Sanctoral 

 Saint Calixte Ier, Pape et Martyr

A la mort de saint Zéphirin, Calixte, Romain, fut élevé au Siège apostolique, Antonin Héliogabale étant empereur. Ce fut ce Pape qui établit les Quatre-Temps et qui ordonna qu’en ces jours, le jeûne reçu dans l’Église de tradition apostolique, serait obligatoire pour tous. Il ne fallait point, pour gouverner l’Église, à une époque si tourmentée, un pasteur moins sage ni moins vaillant. C’est sous son règne que l’on commença à bâtir des temples chrétiens, qui furent détruits dans les persécutions suivantes. Il fit creuser le cimetière souterrain de la voie Appienne, qui porte encore aujourd’hui son nom et qui renferme tant de précieux souvenirs, entre autres le tombeau de sainte Cécile, la crypte de plusieurs Papes, des peintures qui attestent la conformité de la foi primitive de l’Église avec sa foi actuelle. De nombreuses conversions s’opérèrent sous le pontificat de saint Calixte. La persécution ayant éclaté, il se réfugia, avec dix de ses prêtres, dans la maison de Pontien. La maison fut bientôt enveloppée par des soldats qui reçurent la défense d’y laisser rentrer aucune espèce de vivres. Pendant quatre jours, le Pape Calixte fut privé de toute nourriture; mais le jeûne et la prière lui donnaient des forces nouvelles. Le préfet, redoublant de cruauté, donna l’ordre de frapper chaque matin le prisonnier à coups de bâton, et de tuer quiconque essayerait de pénétrer pendant la nuit dans sa maison. Une nuit, le prêtre martyr Calépode, auquel Calixte avait fait donner une sépulture honorable, apparut au Pontife et lui dit: “Père, prenez courage, l’heure de la récompense approche; votre couronne sera proportionnée à vos souffrances.”  Parmi les soldats qui veillaient à la garde du prisonnier, il y avait un certain Privatus, qui souffrait beaucoup d’un ulcère; il demanda sa guérison à Calixte, qui lui dit: “Si vous croyez de tout coeur en Jésus-Christ et recevez le baptême au nom de la Sainte Trinité, vous serez guéri. – Je crois, reprit le soldat, je veux être baptisé, et je suis sûr que Dieu me guérira.” Aussitôt après l’administration du baptême, l’ulcère disparut sans laisser de trace. “Oui, s’écrie le nouveau chrétien, le Dieu de Calixte est le seul vrai Dieu; les idoles seront jetées aux flammes, et le Christ régnera éternellement!” Le préfet eut connaissance de cette conversion et fit fouetter Privatus jusqu’à la mort. Par son ordre, Calixte, une grosse pierre au cou, fut jeté de la fenêtre d’une maison dans un puits.

Martyrologe

A Rome, sur la voie Aurélienne, l’anniversaire du bienheureux Calixte Ier, pape et martyr. Par ordre de l’empereur Alexandre, il fut longtemps affamé dans une prison, meurtri tous les jours à coups de bâton: enfin, jeté par une des fenêtres du lieu où il était enfermé, et précipité dans un puits: ainsi il mérita le triomphe du martyre.

A Rimini, saint Gaudence, évêque et martyr.

A Césarée de Palestine, les saints Carpon, Évariste et Priscien, frères de la bienheureuse Fortunate; égorgés, ils reçurent comme elle la couronne du martyre.

De plus, les saints Saturnin et Loup.

A Césarée de Palestine, sainte Fortunate, vierge et martyre, sœur des martyrs déjà nommés, Carpon, Evariste et Priscien. Durant la persécution de Dioclétien, après avoir triomphé des tourments du chevalet et du feu, de la fureur des bêtes et d’autres supplices, elle rendit à Dieu son esprit. Dans la suite son corps fut transféré à Naples, en Campanie.

A Todi, en Ombrie, saint Fortunat évêque. Selon ce que rapporte le bienheureux pape Grégoire, il brilla par son pouvoir étonnant de chasser les esprits immondes.

A Wurtzbourg, en Germanie, saint Burchard, premier évêque de cette ville.

A Bruges, en Flandre, saint Donatien, évêque de Reims.

A Trèves, saint Rustique évêque.

A Lyon, en Gaule, saint Just, évêque et confesseur, homme d’une admirable sainteté et doué du don de prophétie. Renonçant à son évêché, il se retira dans un désert de l’égypte, avec Viateur, son lecteur, et, après y avoir mené pendant quelques années une vie presque semblable à celle des anges, il y trouva l’heureux terme de ses travaux, et s’en alla vers le Seigneur pour recevoir de lui la couronne de justice. Son saint corps, avec les ossements du bienheureux Viateur, son ministre, fut plus tard rapporté à Lyon, le 4 des nones de septembre (2 septembre).

Le même jour, la mise au tombeau du bienheureux Dominique l’Encuirassé.

A Arpino, en Latium, saint Bernard confesseur.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

28 % 21 495 € manquants

8505 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :