Australie – A Brisbane, le dimanche 25 mars, une foule de manifestants ont scandé «merci, l’Australie» et «merci, M. Dutton» lors d’un défilé soutenant l’offre du gouvernement australien d’accorder le statut de réfugié aux fermiers blancs persécutés en Afrique du Sud.

La marche, organisée par la communauté sud-africaine de Brisbane et appuyée par le député libéral Andrew Laming et le sénateur indépendant Fraser Anning, a débuté à Emma Miller Place et s’est terminée au Parlement du Queensland sur George Street, où des membres de la communauté ont témoigné des persécutions endurées par leurs familles et leurs amis vivant en Afrique du Sud.

« Les fermiers sont ciblés et torturés et brutalement assassinés. »

« Les meurtres des fermiers sont à caractère racial et les fermiers blancs sont particulièrement confrontés à la persécution. L’environnement politique actuel et des déclarations telles que «Tuer le Boer, tuer le fermier» de la part de hauts fonctionnaires et de parlementaires conduisent la minorité blanche à craindre pour leur vie ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. claire says:

    LUE qui prétend aider les peuples en danger , les rescaper et sauver leurs vies , c’est pour cela que l’UE a laisser entrer des millions de clandestins , vous le savez birn tous ET BIEN cette même UE , qui sauve les bronzés , se fout totalement du massacre des blancs !

    Ce silence est étonnant !

    • pamino says:

      Est-ce que des fermiers blancs de l’Afrique du Sud, surtout des néerlandophones, ont déposé des demandes d’asile dans l’UE qui n’ont pas été reçues ? Cela m’étonnerait. En ce qui concerne les Australiens, il y a eu peu de temps après le début effectif de la colonisation en 1788 déjà très peu d’indigènes par rapport à la population blanche, composée elle d’abord de forçats et ensuite de migrants libres britanniques. On n’a pas bien traité les habitants ‹ab origine›, mais on ne les a pas massacrés non plus. En Afrique du Sud il y a eu et il y a encore beaucoup d’autochthones, mais la situation est beaucoup plus compliquée à cause de la guerre dite des Boers (‘paysans’ en néerlandais) et les camps de concentration anglaises pour les familles de ceux-ci pour les empêcher de nourrir leurs hommes qui faisaient la guérilla. (Ce sont les Anglais qui ont inventé le terme « concentration camp ».)

  2. Rèveil français la république française est en danger et nos valeur et nos entreprises et notre civilisation.Urgence

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

9 % 31.850 € manquants

3150 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.850 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !