Sanctoral

Saint Grégoire le Thaumaturge – Évêque et Confesseur

Grégoire naquit à Néocésarée dans le Pont, vers l’an 213. Dans sa prime jeunesse, il fut disciple du grand Origène dont il fit plus tard un panégyrique enthousiaste. Il devint évêque de sa ville natale. Célèbre par sa sainteté et sa doctrine, il le fut plus encore par ses prodiges et ses miracles que Dieu multiplia à tel point que, dès son vivant, il fut surnommé le Thaumaturge, c’est-à-dire faiseur de miracles. Il eut beaucoup à souffrir de la persécution de Dèce (249-251), puis de l’invasion barbare (254). Il mourut sous Aurélien entre 270 et 275, et tout le Pont, au dire de saint Basile, vénéra sa mémoire avec une immense dévotion, comme celle d’un maître dans la foi. Sa prière obtint le déplacement d’une montagne qui gênait la construction d’une église [« Si quelqu’un dit à cette montagne : Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et qu’il ne doute pas dans son cœur, mais qu’il croie que ce qu’il dit arrivera, il le verra s’accomplir » (Marc, XI, 22)]; de même, il dessécha un marais qui était une cause de discorde entre deux frères. Il chassa les démons du corps des hommes et des images des faux dieux. Ses miracles et son don de prophétie convertirent beaucoup d’hommes au Christ. Comme peu de temps avant de mourir il demandait combien il y avait encore d’infidèles à Néocésarée, on lui répondit qu’il y en avait encore dix-sept ; alors, remerciant Dieu, il dit : « C’est le nombre de fidèles que j’ai trouvé en arrivant ici comme évêque. »

Martyrologe

A Néocésarée, dans le Pont, l’anniversaire de saint Grégoire, évêque et confesseur, illustre par sa doctrine et sa sainteté. Il a été appelé le Thaumaturge en raison des nombreux prodiges et miracles qu’il opéra à la gloire multipliée des églises.

A Helfta, en Saxe, l’anniversaire de sainte Gertrude vierge, de l’Ordre de saint Benoît, illustre par le don des révélations dont elle fut favorisée. Sa fête se célèbre la veille de ce jour.

En Palestine, les saints martyrs Alphée et Zachée. Après des tourments multiples, ils subirent la peine capitale, la première année de la persécution de Dioclétien.

A Cordoue, en Espagne, saint Aciscle et sa sœur Victoire martyrs. Pendant la même persécution, ils furent tourmentés très cruellement par ordre du préfet Dion, et reçurent du Seigneur les couronnes méritées par un éclatant martyre.

A Alexandrie, saint Denis évêque, personnage d’une grande érudition. Très célèbre pour avoir souvent confessé sa foi, riche en mérites à cause de ses souffrances et de ses tourments variés; plein de jours, il s’endormit en vrai confesseur, au temps des empereurs Valérien et Gallien.

A Orléans, en Gaule, saint Aignan évêque. Les fréquents miracles opérés après sa mort témoignent qu’elle a été précieuse aux yeux du Seigneur.

En Grande-Bretagne, saint Hugues évêque. étant chartreux, il fut appelé à gouverner l’église de Lincoln; devenu célèbre par de nombreux miracles, il fit une sainte mort.

A Tours, en France, saint Grégoire évêque.

Florence, saint Eugène confesseur, diacre du bienheureux Zénobe, évêque de cette ville.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :