties en ligne avec des adversaires connectés un peu partout sur la planète.

Des cours d’échecs en ligne par les meilleurs

L’organisateur du premier grand tournoi d’échecs en ligne propose plusieurs services aux amateurs du jeu, notamment des cours d’échecs par l’ancien entraîneur de Garry Kasparov, un certain Iossif Dorfman. De plus, la plateforme retransmet en direct tous les grands tournois, avec un commentaire des plus instructifs par les meilleurs maîtres. Parmi ces analystes commentateurs triés sur le volet, il n’est pas rare de retrouver Magnus Carlsen lui-même, ou encore Peter Svidler, huit fois champion de Russie, qui n’hésitent pas à partager leurs astuces, et parfois leurs secrets, avec anecdotes croustillantes sur les parties anthologiques auxquelles ils ont participé. Ils ont l’art de simplifier les coups les plus compliqués, dans un bel effort de vulgarisation, et offrent au public une lecture fine de la psychologie des joueurs tout au long la partie. Un vrai régal pour les échéphiles !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :