C’était en 2012 sur RTL dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin, Jean-Luc Mélenchon avait reconnu qu’il était franc-maçon, qu’il s’agissait chez lui d’une “religion familiale” qui se transmettait depuis son grand-père:

Sur son blog, Bernard Antony, le président et fondateur de l’AGRIF, en un article intitulé: Benoît Hamon: “A moi les enfants de la veuve”, croit comprendre que si Hamon a lancé un appel clair à ses “frangins” de la Maçonnerie, en revanche Mélenchon n’en aurait pas le tempérament… C’est faire preuve d’une grande naïveté que croire qu’il est possible de gravir les degrés de la Gauche sans gravir ceux de la Maçonnerie! Tous ces gens-là sont issus directement des loges, comme le déclare, un peu contraint et forcé, Jean-Luc Mélenchon, l’enfant du Système lui-même, dans les deux mémorables enregistrements qui suivent:
.

Mélenchon, pur produit du Système qu’il prétend combattre

L’article de Bernard Antony n’est pas sans intérêt mais il se trompe radicalement sur le cas du chef du Front de Gauche. Ce sont ses bleus de chauffe et sa grande gueule qui semblent l’avoir égarés, alors que l’homme, tout comme Benoît Hamon, est un pur produit du Système médiatico-politique de la Franc-maçonnerie, directement issu des loges du Grand-Orient.

Voici ce que déclare Jean-Luc Mélenchon:

“Je ne veux pas que mes opinions philosophiques et religieuses soient mises sur la table car un élu doit représenter tout le monde.”

“La Franc-maçonnerie est une sorte de religion familiale, je peux dire puisqu’il n’est plus là que mon père l’était, je peux dire puisqu’il n’est plus là que mon grand-père l’était également”,

“Ce courant est le courant des Lumières, c’est lui qui a lutté contre l’obscurantisme”,

“Chaque fois que vous chantez la Marseillaise, vous chantez un chant écrit par un Franc-maçon. Chaque fois que vous chantez l’Internationale vous chantez un chant écrit par un Franc-maçon.” “Lorsque vous aimez la Commune de Paris, si vous êtes de Gauche, vous devez vous souvenir que la moitié du Conseil communard de Paris était Franc-maçon”…

L’obscurantisme dans le langage maçonnique des révolutionnaires c’est la christianisme et plus particulièrement le catholicisme et l’orthodoxie, dont les prêtres et les évêques représentent le Christ sur terre.

Les “Lumières” ce sont celles de Lucifer, l’ange déchu, le dieu des Franc-maçons, celui qui se dresse contre Dieu: “non serviam!”.

Les grandes révolutions sanguinaires qui ont sabré l’Europe depuis la Révolution de 1789 et jusqu’à la Révolution d’Octobre (1917 en Russie) sont des révolutions maçonniques. Le Système ou régime républicain qui sévit en France pratiquement sans interruption depuis 1792 est un régime maçonnique, qui se dresse contre Dieu et contre son peuple… Seule pour le moment la Russie a réussi sa contre-révolution, rien d’étonnant qu’elle soit attaquée de toutes parts par le Système…

Benoît Hamon: “A moi les enfants de la veuve!”

Voici les principaux extraits de l’article de Bernard Antony qui analyse bien l’appel de Hamon à ses frères maçons, mais qui s’illusionne complètement sur le cas Mélenchon:

“Il n’est pas besoin d’être un grand expert en maçonnologie ni en décodage du langage des « frères » pour comprendre ce que cela signifiait. « Architecte », « maçon », avec ces deux mots à la suite, il faudrait vraiment ne rien savoir du langage de la connivence maçonnique pour ne pas saisir !

Il s’agissait évidemment pour Hamon de signifier sa ferveur dans l’idéal maçonnique et d’en appeler à la mobilisation autour de lui des « frères » politiquement de gauche.

À peine aurait-il pu être un peu plus maçonniquement explicite en lançant le cri d’appel à l’aide des frères aux abois : « À moi les enfants de la Veuve ! ». (1) Et en accompagnant bien sûr ces mots du célèbre « signe de détresse » explicite qui va avec, consistant à placer les mains jointes au-dessus de la tête et se rejoignant selon une figure un peu compliquée à décrire.”

Une figure qui forme un triangle avec les bras joints par les mains, au-dessus de la tête (ndlr)

“Pour revenir à Hamon l’architecte et maçon de la gauche, nul doute qu’il ait besoin du soutien du plus grand nombre possible de « frangins » (c’est ainsi que les « frères » s’appellent dans le jargon maçonnique). Et certes, les frangins sont nombreux au parti socialiste et n’ont pas manqué dans les gouvernements de Hollande (Valls, Peilhon, Taubira, Le Drian, Cazeneuve, etc, etc…).

Mais en politique, comme dans les médias et les affaires, la maçonnerie peut dire « je suis partout». Une de ses devises n’est-elle pas : « Ne pas nous voir mais nous sentir partout ». Aussi, même à gauche, tous ne sont pas aujourd’hui chez Hamon.

Peut-être ne sont-ils toujours pas, selon l’ancienne hostilité réciproque (22° condition de Moscou), en grand nombre au parti communiste ?

Peut-être Mélenchon n’en est-il pas ? Il n’a pas selon nous un tempérament à supporter les fastidieuses réunions de loges ou d’ateliers où il faut longuement écouter « plancher » de débiles frangins. C’était d’ailleurs le cas de Jaurès ; ce dernier n’évoqua-t-ils pas à propos du philosophe allemand Lessing, qui lui était cher, que celui-ci « ne tarda pas à être rebuté par la puérilité et la stérilité des recherches de magies, des jeux de microcosmes et des spéculations sur l’embrasement universel auxquels se livraient les loges envahies d’illuminisme et d’occultisme » ?”

Mélenchon, le frangin de Lénine et l’homme des “Lumières” façon Lucifer, et de la plupart des architectes de la révolution d’Octobre qui ont mis sous leur joug la population russe et celle des autres républiques soviétiques durant 70 ans. Car Mélenchon est franc-maçon “de père en fils” comme il l’a déclaré au micro de RTL à Jean-Jacques Bourdin en 2012. La preuve en son et en image, dans les deux enregistrements ci-dessus!

D’ailleurs, est-il possible d’arriver aussi haut dans la hiérarchie de la gauche sans être Maçon ? Impossible! Il faut au moins adhérer aux idéaux de la Franc-maçonnerie pour grimper. Puisque la profession de foi maçonnique est tenue secrète, impossible d’affirmer avec certitude les appartenances, les degrés etc. Mais les idéaux défendus ne trompent pas!

Comment oublier la profession de foi publique et républicaine d’un Mélenchon qui ressemble si fort à celle d’un Peilhon ? 

Mais la Droite est, elle aussi, bien pourvue en Maçonnerie et la candidate aux élections présidentielles, Rama Yade, en est l’archétype

Il n’y a aucun mystère si le Système se dresse tout entier, de Mélenchon à Fillon, pour faire barrage à Marine Le Pen et à sa politique dressée contre la République universelle issue de la Révolution de 1789, -que l’on nomme aujourd’hui mondialisme-, quitte à perpétrer un coup d’Etat par l’entremise d’émeutes savamment orchestrées, à la Soros, pour empêcher la tenue des élections.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :