Marion Maréchal a donné une interview le 11 juillet 2018 au Corriere della Serra, alors qu’elle participait à une manifestation culturelle en Ligurie à l’invitation du célèbre journaliste de la RAI, Gerardo Greco, grand spécialiste des USA.

Le Corriere della Serra note en préambule à l’interview que la nièce de Marine Le Pen “est souvent présentée comme un challenger possible de Macron lors de la future présidentielle”. Une opinion très répandue dans la presse et notamment aux USA, mais que l’ancienne députée du Front national dément régulièrement.

Principaux extraits de cette interview:

“Les Français partagent l’exaspération des Italiens sur les questions migratoires et européennes. Je trouve que le succès de Salvini est naturel, un succès qui n’est pas arrivé au même résultat en France à cause d’une loi électorale antidémocratique qui empêche des forces similaires à la Ligue, et parfois en plus grand nombre, d’arriver au pouvoir».

“Salvini défend les intérêts des Italiens, comme tout dirigeant avisé devrait le faire. Chaque peuple a ses propres spécificités mais nous sommes unis par une vision générale commune: sauvegarder l’identité, l’indépendance et la souveraineté de nos pays au sein d’une Europe forte et indépendante “.

“Macron a fait une grave erreur en insultant le peuple italien. Mais vous n’êtes pas les seuls destinataires de son mépris: il l’a aussi versé aux Français avec sa campagne anti Front National. Pour lui, la France est une start-up, l’Europe est un marché et les peuples sont un groupe d’individus interchangeables sans racines ».

« Il est clair que [Salvini] sert une politique commune contre les complices des ONG qui sont en faveur de la traite des êtres humains, en renvoyant les navires chargés de migrants dans leurs ports de départ et en organisant des centres d’accueil dans ces pays avec le soutien financier et humanitaire de l’UE. Cela concerne l’espace Schengen, car quand Merkel décide d’accueillir un million de migrants, elle les impose en réalité aux autres pays [de l’UE]. ».

“La politique électorale n’est pas le seul moyen de changer les choses. Gramsci enseigne que nous devons nous battre sur le plan culturel pour espérer gagner sur le plan politique. Aujourd’hui, les forces conservatrices avancent partout et le défi est de construire une classe dirigeante capable d’utiliser ce pouvoir avec sagesse et prévoyance. Nous avons donc décidé de créer l’ISSEP, pour former une nouvelle élite politique, sociale et économique qui agira en ayant le bien de notre pays à cœur “.

A propos d’une “hégémonie culturelle de la Gauche” elle répond: “La gauche continue à posséder les grands leviers des médias, de la culture et de l’éducation. Mais elle s’est renfermée dans son salon auto-référentiel, se séparant de la société réelle, qui se méfie de plus en plus de ses récits. Notre tâche consiste à proposer des points de référence alternatifs à la société “.

Question du CDS: Ne suffit-il pas Facebook et la télévision pour faire de la politique au 21ème siècle?

«Facebook et la télévision sont aujourd’hui fondamentaux pour se faire connaître et obtenir des voix. Mais ce n’est qu’une partie de l’activité politique. Ensuite, il y a la construction d’un projet de société et il est temps de réapprendre aux gens à avoir une vision de leur terre et à avoir une motivation qui dépasse les ambitions électorales et la notoriété. C’est l’objectif de l’ISSEP ».

Question du CDS: Viktor Orbán est réputé être un leader autoritaire. Est-ce exagéré ?

«Une Europe des nations qui défend une civilisation d’inspiration chrétienne luttant contre les excès du libéralisme et la domination de la finance et une politique de soutien aux naissances plutôt que le recours à l’immigration pour la relance de la démographie, voici la vision« autoritaire » d’Orbán. Avec cela il a remporté les élections avec 49% des voix et 70% de participation alors que Macron est arrivé au pouvoir en tant que président avec le moins de voix de toute l’histoire de la Cinquième république, et moins de 50% de participation … Laquelle des deux situations est la moins démocratique?”. Source: Corriere della Serra le 11juillet 2018

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 commentaires

  1. Cadoudal says:

    encore un petit effort Marion :

    il faut dire “Dieu et le Roi !”

    le salut est dans la croisade contre la Maçonnerie et contre l ‘Islam

  2. Soupape says:

    Les propos de Marion sont à examiner au microscope …

    ATTENTION : car Marion est marquée par sa génération …
    et n’a pas encore compris
    l’entourloupe de la .°.démocratie chrétienne.°. …

    Et puis elle s’imagine que “l’inspiration chrétienne”
    va descendre du ciel, par miracle,

    et venir de la part de “chrétiens non pratiquants”
    mais “attachés sentimentalement” à …

    Cette époque est depuis longtemps révolue !

    Aujourd’hui, il n’y a PAS de solution … sans le retour MASSIF à Dieu …
    Car, sans Dieu, … pas de Terre Promise …

    C’est l’IRAD qu’il nous faut (Institut du Retour A Dieu).

    L’ISSEP, c’est le manègement “soupoudré d’eau bénite en poudre”
    C’est comme si on bénissait les froncs massants ! …

  3. alain peulet says:

    Notre dernière chance ……………!!!

  4. Marion dit qu’elle n’envisage pas de revenir en politique, mais elle avait aussi promis de ne pas quitter le FN avant les législatives et elle n’a pas tenu parole. Donc peut-être que la presse a raison et qu’elle prépare son retour.

    De toute façon, la prochaine chance de changer les choses ce sont les élections européennes. Il faudra élire des députés pour le groupes des droites nationales au parlement européen, c’est-à-dire la liste du Rassemblement national, ex-FN.

    Si Marion revient ce sera plus tard, peut-être dans les wagons des USA où elle semble s’être fait de puissants amis du côté des conservateurs… jusqu’en Italie…

    Une Europe d’inspiration chrétienne, c’est le mieux pour le moment. Mais cela peut évoluer et se préciser.

    • blague-à-part says:

      Il faut constater que c’est du coté du groupe de l’Europe des nations dont fait partie l’ex-FN, qu’il faut attendre un éventuel changement, rendu très possible du fait que ce groupe a pris le pouvoir en Italie, en Autriche, en Allemagne, qu’il a des amitiés auprès des pouvoirs de Hongrie et de Pologne (qui pourraient le rejoindre ) . Mais que le renversement de majorité au parlement européen dépend avant tout de l’élection de députés RN/FN. Car c’est le groupe le plus important parmi la Ligue de la Ligue voulue par Salvini, même si, comme l’explique Marion, il n’est pas au pouvoir en France.

      En tout cas Marion fait référence au christianisme et Salvini aussi. Trump avec tous ses défauts a mis au conseil d’Etat un ennemi de l’avortement aux USA… Les choses vont dans le bon sens à ce niveau-là, comme sur l’anti-immigration. Il ne faut pas mépriser la force (la grâce) qui surgit de l’action. De timides rappels du christianisme au départ pourraient entrainer une véritable résurrection de la foi identitaire, puis de la foi tout court, en cas de victoire. Dieu agit comme Il veut avec qui il veut.

      • ” Trump avec tous ses défauts a mis au conseil d’Etat un ennemi de l’avortement aux USA”
        Pas au conseil d’Etat, à la Cour suprême

    • Soupape says:

      à Yseult

      Oui mais, vous, vous savez un peu, (et même plus), ce qu’est le christianisme …
      Mais … vous êtes une exception …

      Les jeunes ne connaissent que … le manègement, et la comme munich action
      c’est à dire … la loi du plus fort, … et celle du mensonge
      A la moindre contradiction, ils profèrent des menaces ……

      Il n’existe donc pas “d’inspiration chrétienne”
      qui se maintiendrait “dans les nuages” sans la vraie FOI, ni sa pratique,

      A nous de la faire (Re) Découvrir …
      Il faut en prendre les moyens.
      Exemple : pour être convaincante,
      sauriez vous expliquer et résumer votre Foi en 3 lignes ?

      • Non, je n’essayerais même pas de résumer ma foi en 3 lignes. Ce serait la défigurer d’une manière ou d’une autre.

        Par contre je crois que le retour de la foi peut emprunter des chemins divers que Dieu seul connaît.
        L’un de ses chemins est l’identité, le sentiment d’appartenance et donc la politique.

        Il y a les chemins personnels, les parcours à partir d’un signe de Dieu pour une seule âme, d’une simple interrogation, d’une curiosité on peut être entraîne jusqu’à la conversion parfaite. Mais cela ne pourra jamais toucher des foules. Les grandes conversions se sont faites par les empereurs, les rois (baptême de clovis etc.

        MAIS Le chemin le plus certain pour que les foules retournent à Dieu se serait le retour à la Foi de Rome. Les prières sont nécessaires et bonnes mais ce sont les autorités qui doivent se convertir.

        Or la destinée politique d’un pays ou de l’Europe peut engendrer un renversement à Rome… Ainsi si la Russie était catholique, soit elle serait passée à l’apostasie comme le plupart des pays catholiques sous la férule romaine, soit au contraire Rome n’aurait pas apostasié, car le poids d’un pays comme la Russie aurait pesé lourd surtout à la chute du communisme.

        Bref, tout ce qui est catholique si peu que ce soit, est à encourager. Et avec nos prières, Dieu fera le reste.

        • Soupape says:

          A Yseult

          J’apprécie la franchise de votre réponse,
          ainsi que vos remarques, dans lesquelles transparaissent des qualités de coeur
          et de bon sens qui ne sont pas négligeables.

          MAIS aujourd’hui, nous sommes confrontés à une situation particulière,
          que je compare à celle éprouvée par St-Paul
          la première fois où il fut forcé de parler du Dieu des Apôtres de Jésus Christ
          aux Athéniens … directement devant l’Aréopage.

          En effet, jusque là, Paul prêchait
          en commençant d’abord par les juifs et judaïsants des synagogues,
          comme il l’avait fait partout ailleurs en Asie Mineure,
          avec des résultats encourageants,
          mais soulevant toujours contre lui une minorité de juifs intraitables,
          qui s’efforçaient de lui créer des ennuis.

          Or, les Actes des Apôtres rapportent que, devant l’Aréopage,
          St Paul fit un four retentissant …

          D’où la question :
          comment prêcher le Dieu des Apôtres de Jésus Christ en partant de zéro ?

          Il me parait difficile de répondre à cette question,
          sans que vous puissiez vous y préparer,
          car une réponse trop rapide serait inassimilable.

          Au surplus je ne pourrai le faire qu’en commentant 2 fois 3 lignes, soit 6 lignes,
          et vous me diriez que je n’ai pas tenu ma gageure, …
          dont j’ai placée la barre volontairement un peu haute, pour vous faire réagir.

          J’estime donc préférable de revenir sur ce sujet,
          soit mercredi 18 ou jeudi 19, sous ce même article
          (si les portes des commentaires d’articles anciens ne sont pas fermées par MPI),
          soit dans une autre occasion.

          Vous parlez des Rois et des Empereurs,
          mais on ne recommence pas tous les jours
          les coups de Clovis et de Constantin.

          D’ailleurs, c’est Paul qui a prêché “les Gentils”,
          et a répandu la Parole de Dieu dans le Nord de la Méditerranée.
          Et on sait assez que les Empereurs Romains
          n’ont pas facilité l’expansion du christianisme,
          lequel a plutôt servi à alimenter les animaux de leurs cirques.

          Clovis et Constantin n’ont réussi
          que parce que Paul et ses successeurs avaient préparé le terrain.

        • Soupape says:

          A Yseult

          1 – Si Dieu ne vient pas en Personne nous dire ce qu’il est et ce qu’il nous veut
          ce n’est pas nous qui pouvons l’inventer. Ce qui conduit à ouvrir les Evangiles et les Ecritures, en demandant à Dieu de les comprendre. Alors, les intuitions reçues de Dieu mènent naturellement à L’en remercier, ce qui est le début de la Vie de prière, puis de l’accès à la Vie Divine … .

          2 – Dieu nous aime vraiment. C’est pourquoi, il ose nous dire notre Mal. Notre Mal, individuel et collectif, est le Péché, au milieu duquel nous naissons, en héritant les conséquences de tous les péchés passés, et que nous ne pouvons pas vaincre seuls, car il dépasse les forces de l’Homme.
          C’est pourquoi Jésus a accepté de mourir pour dire cette Vérité devant les plus hautes autorités humaines, nous montrant qu’il y avait une Vie après la Mort, et donc que la Menace par laquelle les puissants imposent leurs tyrannies et leur Mensonge pouvait être vaincue …

          3 – Dans la décadence où nous sommes, il n’y a PAS de solution politique. La solution est religieuse.

  5. Jean-Michel Rossion says:

    Bon ok le constat est fait et refait , on est d’accord mais ON FAIT QUOI ? On ne va ( ou plutôt on ne peut pas ou plus se permettre d’) attendre encore des années qu’elle se décide à ” aller au feu ” : la nature a horreur du vide …Attention , Marion !

  6. IL FAUT UN VRAI CHANGEMENT ne recommençons pas avec la critique du discours de MARINE contre MACRON est maintenant c est pas un discours c est des faits qui nous détruisent c est pas fini

  7. Avec quel argent notre nouvelle Jeanne d’Arc a-t-elle fondé cet Institut ? Monsieur Attali doit en savoir quelque chose, lui le grand chrétien… Derrière le grand panneau lumineux où ça clignote “On est chez nous, à bas l’Islam”, il y a une petite étiquette, derrière à gauche ou à droite peu importe, sur laquelle vous pourrez lire si vous vous en donnez la peine : “Sion 2022 “.

    • Vos références s’il vous plait ?

      Marion est effectivement allée demander des financements aux USA pour son institut, et il est fort possible qu’elle en ait obtenus de juifs conservateurs, je n’en sais rien, mais pourquoi pas ? Mgr Lefebvre avait bien reçu des fonds de Marcel Dassaut sans que cela l’engage à devenir juif… C’est ce qu’on appelle la confluence d’idées et d’intérêts respectivement différents.

      Trump ne fait aucun mystère de soutenir Israël. Mais vous mélangez tout. Trump est du côté des nationalistes israéliens, pas du côté des mondialistes juifs tels qu’Attali. Les deux courants se font la guerre et se détestent. Les juifs mondialistes sont pro-arabes et pro-métissage, les Juifs nationalistes sont anti-immigration, pro-blancs et anti-arabe.

      Je ne sais pas si Marion est dans ce courant, elle ne parle toujours que de christianisme et elle a du obtenir des fonds de France principalement où il ne manque ni de nationalistes fortunés, ni de chrétiens fidèles et fortunés eux aussi. Mais il semble effectivement que le conservatisme américain l’appuie, dont Bannon qui semble avoir été subjugué par elle, Wauqiez aussi paraît-il. Bannon n’est pas juif, pas plus que Trump mais ils sont dans le même camp que les juifs nationalistes. Et tout cela avec beaucoup de nuances en fonctions des intérêts fluctuants…

      Justement il sera intéressant de voir la suite des événements du côté de Marion et même de Salvini et sa Ligue qui semblent bénéficier des mêmes soutiens. Pour le moment nous ne pouvons que nous réjouir de l’action de Salvini qui est en train d’assainir la politique migratoire européenne et la France en bénéficie par contre-coup. Tout cela est à observer attentivement, mais je ne vois pas ce que vient faire Attali dans cette histoire.

      • Attali est au pouvoir en France depuis 40ans avec ses compère Fabius et BHL…Il a mis sa marionnette Macron au pouvoir et nous explique que le prochain président sera une femme donc peut-être pense t-il à Marion. Si c’est le cas, elle ne sauvera pas le pays, elle finira de détruire ce que Macron n’aura pas eu le temps de le achever.

        • MA Guillermont says:

          Voilà qui est une fine analyse auquelle je souscris !
          yy zz
          Le b a ba pour base …….. refuge !

  8. Stella Maria says:

    Tant que les républicains américains seront au pouvoir , Marion Marechal
    Aura ses chances …. sinon , ça sera le chaos ….