Si l’arrivée en retraite au sein d’une école suisse de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X de l’évêque de Coire Mgr Huonder semble compromise d’après certaines rumeurs parues sur le web mais non encore confirmées par les deux parties, l’entretien que ce prélat conciliaire a accordé, le 10 avril dernier, au Die Tagespost en révèle un peu plus sur les raisons de ce rapprochement, qui consiste, en résumé, à faciliter au nom de « l’unité » l’intégration au sein de l’Église conciliaire de la congrégation fondée par l’évêque traditionnel, Mgr Lefebvre.

« Travailler avec la Fraternité pour cheminer vers l’unité » en l’aidant à considérer “les documents du Concile Vatican II (…) davantage comme un développement de la période précédente” déclare Mgr Huonder dans cette entrevue dont voici la traduction de quelques extraits significatifs :

« Monseigneur, vous prendrez votre retraite dans une institution de la Fraternité St Pie X. Avez-vous dû obtenir l’autorisation du Saint-Père pour vous installer dans une école de la Fraternité?

Non, car cela était formulé à la FSSPX dans une lettre de l’ancien Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le Cardinal Gerhard Ludwig Müller. Et le préfet parle avec autorité et avec l’approbation du pape. Mais j’en ai informé le Saint-Père.

Vous devenez le lien entre la Fraternité et Rome. Comment en êtes-vous arrivé à avoir ce rôle?

J’ai été impliqué dans le processus de dialogue entre Rome et la Fraternité depuis longtemps. Comme le siège de la FSSPX se trouve à Menzingen, en Suisse, c’est la raison pour laquelle on a pensé qu’un évêque suisse devait être impliqué. C’est pourquoi la Commission Ecclesia Dei, chargée du dialogue avec la Fraternité, m’a fait cette demande. Ainsi, nous sommes entrés en contact constant avec des représentants de la fraternité ici en Suisse. Les résultats ont été transmis à Rome.
Je vais continuer à effectuer cette tâche maintenant. Tout d’abord, ma ligne de conduite concerne avant tout l’unité de l’Église. Le clivage dans l’église doit être surmonté. Il ne faut oublier que la Fraternité St Pie X a de nombreux fidèles.

Votre mission est informelle. Vous n’avez pas de pouvoirs concrets pour négocier, vous essayez donc d’être un pont par votre présence parmi eux.

Oui, mon rôle est principalement informel. Mais il y a eu des effets. Ainsi par exemple, à l’occasion de l’Année de la Miséricorde, lorsque les prêtres de la Fraternité ont été autorisés à absoudre par le pape : j’ai participé à cela. J’ai proposé cette chose au pape François, mais je voulais aussi pratiquer la miséricorde envers ces prêtres en leur procurant cette juridiction (ndlr : pour les confessions).
Un an plus tard, je l’ai rencontré à nouveau et il m’a dit qu’il acceptait ma proposition. Cela a renforcé ma détermination à travailler avec la Fraternité pour cheminer vers l’unité.

Ce cheminement dure maintenant depuis des années, sans accord définitif. Cela semblait aboutir avec de l’ancien supérieur général Mgr Fellay. Sous le nouveau supérieur, M l’abbé Pagliarini, on a l’impression qu’il y a de nouveau une période glaciaire, puisqu’il ne s’agit plus de questions pratiques d’incorporation à l’Église, mais de questions doctrinales.

Cela peut aussi fonctionner à l’extérieur de cette façon. Il y avait également des préoccupations doctrinales avec la Fraternité à l’époque de Mgr Fellay. Ces questions peuvent devenir un peu plus claires maintenant.
Je ne sais pas si nous sommes dans un nouvel âge de glace. Mais plus nous travaillons dessus, meilleure sera la solution.

Comment? Qu’est-ce que la Fraternité devrait faire maintenant, ainsi que Rome, pour arriver à un accord ?

Avant tout, il faudrait reconnaître la mission des deux parties, même s’il n’a pas encore d’acceptation théologique. La Fraternité devrait souligner plus positivement que le Siège Apostolique est sérieux. Le Saint Siège, à son tour, devrait honorer les efforts de la Fraternité et prendre ses préoccupations plus au sérieux.
Dans la Fraternité, on ne devrait pas avoir l’impression qu’elle serait simplement prise en charge pour pouvoir la circonscrire ultérieurement. Alors il serait plus facile de résoudre les problèmes théologiques qui existent parfois.

La Fraternité doit-elle accepter le Concile dans son intégralité? Ou peut-il y avoir des formes de reconnaissance graduée, étant donné que les documents du Concile n’ont pas tous la même valeur ?

C’est certain, on devrait s’appuyer sur ce principe. Tous les documents du concile n’ont pas le même statut. Avant tout, les documents du Concile Vatican II doivent être considérés davantage comme un développement de la période précédente.
De la part de la Congrégation pour la doctrine de la foi, il faudrait à nouveau s’appuyer sur le magistère préconciliaire pour aider les prêtres à reconnaître le concile. Il s’agit de mieux montrer la continuité de l’enseignement. »

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. Cadoudal says:

    Mgr Huonder veut-il nous envoyer en stage à Assise ?

  2. patate says:

    oui effectivement cet évêque a bel et bien une mission: on n’en doute pas un seul moment
    mais le pire de l’histoire c’est l’absence de réaction des tenants de la FSSPX!!!
    Or c’est bien eux qui ont négocié….travaillé à son arrivée…donc on est d’accord que la Frat organise ” par palier ” son intégration à Rome
    maintenant il semblerait qu’il parte !
    eh bien c’est super voilà et qu’il déguerpisse ça me fera chaud au cœur au contraire: quand on voit sur une photo ce “tradi” donnait la communion dans la main à des jeunes qui allaient.. à la plage …euh non à la célébration de l’Eucharistie! c ‘est comme ça qu’on disait quand j’étais conciliaire il y a fort longtemps!
    Mgr Lefebvre veille…

  3. deogratias says:

    D’un côté comme de l’autre nous avons affaire à une belle bande de tartuffes.

    • Cadoudal says:

      c’est un propos excessif

      il y a des hommes de grande valeur à la Fraternité

      mais les hommes de Vatican II n ‘inspirent pas le respect.

      • deogratias says:

        Voir ci-dessous S. Wolf, merci à lui. Évidemment qu’il y a des hommes de grande valeur, et des deux côtés comme nous le rappelle justement et régulièrement Mgr W. Mais ils sont exclus des minorités agissantes et nuisibles qui gouvernent les masses. Libre à chacun de s’y soumettre mais que la lâcheté des uns ne soit pas la condamnation des autres ou alors le combat de Mgr Lefebvre est à passer par pertes ett profits.

  4. Onclin says:

    Ne faut-il pas penser à une manoeuvre subtile de la part de la fraternité pour obtenir la consécration (« sous la consécration de toujours » (soit l’ancienne)) de nouveaux Évêques pour leur compte. Car sans Évêque dans la fraternité il y aura un gros problème. Or les Évêques de la fraternité sont en train de prendre de l’âge. Le fait de la présence de ce Mgr est un moyen bon marché pour avoir des ordinations d’Évêque. Mais il faut qu’il soit ordonné avec l’ancien rite et sans la concours de ce Mgr. Il faut que la situation tourne à leur avantage.

  5. Sebastien Wolf says:

    Pour ceux qui pense que la FSSPX n’a pas changé de cap, regardez le site web de cette chapelle aux USA https://www.saintmichaelschapel.com

  6. Sebastien Wolf says:

    Il y aussi des nouvelles conditions pour envoyer vos enfants dans leurs ecoles. Il faut signer un document où vous acceptez de respecter l’évêque du lieu et le pape

    https://drive.google.com/file/d/1UV-zDpkPwJ3L1iv6SmXBfLc9DbaKOcjsZZioi4i99kE/view

    • Cadoudal says:

      Mgr Lefebvre lui même a toujours voulu éviter l’ affrontement avec les modernistes totalitaires.

      attendre que le temps fasse son oeuvre pour éliminer ma dépollution

      se contenter de faire valoir son droit de vivre .

  7. Sebastien Wolf says:

    Pourtant Mgr Lefevbre avait dit “Je crois sincèrement que nous avons affaire à une contrefaçon de l’église..”

    https://www.youtube.com/watch?v=XSuBwJ4xuns

  8. Tinatine says:

    C’est vraiment dommage de se quereller sur ces sujets entre catholiques de bonne volonté ; je crois que le mieux est d’ ignorer ce que dit ou fait François .Naturellement , on essaie de piéger la Fraternité mais tant que la foi et les sacrements sont assurés , le reste importe peu . Nous savons ce que nous devons croire et nous savons ce que nous devons faire .Nous devrions nous mettre dans la situation de ces catholiques du Moyen-Age qui ignoraient ce que pouvait dire le Pape mais qui recevaient les sacrements et la doctrine chrétienne .

  9. Tinatine says:

    ” Vous reconnaîtrez l’ arbre à ses fruits ” ; il est évident que les fruits de ce concile sont mauvais ; nous connaissons tous des individus issus de bonnes familles catholiques ; en deux générations tout est tombé par terre ; parfois en une seule génération , pour les soixante-huitards . Que s’ est-il passé dans ces familles catholiques pour que , soixante ans plus tard , on ne voit plus que des pacs , des mariages homos , des avortements , des suicides ? Ces familles ont fait confiance , ont cru aux fabuleuses promesses de Vatican 2 . avec pour résultat ,le désespoir , la désolation .” Mon pet-t-fils vit en couple avec un homme , ma petite-fille vit en trouple , mon autre petit-fils est végan ,il n’ aura peut-être pas d’ enfant car ce n’ est pas bon pour la planète ” .Voilà ce qui se passe dans les familles autrefois catholiques ; voilà ce que disent des grands – parents désolés . La faute à qui ?

  10. deogratias says:

    Mondanités et autres renoncements à la manoeuvre. Il ne s’agirait pas tout de même que ma fille ne puisse pas passer son année à Petaouchnok pour apprendre le verlan de l’anver du pays en vogue où il faut être.

  11. Louis says:

    Oui, nous ne sommes plus dans les années des débuts de la Fraternité, tant de choses ont changées ! Des prêtres se sont ralliés en nombre, il-y-a eu la Fraternité St Pierre (totalement absorbée) puis les divers “instituts”, j’ai connu plusieurs de ces prêtres qui ont trahi par orgueil ou pour paraitre dans les médias, l’un d’eux est un bavard omniprésent bien connu qui torture la vérité pour nous faire avaler la “sainteté” des papes conciliaires etc. Dans certaines chapelles et librairies, même à Paris, certaines publications trop radicales ont été écartées tandis que d’autres qui ont rallié, y compris des missels, sont proposés ! Signes qui ne trompent hélas pas, les sermons se sont affadis, même si à Saint Nicolas du Chardonnet tout semble se dérouler comme avant . Je le dis tout en n’étant pas moi-même adepte de groupuscules ou discours extrémistes bien qu’il m’arrive d’aller sur les sites que la FSSPX déconseille !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !