L’ancienne benjamine de l’Assemblée nationale, député du Front national, se reconvertit en fondatrice d’université !

Dès la rentrée prochaine, elle espère pouvoir ouvrir les portes de son “académie de sciences sociales”. Selon Lyon Mag qui a interrogé le conseiller régional frontiste Thibaut Monnier, proche de Marion Maréchal-Le Pen, elle aurait même déjà trouvé les locaux, à Lyon, dans le quartier de la Confluence, situé à deux pas du siège de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour donner envie aux étudiants de s’inscrire, “une communication officielle est prévue courant juin”, ajoute le site d’informations lyonnais. Cette école serait destinée, selon Marion Maréchal-Le Pen, qui avait dévoilé son projet dans les colonnes de Valeurs Actuelles en février dernier, à “détecter et former les dirigeants de demain qui auront le courage, l’intelligence, le discernement et les compétences pour agir efficacement dans la société et au service de la société”.

Il n’est pas demandé aux futurs candidats de partager les idées de Marion qui souhaite son projet “libre et indépendant”. Mais ce sera “bien un projet politique”, affirmait la principale intéressée il y a deux mois. “Nous souhaitons être le terreau dans lequel tous les courants de la droite pourront se retrouver et s’épanouir”, ajoutait-elle, dans le but de donner “des armes intellectuelles, culturelles, juridiques, techniques et médiatiques à (nos) jeunes afin qu’ils soient le plus performant possible dans l’entreprise comme dans l’arène politique”.

Le virus de la politique ne semble pas avoir quitté la petite-fille de Jean-Marie Le Pen !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :