La gay pride, défilé annuel des lesbiennes, gays, bisexuelles, transexuels, queers… se déroulait samedi après midi dans les rues de Paris.

Le mot d’ordre de cette années était : « Nos corps, nos vies, nos familles, plus de droits pour tou-te-s !»

De nombreux organismes allant des partis politiques aux syndicats en passant par les entreprises publiques (1) avaient envoyé des représentants et d’importants moyens logistiques afin d’être présent à cet événement.

Les adhérents de la CGT et de la CFDT pourront se réjouir de voir que leurs cotisations ont été utiles à une journée qui se voulait plus revendicative que festive.

En effet, les pancartes contre le gouvernement qui n’a pas inscrit la Procréation Médicalement Assistée dans la loi famille fleurissaient dans le parcours. La colère était palpable contre le Parti Socialiste à qui il est reproché de n’avoir pas été assez loin dans l’égalité des droits, les manifestants estimant que le bilan de ce qui a été accordé jusqu’à présent est extrêmement négatif.

Diverses associations étaient également au rendez-vous. Un groupe Juif gay et lesbien (Beit Haverim) a mis beaucoup d’ambiance sur un camion orné de l’étoile de David aux couleurs arc-en-ciel.

Divers slogans ont été entonnés durant le parcours dont : «  nos corps, nos genres, ta gueule ! ».

Du côté du Front de Gauche c’était le moment de rechercher des fascistes avec le slogan « pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos ! ».

En attendant le Grand Soir, chez les virils révolutionnaires du NPA, les successeurs de Che Guevara nous ont fait partager leur sens du rythme.

Vous pouvez en retrouver les éléments essentiels dans cette courte vidéo :

Nous vous proposons également quelques photos de manifestants:

 

gay pride

gay pride2

gay pride3

gay pride4

gay pride5

Groupe Juif, Gay et Lesbien
Groupe Juif, Gay et Lesbien

 

gay pride7

gay pride8

gay pride9

Jeunes Socialistes
Jeunes Socialistes

 

 

Hollande traître
Hollande traître

 

supporters au balcon
supporters au balcon

 

(1)  Politiques : Le Front de Gauche, Homosexualité et Socialisme, Le NPA, le MODEM, L’UDI (Gay Lib), les jeunes radicaux de gauche

Syndicats : La CFDT, La CGT, La FSU

Entreprises : La SNCF, Orange, Le Métro, l’Agence parisienne de l’eau.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

20 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :