Jean-Luc Mélenchon, leader du parti d’extrême gauche La France Insoumise, a franchi un Rubicon ! Commentant le résultat des élections britanniques, Jean-Luc Mélenchon s’était agacé d’avoir vu le leader travailliste Jeremy Corbyn être accusé d’avoir manqué de fermeté face à l’antisémitisme présent dans son parti.

Jean-Luc Mélenchon écrit : “Il a dû subir sans secours la grossière accusation d’antisémitisme à travers le grand rabbin d’Angleterre et les divers réseaux d’influence du Likoud (parti d’extrême droite de Netanyahu en Israël). Au lieu de riposter, il a passé son temps à s’excuser et à donner des gages. Dans les deux cas, il a affiché une faiblesse qui a inquiété les secteurs populaires”.

Et Mélenchon de transposer à la situation en France et d’écrire : “génuflexion devant les ukases arrogants des communautaristes du CRIF : c’est non”.

De quoi rendre fou furieux le président du CRIF qui a réagi sur Twitter en accusant Jean-Luc Mélenchon de tomber “dans une dérive complotiste”.

“Les propos inadmissibles d’un Mélenchon à la dérive, avide de visibilité médiatique, sont inspirés d’une rhétorique vichyste du complot juif”, a ajouté Francis Kalifat.

On attend la suite de ce qui s’annonce être un nouveau feuilleton en perspective.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :