Sanctoral

Fête de l’Expectation de la Bienheureuse Vierge Marie

Cette fête, très ancienne dans l’Église elle remonte probablement à l’époque de la lutte de saint Cyrille d’Alexandrie contre l’hérésie nestorienne, célèbre la maternité divine de la Très sainte Vierge, telle qu’elle fut érigée en dogme au Concile d’Éphèse en 431.

Cette fête est aussi appelée Notre Dame de l’Ô à cause des grandes antiennes qu’on chante en ces jours et qui commencent toutes par l’interjection Ô et expriment l’attente et l’espérance des anciens patriarches et prophètes pour la venue du Messie.

Mercredi des Quatre Temps

Dès avant le V° siècle, l’Eglise romaine sanctifiait les quatre saisons de l’année par l’institution de quatre séries de jours dits de Quatre-Temps. Mais ce n’est qu’au XI° siècle que saint Grégoire VII les fixa aux jours où nous les avons maintenant. Ils se composent de trois jours de jeûne, le mercredi, le vendredi et le samedi, afin de consacrer à Dieu les diverses périodes de la culture et de préparer aux Ordinations pas la pénitence. Leur importance était très grande dans l’Eglise primitive. Aussi leurs Stations sont bien fixes : le mercredi, à Sainte-Marie-Majeure ; le vendredi, aux XII apôtres ; le samedi, à Saint-Pierre. Les samedis sont les plus importants.

A Tours : Saint Gatien, Premier Évêque de Tours

Saint Gatien, premier évêque de Tours, fut envoyé dans les Gaules par le Pape saint Fabien, en 250, avec six autres évêques. A son arrivée, le pays de Touraine était plongé dans le paganisme et l’on ne voyait partout que les images des faux dieux. Gatien commença par montrer à ces païens l’absurdité de leur culte et l’impuissance de leurs idoles, puis il en vint à leur découvrir les mystères de la puissance et de la bonté de Dieu et révéla à leurs yeux étonnés l’incomparable figure du Sauveur et celle de Sa sainte Mère. Les conquêtes furent nombreuses mais le démon ne laissa pas détruire son règne sans résistance ; les miracles de Gatien ne suffirent pas à lui faire pardonner ses succès, et plus d’une fois les païens endurcis jurèrent sa mort. Traqué comme une bête fauve, l’apôtre se cachait en des grottes profondes et y célébrait les saints mystères : une de ses retraites est devenue plus tard la célèbre abbaye de Marmoutier. Gatien, songeant à l’avenir, forma une école où de jeunes clercs apprenaient, avec les leçons de la science, celles de la vertu ; il les initiait au sacerdoce et en faisait ses auxiliaires ; il les envoyait même au loin porter les lumières de l’Évangile. Huit églises furent élevées, par ses soins, sur la terre de Tournai. Les travaux apostoliques de Gatien ne l’empêchaient pas de se livrer à de grandes austérités ; il épuisait son corps par les jeûnes et par les veilles, et se préparait par le martyre quotidien et volontaire à la couronne de gloire. Comme tous les vrais disciples du Christ, il aimait éperdument les pauvres, et sa charité se plaisait à soulager leurs misères. Il fit bâtir, dans un faubourg de la ville, un hôpital pour les malheureux. C’est dans cet asile que le Sauveur réservait à Son disciple une grâce extraordinaire. Il y avait cinquante ans que Gatien arrosait de ses sueurs le pays qu’il avait gagné à Dieu. Un jour, accablé de fatigue, il s’était retiré dans l’hôpital des pauvres et y prenait un peu de repos, quand Notre-Seigneur lui apparut et lui dit : “Ne crains rien, ta couronne est prête et les Saints attendent ton arrivée au Ciel.” Et le Sauveur administra Lui-même à Son disciple la Sainte Communion en viatique. L’Église de Tours a de tout temps voué un culte enthousiaste à son premier prédicateur. La magnifique cathédrale est sous son vocable.

Martyrologe

A Philippes, en Macédoine, l’anniversaire des saints martyrs Ruf et Zosime. Ils étaient du nombre de ces disciples du Sauveur qui fondèrent la primitive église parmi les Juifs et les Grecs, et dont saint Polycarpe a décrit l’heureux combat dans sa lettre aux Philippiens.

A Laodicée, en Syrie, la passion des saints Théotime et Basilien.

En Afrique, les saints Quincte, Simplice et d’autres martyrs, qui souffrirent durant la persécution de Dèce et de Valérien.

De plus, en Afrique, saint Moysète martyr.

Encore en Afrique, les saints Victur, Victor, Victorin, Adjuteur, Quart et trente autres martyrs.

A Mopsueste, en Cilicie, saint Auxence évêque. Autrefois soldat sous Licinius, il aima mieux déposer la livrée militaire que d’offrir des raisins à Bacchus. Devenu évêque, il se rendit digne de louanges par ses vertus, puis reposa en paix.

A Tours, en Gaule, saint Gatien, qui fut ordonné premier évêque de cette ville par le pape saint Fabien. Devenu célèbre par ses nombreux miracles, il s’endormit dans le Seigneur.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

63 % 11 190 € manquants

18 810 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :