Marine Le Pen en compagnie de Dupont-Aignan s’est rendue ce matin à la cathédrale de Reims, symbole sacré du baptême de la France. C’est là que les attendaient des jeunes pour les empêcher de délivrer leur message sur les racines chrétiennes de la France. Des jeunes probablement manipulés qui scandaient les slogans qu’on leur avait mis dans la bouche, tels que “Marine Le Pen dehors, tu n’es pas ici chez toi!”

Un rassemblement houleux manifestement manipulé depuis l’Elysée. Qui a prévenu ces dizaines de jeunes pour qu’ils se rassemblent ainsi, alors que la candidate avait tenu son déplacement secret ? Marine le Pen et Nicolas Dupont-Aignan en plein danger islamiste, n’avaient que leur service d’ordre pour les protéger. C’est le service de sécurité de la cathédrale qui a du les exfiltrer, afin qu’ils ne se fassent pas écharper par ces nervis de gauche dont on a pourtant vu la dangerosité le 1er mai lorsqu’ils ont fait brûler vifs des policiers.

Montages bien orchestrés

Au même moment Macron était à Rodez, lui aussi chahuté, mais avec des manifestants bien encadrés par la police pour lui permettre de se mettre en valeur en allant parlementer avec eux, essayant par ce montage bien orchestré, d’effacer de l’esprit des électeurs l’accueil spontané et enthousiaste des employés de Whirlpool où il s’était sabré tout seul aux yeux des Français… Tout cela a été mis en scène par le pouvoir en place et ensuite relayé par les chaines de télévision, BFMTV en tête, selon un plan bien préparé afin de favoriser l’image de Macron et tenter de détruire celle de Marine Le Pen pour le dernier jour de campagne avant l’élection. Dupont-Aignan qui était l’invité à 19 heures ce soir de BFMTV, a déclaré que les forces de l’ordre n’ont pas encadré les manifestants et avaient manifestement reçu l’ordre de pas intervenir pour les canaliser. Ceci tandis que les caméras les guettaient pour retransmettre des images défavorables bien mises en exergue, même si, au vu desdites images, le résultat est largement exagéré mais, il est vrai, compensé par les commentaires qui vont bien.

L’hostilité de ces gauchistes, dont beaucoup étaient manifestement d’origine immigrée, est le symbole de la France d’aujourd’hui, cernée jusque dans ses origines et ses racines les plus sacrées. Après le baptême de Clovis qui a fait de la France la fille aînée de l’Église en 498, Jeanne d’Arc, un millier d’années plus tard, assumera la mission divine d’amener le dauphin Charles à Reims pour le faire sacrer roi, coupant définitivement les prétentions de l’Angleterre sur la France et son invasion.

Marine Le Pen a vivement réagit à cette entrave à la liberté des Français:

“Les soutiens de M.Macron agissent dans la violence partout, même à la cathédrale de Reims, lieu symbolique et sacré. Aucune dignité. MLP” a-t-elle réagi sur twitter.

Elle a aussi réagi auprès de la presse, mais les vidéos ne semblent pas disponibles…

Attention: attaque contre la liberté de vote!

Dans le même temps David Rachline communique qu’ “une situation très préoccupante quant à des violations graves du droit électoral”, remonte de toute la France:

Communiqué de presse de David Rachline, Directeur de campagne de Marine Le Pen

Des centaines de relais départementaux, des milliers de signalements par départements nous remontent de toute la France pour nous alerter sur une situation très préoccupante quant à des violations graves du droit électoral en vigueur.

Ainsi de nombreux administrés ont réceptionné chez eux, au titre de la propagande électorale les deux bulletins de vote des deux candidats à l’élection présidentielle, le bulletin de notre candidate étant systématiquement déchiré et celui de notre opposant, M. Macron intact.

La multiplication de ces actes profondément anti-démocratiques constitue une grave atteinte au fonctionnement de notre République.

Ces graves irrégularités et infractions au code électoral en vigueur ont été constatées dans les départements suivants : Ardèche (07), Alliers (03), Savoie (73), Loire (42), Yvelines (78), Eure-et-Loir (28), Hérault (34).

Il est également constaté que certains maires envoient à leurs administrés des courriers portant des consignes de vote, plus ou moins directes, sur papier à en-tête de la commune, et probablement avec les moyens de celle-ci.

De même, en ce qui concerne la banderole que le maire de Montpellier s’est cru autorisé à déployer sur un bâtiment public.
De telles pratiques constituent une infraction claire de l’article L 116 du code électoral, qui sanctionne toute manœuvre ayant pour but d’altérer la sincérité du scrutin :

“Ceux qui, par des manœuvres frauduleuses quelconques, accomplies même en dehors des locaux ou commissions visés à l’article L. 113, auront porté atteinte ou tenté de porter atteinte à la sincérité d’un scrutin, violé ou tenté de violer le secret du vote, empêché ou tenté d’empêcher les opérations du scrutin, ou qui, par les mêmes manœuvres, en auront changé ou tenté de changer les résultats, seront punis des peines portées audit article.”

Nous vous informons que je viens, au titre de directeur de Campagne de Marine Le Pen de saisir la Commission de contrôle électoral sur la base des faits évoqués plus haut.
Nous invitons tous les électeurs à la vigilance et leur rappelons qu’ils sont en droit d’exiger le jour du scrutin l’inscription sur les deux exemplaires du procès-verbal détenu par chaque bureau de vote de toutes observations, protestations ou irrégularités.
Personne ne peut voler l’intégrité du scrutin aux Français, seul le peuple est souverain de cette élection majeure pour notre pays.

Les sondages publiés aujourd’hui manifestent un net recul de Marine Le Pen. S’agit-il de sondages sincères ou au contraire d’une autre manipulation afin que les résultats concordent avec les sondages annonciateurs ? Manipulations qui se poursuivront dans les urnes comme de nombreux électeurs en ont déjà constatées lors du premier tour,  Avec des électeurs radiés, des élus disparaissant avec les bulletins de vote, des localités au scrutin incongru, comme certains villages où ne figuraient aucun bulletin en faveur de la candidate du peuple, alors que tous les autres aux alentours la mettaient largement en tête, par exemple. L’Autriche avant nous a fait l’expérience d’un trafic des votes.

Ceci n’est pas du complotisme, rappelez-vous:

En Autriche un premier résultat donnait les souverainistes vainqueurs et quelques instants plus tard le résultat était inversé. Le tribunal a donné raison aux plaignants et de nouvelles élections ont du être organisées en Autriche. Il convient d’être attentif, surtout après les nombreuses irrégularités qui ont été signalées au premier tour.

Chaque électeur doit être vigilant dimanche pour ne pas se faire voler son bulletin de vote: si le Système était si sûr de lui pourquoi se donnerait-il tant de mal pour influencer les électeurs ?

lire aussi: 

emiliedefresne@medias-presse.info

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires