Sanctoral

Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ

Entre les années 747-749 de Rome, le recensement général ordonné par César-Auguste contraignit Joseph et Marie à se rendre de Nazareth à Bethléem en Judée. Or il arriva, pendant qu’ils étaient là, dit saint Luc, que la Vierge mit au monde son fils premier-né. Faisant allusion à une tradition du IVe siècle qui place le berceau de Jésus entre deux animaux, la liturgie cite deux textes prophétiques. celui d’Isaïe: « Le bœuf connaît son possesseur et l’âne la crèche de son maître », et celui d’Habacuc: « Seigneur, vous vous manifesterez entre deux animaux ». Il y avait dans les environs des bergers qui veillaient la nuit pour garder leurs troupeaux. Avertis par un ange, ils descendirent en hâte jusqu’à Bethléem. Une des antiennes des Laudes, la plus alerte peut-être, exprime à souhait leur allégresse: « Qui avez-vous vu, bergers? dites-nous, apprenez-nous quel est celui qui a apparu sur la terre? Nous avons vu un nouveau-né et les chœurs des Anges qui louaient le Seigneur, alléluia, alléluia ». Huit jours après, l’enfant divin fut circoncis par Joseph et reçut le nom de Jésus que l’Ange avait indiqué d’avance à Joseph et à Marie; et quarante jours après que Marie eut mis son fils au monde, elle alla au Temple pour y offrir le sacrifice prescrit par la Loi. C’est alors que Siméon prédit que Jésus serait la ruine et la résurrection d’un grand nombre et qu’un glaive de douleur percerait le cœur de sa mère. Au cortège des bergers en succède bientôt un autre, celui des Mages. Ils arrivent d’Orient à Jérusalem, guidés par une étoile, et, sur l’avis des princes des prêtres eux-mêmes, se rendent à Bethléem, car c’est là, d’après le prophète Michée, que devait naître le Messie. Ils y trouvent l’Enfant avec Marie sa mère et, se prosternant, ils l’adorent. Puis, avertis en songe, ils retournent chez eux sans plus passer par Jérusalem. Hérode qui leur avait demandé de lui indiquer où était cet enfant, voyant que les Mages s’étaient joués de lui, entra dans une grande colère et envoya tuer tous les enfants qui étaient à Bethléem et dans les environs depuis l’âge de deux ans et au-dessous, espérant ainsi se débarrasser du roi des Juifs en qui il craignait un compétiteur. Un ange apparut alors à Joseph pendant son sommeil et lui dit de fuir en égypte avec Marie et l’Enfant. Ils y restèrent jusqu’à la mort d’Hérode. L’ange du Seigneur apparut alors de nouveau, en songe, à Joseph, et lui dit de retourner dans la terre d’Israël. Mais apprenant que le cruel Archelaüs régnait en Judée à la place d’Hérode son père, Joseph craignit pour la vie de l’Enfant et se retira en Galilée dans la ville de Nazareth. A l’âge de douze ans, les parents de Jésus l’ayant perdu à Jérusalem lors d’une des fêtes de la Pâque, le retrouvèrent après trois jours au milieu des Docteurs dans le Temple. Rentré à Nazareth, il y grandit en sagesse, en âge et en grâce devant Dieu et devant les hommes. C’est de là qu’à l’âge de trente ans Jésus alla au Jourdain pour se faire baptiser par Jean-Baptiste; et c’est alors que Jean, remplissant sa mission de témoin, déclara que ce Jésus, sur lequel il avait vu l’Esprit-Saint se poser sous la forme d’une colombe, était le Messie attendu.

Martyrologe

Depuis la création du monde, quand Dieu au commencement tira du néant le ciel et la terre, l’an cinq mille cent quatre-vingt-dix-neuf; depuis le déluge, l’an deux mille neuf cent cinquante-sept; depuis la naissance d’Abraham, l’an deux mille quinze; depuis Moïse et la sortie du peuple d’Israël de la terre d’Egypte, l’an quinze cent dix; depuis le sacre du roi David, l’an mille trente-deux; dans la soixante cinquième des semaines d’années prédites par le prophète Daniel; dans la cent quatre Vingt quatorzième olympiade; dans la sept cent cinquante deuxième année de la fondation de Rome et la quarante deuxième année de l’empire d’Octavien Auguste; tout l’univers reposant dans la paix; au sixième âge du monde, Jésus-Christ, Dieu éternel, et Fils du Père éternel, voulant sanctifier le monde par son miséricordieux avènement, ayant été conçu du Saint Esprit, et neuf mois s’étant écoulés depuis sa conception, naît à Bethléem de Juda, fait homme de la Vierge Marie: La Nativité de Notre Seigneur Jésus Christ selon la chair. Le même jour, l’anniversaire de sainte Anastasie. Au temps de Dioclétien, elle fut d’abord enfermée par son mari Publius dans une affreuse et cruelle prison, où elle fut cependant grandement consolée et fortifiée par le confesseur du Christ, Chrysogone; le préfet d’Illyrie Florus la fit ensuite longtemps languir dans un cachot. Elle fut enfin attachée à des pieux, les bras et les jambes étendus; on alluma tout autour d’elle un grand feu, au milieu duquel elle acheva son martyre, dans l’île de Palmaria, où elle avait été reléguée avec deux cents hommes et soixante-dix femmes qui célébrèrent leur martyre par divers genres de morts.

A Barcelone, en Espagne, l’anniversaire de saint Pierre Nolasque, confesseur, fondateur de l’Ordre de Sainte Marie de la Merci pour le rachat des captifs, célèbre par ses vertus et ses miracles. Sa fête se célèbre le cinquième jour des calendes de février (28 janvier).

A Rome, au cimetière d’Apronien, sainte Eugénie vierge, fille du bienheureux martyr Philippe. Au temps de l’empereur Gallien, après avoir donné plusieurs marques éclatantes de ses vertus et avoir gagné au Christ beaucoup de vierges saintes, elle endura de longs tourments sous le préfet de la Ville Nicétius, et fut enfin égorgée.

A Nicomédie, la passion de plusieurs milliers de martyrs. Etant assemblés pour les saints mystères le jour de la Nativité du Christ, l’empereur Dioclétien donna l’ordre de fermer les portes de l’église et d’en préparer l’incendie, puis de disposer un trépied avec de l’encens devant la porte; un héraut cria alors: « Que ceux qui veulent échapper à l’incendie sortent pour offrir de l’encens à Jupiter. » Tous répondirent d’une même voix qu’ils préféraient mourir pour le Christ. Ils furent alors consumés dans le feu, méritant ainsi de naître au ciel le jour même où jadis le Christ a daigné naître sur terre pour le salut du monde.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :