Ce qui a le plus préoccupé Emmanuel Macron lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine à Versailles, c’est le sort des gays en Tchétchénie. Question fondamentale de la diplomatie occidentale qui éclipse toutes les autres, que ce soit le terrorisme, les guerres, les morts, les attentats. Le cas des chrétiens persécutés, éliminés physiquement par dizaines durant leurs messes dans leurs églises qui explosent, et qui fuient par milliers l’Irak ou la Syrie n’a droit à aucune considération à côté de très hypothétiques cas d’éventuelles persécutions de gays en Tchétchénie. Bref les relations entre la Russie et l’Occident achoppent sur cette interrogation au point que les journalistes du monde entier (occidental s’entend!) s’en sont emparée jusqu’à aller sur place au ministère des Affaires étrangères à Moscou interroger son porte-parole Maria Zakharova. Le cas les préoccupe mais pas au point tout-de-même d’aller poser la question directement au président de Tchétchénie Ramzan Kadyrov… Et pourquoi pas ? Réponse tout en finesse de Maria Zakharova, ponctuée d’un discret clin d’œil final, à un journaliste finlandais…

Ne pas oublier d’activer les sous-titres. Le bouton se trouve en bas à droite de l’écran de la vidéo, à gauche des paramètres, ainsi que le montre l’illustration.

emiliedfresne@medias-presse.info

.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

35 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :