L’arrivée de l’évêque conciliaire de Coire, Mgr Huonder, dans une école de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X a été confirmée sur la page Facebook du District d’Allemagne de cette même société.

Selon les affirmations du porte-parole du prélat monsieur Gracia, le Vatican, en acceptant que son évêque prenne sa retraite dans le cadre de la F.S.S.P.X., aurait donné mission à Mgr Huonder de maintenir le contact : entre la puissante Congrégation pour la Doctrine de la foi, qui gère, depuis la récente suppression de la Commission ED, les communautés ralliées, et la congrégation fondée par Mgr Lefebvre pour résister au concile Vatican II et à son esprit délétère.

Cette résistance fut possible grâce à la clairvoyance du fondateur, cet archevêque fidèle à la Tradition, quant aux intentions, vis-à-vis des communautés ralliées, de la Rome post-concile qu’il qualifiait de « néo-moderniste » et de « néo-protestante » et des évêques conciliaires qui leur étaient favorablesAinsi en 1989, une année après les fameux sacres des 4 évêques, il écrivit à un de ses prêtres, monsieur l’abbé Couture, la mise en point suivante quant à sa pensée par rapport aux prêtres qui reçoivent un « celebret » de Rome et les « Messes traditionnelles » :

« St Michel en Brenne, le 18 mars 1989

Cher Monsieur l’abbé Couture,

A votre bonne lettre, reçue hier à St Michel, je réponds aussitôt pour vous dire ce que je pense au sujet de ces prêtres qui reçoivent un “celebret” de la Commission Romaine, chargée de nous diviser et de nous détruire.
Il est évident qu’en se mettant dans les mains des autorités actuelles conciliaires, ils admettent implicitement le Concile et les Réformes qui en sont issues, même s’ils reçoivent des privilèges qui demeurent exceptionnels et provisoires.
Leur parole est paralysée pour cette acceptation. Les Évêques les surveillent !…
C’est bien regrettable que ces prêtres ne prennent pas conscience de cette réalité. Mais nous ne pouvons tromper les fidèles.
Il en est de même pour ces “Messes traditionnelles” ! organisées par les diocèses. Elles sont célébrées entre deux Messes conciliaires. Le prêtre célébrant dit aussi bien la nouvelle que l’ancienne. Comment et par qui est distribuée la sainte communion ? Quelle sera la prédication ? Etc.
Ces Messes sont des “attrape-nigauds” qui entraînent les fidèles dans la compromission !
Beaucoup ont déjà abandonné.
Ce qu’ils doivent changer, c’est leur doctrine libérale et moderniste.
Il faut s’armer de patience et prier. L’heure de Dieu viendra.

Que Dieu vous accorde de saintes fêtes de Pâques.
Bien cordialement vôtre en Christo et Maria.

+ Marcel Lefebvre »

« Les évêques les surveillent »…

La Rome post-concile n’ayant pas changé, étant toujours attachée au concile Vatican II, à son esprit libéral, moderniste, progressiste, et ambitionnant de réduire la Tradition, d’une façon ou d’une autre, on pourrait rajouter, avec l’arrivée prochaine de Mgr Huonder dans la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X : « les évêques les surveillent »… bientôt « de l’intérieur »  !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :