Il n’existe plus d’opposition en France puisque les 11 millions d’électeurs de Marine Le Pen n’ont aucun porte-parole à l’Assemblée nationale une Assemblée qui est sensée représenter tous les électeurs de la nation. Et pourtant, après avoir formé la seconde force aux présidentielles, les patriotes forment, en nombre de voix au second tour des législatives, la troisième force du pays, bien avant le parti du  frère Mélenchon  pour qui la « religion familiale » c’est « franc-maçon de père en fils ».
De qui se moque Mélenchon lorsqu’il ose critiquer la politique que la campagne d’Emmanuel avait pourtant clairement annoncée?  Lui qui a voté pour lui au second tour des présidentielles, et dont le parti a appelé au front républicain ? La France insoumise de Mélenchon, avec seulement 883 573 voix a néanmoins obtenu 17 députés. Le Parti Socialiste avec 1 032 842 voix a obtenu un groupe de 30 députés, alors que le Front national avec 1 590 000 voix n’ a obtenu que 8 députés et n’a pas pu constituer de groupe.

1 député Mélenchoniste = 5000 électeurs

1 député patriote = 12 500 électeurs

Un patriote s’entend étymologiquement comme le partisan de la terre de ses pères. Il est clair que les 7 millions d’électeurs qui ont voté pour Marine Le Pen, ont voté pour une France identitaire opposée au mondialisme. C’est donc cette France identitaire qui devrait être la seule opposition parlementaire au pouvoir jupitérien du nouveau dieu de la République qu’est Emmanuel Macron, car le Front national, qu’on l’aime ou non, est le seul parti dont les électeurs se sont clairement prononcés contre la prise de pouvoir de celui-ci.

Et pourtant les Insoumis de Mélenchon et les socialistes qui arrivent loin derrière ont eu la parole en ce premier jour avec des prétentions de représentation tandis que les seuls huit ou neuf députés du Front national, ont été tenus au silence. Pourtant lorsqu’un député mélenchoniste pèse 5000 électeurs, un député Front national en pèse 12 500!

En effet ce mardi nous avons assisté à une mascarade grandiose dans l’hémicycle à l’occasion du vote de confiance des députés au discours de politique générale du Premier Ministre. Lorsque qu’Edouard Philippe eut terminé la présentation de son programme gouvernemental, tous les chefs des groupes ont eu droit à 10 minutes de parole pour appeler à voter la confiance ou bien au contraire à voter la méfiance. Le frère Mélenchon, lorsque son tour est venu s’est plaint de n’avoir que 10 minutes de paroles. Mais ce furent 10 minutes de paroles qui se sont multipliées en boucle sur toutes les chaines d’information et tous les journaux télévisés pour bien marteler que le frère Jacobin, héritier des coupeurs de têtes de 1793 auxquels il s’est référé avec délice, incarnait la véritable opposition. Une opposition choisie tandis que la vraie opposition étaient bâillonnée au fond de l’hémicycle.

Macron: il y a “ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien”

Ainsi le régime Macron s’est clairement choisi la grande gueule trotskyste qu’il entend promouvoir comme chef de l’opposition parlementaire pour lui servir de faire-valoir à travers les médias à ses ordres. Il faut dire que le tonitruant frère jacobin a pris pour l’occasion les accents des grands ancêtres coupeurs de têtes, se délectant à les ressusciter non sans talent ni à propos il faut bien le reconnaître. Il n’a pas manqué au passage d’égratigner le roi Louis XVI en l’appelant “Capet” en vrai descendant des régicides. Ainsi se référant à Emmanuel Macron qui a parlé de ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien lors de l’inauguration d’un centre pour jeunes entreprises à Paris,  il a répliqué en paraphrasant le régicide Siéyès : nous ne sommes peut-être rien à vos yeux mais demain nous serons tout“.
Le frère Mélenchon s’est plaint de ne disposer que de 10 minutes pour faire son cirque, alors qu’il a obtenu moitié moins de voix au second tour des législatives que le Front national qui n’a pas pu s’exprimer. L’histrion a la prétention d’ incarner l’opposition alors qu’à l’instar de tous ceux qui ont eu la parole à l’Assemblée ce mardi,  il a voté Macron au second tour de la présidentielle. Seuls les électeurs Front national ont rejeté Macron.

Comment peuvent réagir les 11 millions de Français qui ne se reconnaissent dans aucun de ces hypocrites qui ont plébiscité Macron? Vont-ils tomber dans le panneau qui leur est tendu en se réfugiant chez Mélenchon comme tous les journaux télévisés le leur susurrent ? Le Front national et Marine Le Pen vont-t-il prendre la réelle mesure de ceux qui lui ont fait confiance et cesser de se tromper d’électorat ? Quelques frémissements à la tête du parti pourrait le laisser espérer.

Voir également: 

 emiliedefresne@medias-presse.in

fo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :