Les forces russes et du Donbass (DNR) semblent être en passe d’arriver à bout de l’une des deux poches restantes où sont enfermés ultra-nationalistes d’Azov et soldats ukrainiens à Marioupol, dans le port de commerce situé au sud-ouest du centre-ville. L’autre est située dans l’aciérie Azovstal sur la rive gauche de la rivière Kalmius, à l’est du centre-ville.

Des vidéos publiées cet après midi par le reporter Semyon Pegov (War Gonzo) montrent la prise par les russes de l’ancien poste de surveillance douanière du port de Marioupol, rénové en 2017 avec l’installation de systèmes de surveillances américains, dans le village de Moryaki, au sud-est du port de commerce, puis du terminal acier du port de commerce, situé dans la partie ouest du port.

Le centre et le nord du port, face aux silos à grain et où brûle depuis deux jours le navire ukrainien « Donbass », utilisé comme poste de commandement, seraient actuellement des zones de combats acharnés.

Depuis plusieurs jours, des groupes de soldats ukrainiens plus ou moins nombreux, esseulés, à court de vivres et de munitions, se rendent aux forces du Donbass. Le 5 avril dernier, ce sont ainsi 261 soldats et cadres du 501e bataillon d’infanterie marine ukrainien qui se sont rendus en bloc.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :