Le référé liberté déposé tôt ce matin devant le Tribunal Administratif de Nice par Civitas obtient gain de cause par une voie détournée.

Nous apprenons en effet que juste avant la clôture de l’instruction par le Tribunal Administratif de Nice fixée à 18h ce vendredi, le préfet des Alpes-Maritimes a pris un nouvel arrêté abrogeant son ancien arrêté pris avant-hier.

La Messe fait désormais exception et peut donc bien être célébrée dans les lieux de culte en présence des fidèles !

Difficile de ne pas y voir une conséquence du recours de Civitas, suivi quelques heures plus tard par un recours identique des AFC de Nice.

La Préfecture des Alpes-Maritimes donne donc raison à Civitas et ne veut pas se voir condamner par le juge.

Une fois de plus, il est ainsi démontré que l’action de Civitas est efficace et porte des fruits.

En conséquence, la manifestation déclarée pour dimanche et prévoyant une Messe en plein air n’a plus de raison d’être.

Alain Escada, président de Civitas

Modification sur le site du service public

AVANT le référé-liberté de Civitas

APRES le référé-liberté de Civitas

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :