Ce jeudi 18 mai, au journal de 20h00 de TF1, après quelques jours de suspens, Marine Le Pen a confirmé qu’elle sera bien candidate aux élections législatives dans le bassin minier, dans la circonscription de Hénin-Beaumont.

“Oui, je serai candidate dans la circonscription d’Hénin-Beaumont »

a-t-elle affirmé. Et de continuer :

“J’ai une relation affective très forte avec les habitants du bassin minier. Et donc je ne me voyais pas ne pas venir pour tenter de les défendre à la tête du plus grand nombre de députés possibles.”

Marine Le Pen a également profité de cet entretien pour essayer de dissiper les craintes, ou espoirs, des uns et des autres concernant des possibles remous et tensions au sein du Front National. Elle s’est aussi expliqué sur la rupture avec Nicolas Dupont-Aignan avec qui elle affirme rester en bons rapports.

Interrogé sur ses responsabilités dans la défaite des présidentielles, elle est revenu sur le débat de l’entre-deux-tours pour faire un semblant de mea-culpa :

“Incontestablement, il y a ce débat qui a été raté, il faut le dire, je le dis très clairement. J’ai souhaité mettre en avant les très grandes craintes que je nourrissais à l’égard d’Emmanuel Macron. Je l’ai fait avec fougue, passion, peut-être trop de fougue, trop de passion, certains n’attendaient pas cela, dont acte”, a-t-elle reconnu. 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :