Depuis ce matin les fidèles qui ne peuvent assister à la messe dominicale, pour des raisons de santé ou de distance ou d’absence de lieux de célébration traditionnelle dans leur région, ont la possibilité de visionner en direct le saint sacrifice en célébré en l’Eglise-de Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris.

Les messes sont visionnables en direct et en différé sur la chaine youtube de St Nicolas.

Christian LASSALE

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Je pense que c’est une nouvelle appréciable du moins pour les internautes et ceux qui savent où aller pour le voir en direct. Ce dimanche 22, étant en Province, vers 11h30, j’ai voulu voir la chaîne 2 pensant qu’y était retransmise la messe conciliaire dans quelqu’endroit de France. Surprise, c’était la cérémonie de commémoration de la Shoa et du nouvel an en direct sur le service public de la grande synagogue de Paris ! ! !

  2. Oui M Louis il ne faut pas assister à la nouvelle messe qui est imbibée de protestantisme et qui s’éloigne de la doctrine catholique ( voir bref examen critique des cardinaiux Ottaviani et Bacci).

  3. Je regrette de ne pas pouvoir mettre un commentaire sur votre article du 28 septembre, car dans la lettre de l’abbé Wuilloud, deux phrases sont plus que surprenantes, elles proviennent d’un esprit conciliaire…
    Il dit : “En vérité, il y a ceux pour qui la messe et la confession chaque deux mois suffisent amplement.” (!) puis, plus loin : “Mais il y a aussi les moins forts, ceux qui ont besoin de la confession régulière et plus fréquente”.
    Monsieur l’abbé, les religieux et les religieuses ont besoin de la confession régulière et fréquente et de la messe quotidienne. Leur règle les y oblige.
    C’est à la source des sacrements que l’on obtient la grâce de persévérer dans la foi et que la charité croît. Ceux pour qui communier et se confesser tous les deux mois suffit “amplement” ne persévèreront pas longtemps, leur amour paraît bien tiède.
    Les saints se confessaient régulièrement… ils en avaient besoin…
    Ceux pour qui la messe et la communion chaque deux mois suffisent amplement (cet adverbe est vraiment incroyable !) me font penser aux conciliaires. Et ceux qui en ont besoin régulièrement me font penser à des gens vertueux, qui ne seront pas “les moins forts”.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !