Le Pape François avait naguère déclaré que l’Islam était une religion de paix et que le Coran était un livre de paix. Il devrait savoir le sort que lui promettent les Djihadistes. Mais il n’a pas commenté ce poster qui a été diffusé sur Internet représentant sa tête coupée déposée sur son corps. Cette photo a été envoyée initialement au Middle East Media Research Institute (MEMRI) ou Institut de recherche sur le Moyen-Orient. Il s’agit d’un montage photographique que nous ne pouvons montrer qu’en partie dans la mesure où de telles scènes ne peuvent plus être diffusées dans les médias français. Marine Le Pen a vu son immunité parlementaire sauter pour des images de cette nature.

Ce montage photographique vient après les menaces de l’État Islamique de semer la terreur au Vatican pour les fêtes de Noël. Les observateurs remarquent que cela pourrait bien se produire compte-tenu de l’écrasement militaire du « califat » islamique. Un autre document peu démonstratif montre une voiture de l’intérieur se précipitant sur le Vatican.

À la Toussaint le pape avait déclaré : « Nous demandons à Dieu de convertir les cœurs des terroristes et de libérer le monde de la haine et de la folie homicide qui outragent le nom de Dieu en répandant la mort. »

Traduction du texte de la photo :

Aux adorateurs de la Croix

Je jure de venger chaque goutte de sang que vous avez répandu, et chaque maison que vous avez détruite. Je jure que vous gouterez l’amertume des coupes de la mort et que nous ferons des massacres de vos fêtes. Vous ne pourrez même pas jouir de la vie dans vos foyers. C’est Allah qui le veut.

Nous voilà prévenus.

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :