Franck Favier, agrégé et docteur en histoire, est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés au Premier Empire.

Il vient de publier une biographie du maréchal Marmont (1774-1852), duc de Raguse, personnage tragique que Napoléon traita de Judas. Son titre lui-même servira à signifier la trahison au XIXe siècle par le mot “ragusade” et le verbe “raguser”.

La vie de Marmont semble donc se résumer aux justifications impossibles des événements de 1814 et de 1830. Elles firent du duc de Raguse le maréchal du malheur : malheur pour l’épopée impériale, malheur pour la Restauration, malheur aussi pour le maréchal lui-même dans ses affaires et dans son mariage.

Pourtant, sa vie militaire fut tout à fait extraordinaire, à l’image de nombre de ses camarades : Toulon, l’armée du Rhin, les campagnes d’Italie et d’Egypte, le commandement de l’artillerie à Marengo, l’administration des Provinces Illyriennes, le maréchalat en 1809, les campagnes d’Allemagne et de France… Autant de faits où il s’illustra de façon courageuse. De même, son mariage avec Hortense Perrégaux le plaça parmi les familles les plus riches de l’Empire. Armée, amour et argent, le maréchal possédait tout. Mais, critiqué dès 1809, lors de son errance pendant la bataille de Wagram, Marmont commença alors sa longue descente vers l’humiliation : défaite des Arapiles, défaite de Fère-Champenoise, soupçons de trahison dès la campagne de France. Sa défection de 1814 entraîna sa chute.

Ensuite, pendant la Restauration, il fut moqué, détesté à la Cour, et ne put redresser le cours de sa destinée. 1830 fut alors sa deuxième tache et l’entraîna dans un exil définitif.

Marmont, Franck Favier, éditions Perrin, 368 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :