Interrogée sur l’immigration lors du «Grand Jury» RTL/Le Figaro/LCI dimanche, sujet au cœur de sa campagne pour les élections européennes de mai, Marine Le Pen a estimé être sur la même ligne que son allié le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini.

«Mateo Salvini ne veut plus d’immigration. Mais il donne des leçons à ceux qui viennent dire à l’Italie: “Mais comment ça, c’est honteux, vous ne voulez plus de migrants?” Il dit “ben vous en voulez? Prenez-les”», a-t-elle lancé ce dimanche. «Moi, je considère, comme Matteo Salvini, qu’il faut arrêter l’immigration et je suis parfaitement opposée, contrairement aux Républicains qui les votent en toutes circonstances, à la relocalisation forcée des migrants dans des pays qui ne souhaitent pas les accueillir», a-t-elle continué.

La présidente du Rassemblement national a ensuite considéré que «les migrants, c’est comme les éoliennes». «Tout le monde est d’accord pour qu’il y en ait mais personne ne veut que ce soit à côté de chez lui», a-t-elle ironisé.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :