Marion Maréchal-Le Pen compare l’enseignement de son école traditionaliste à l’enseignement public; entre les deux la transmission du savoir d’une part et la gestion humaine dans l’économie des élèves d’autre part. « Mes parents ne m’ont pas mise dans cette école pour des questions religieuses mais pour me protéger des persécutions subies dans l’école publique », précise-t-elle. En fait il semble y avoir confusion dans l’esprit de la journaliste entre l’Institution Saint-Pie X et la Fraternité Saint-Pie X, ce que Marion Maréchal-Le Pen ne corrige pas. Un discours assez élogieux d’une école traditionaliste, exceptionnel dans le monde politique, même si le passage est assez court. Ainsi que MMLP le souligne, elle est entrée dans cette institution par hasard, mais cette expérience l’a marquée et explique son attachement aux racines chrétiennes de la France.

En fait Marion Maréchal-Le Pen a été inscrite dans une école publique jusqu’au CM1 : y recevant des menaces de mort d’après son père, Samuel Maréchal, et sur les conseils d’une enseignante qui suggère de rejoindre l’enseignement privé, elle est ensuite inscrite à l’institution traditionaliste Saint-Pie-X de Saint-Cloud, qu’elle fréquente jusqu’à la cinquième. Elle juge cette expérience « fondamental[e] dans [son] apprentissage ».

l’institution traditionaliste Saint-Pie-X de Saint-Cloud, est une école des sœurs de Pontcallec, qui ont suivi jusqu’en 1976 Mgr Lefebvre sous l’influence de leur fondateur l’abbé Berto, mort en 1968, qui était très proche de Mgr Lefebvre notamment lors du Concile Vatican II. Les dominicaines du Saint-Esprit ont fini par se rallier à l’Eglise conciliaire et par devenir une communauté Ecclesia Dei.

La députée du Vaucluse a aussi été interrogée par Natacha Polony sur les racines chrétiennes de la France,  sur l’Islam, l’IVG, la GPA, l’immigration, l’identité, le FN, Macron, Jean-Marie Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, la transmission culturelle, les valeurs, etc.

Interview dans Polonium le 29 mars 2017.

L’abbé Victor-Alain Berto (1900-1968) a écrit en 1931 La Liberté d’enseignement, texte fondateur de l’Institut des Dominicaines du Saint-Esprit, et d’écoles religieuses avec l’École Maintenon devenue Institution Saint Pie X de Saint-Cloud, où Marion a passé deux ans. Il a beaucoup souffert durant le Concile Vatican II et a soutenu Mgr Lefebvre dans son combat au sein du Coetus Internationalis Patrum, contre la liberté religieuse et les dérives modernistes. Il sera farouchement opposé à la nouvelle messe.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :