Mgr Vigano avait déjà créé la surprise en prenant, le 8 mai dernier, l’initiative d’un Appel qui dénonçait sans ambiguïté les agissements en vue d’instaurer un gouvernement mondial.

Nouvelle audace : Mgr Vigano s’adresse publiquement au président des Etats-Unis Donald Trump dans un courrier qui dénonce l’Etat Profond (Deep State), courrier mis en ligne le samedi 6 juin sur le site LifeSiteNews.


La puissante lettre de l’archevêque Viganò au président Trump : la lutte éternelle entre le bien et le mal se joue en ce moment
L’archevêque Carlo Maria Viganò avertit le président que les crises actuelles liées à la pandémie de coronavirus et les émeutes au nom de George Floyd font partie de la lutte spirituelle éternelle entre les forces du bien et du mal.

7 juin 2020

Dimanche de la Sainte Trinité

Monsieur le Président,

Ces derniers mois, nous avons assisté à la formation d’une dualité que j’appellerais biblique : les enfants de la lumière et les enfants des ténèbres. Les enfants de la lumière constituent la partie la plus visible de l’humanité, tandis que les enfants des ténèbres représentent une minorité absolue. Et pourtant les premiers font l’objet d’une sorte de discrimination qui les place dans une situation d’infériorité morale vis-à-vis de leurs adversaires, qui occupent souvent des positions stratégiques au gouvernement, en politique, dans l’économie et dans les médias. D’une manière apparemment inexplicable, les bons sont pris en otage par les méchants et par ceux qui les aident soit par intérêt personnel soit par peur.

Ces deux camps, qui ont un caractère biblique, suivent la séparation claire entre la progéniture de la Femme et la progéniture du Serpent. D’une part, il y a ceux qui, bien qu’ils aient mille défauts et faiblesses, sont motivés par le désir de faire le bien, d’être honnête, d’élever une famille, de travailler, de donner la prospérité à leur patrie, d’aider les nécessiteux et, par obéissance à la Loi de Dieu, de mériter le Royaume des Cieux. D’un autre côté, il y a ceux qui se servent eux-mêmes, qui n’ont aucun principe moral, qui veulent démolir la famille et la nation, exploiter les travailleurs pour se rendre indûment riches, fomenter des divisions et des guerres internes, et accumuler du pouvoir et de l’argent : pour eux l’illusion fallacieuse du bien-être temporel cédera un jour – s’ils ne se repentent pas – au terrible sort qui les attend, loin de Dieu, dans la damnation éternelle.

Dans la société, Monsieur le Président, ces deux réalités opposées coexistent en tant qu’ennemis éternels, tout comme Dieu et Satan sont des ennemis éternels. Et il semble que les enfants des ténèbres – que nous pouvons facilement identifier avec l’Etat profond (Deep State) auquel vous vous opposez sagement et qui mène une guerre acharnée contre vous ces jours-ci – ont décidé de montrer leurs cartes, pour ainsi dire, en révélant maintenant leurs plans. Ils semblent si sûrs d’avoir déjà tout sous contrôle qu’ils ont mis de côté cette circonspection qui, jusqu’à présent, avait au moins partiellement caché leurs véritables intentions. Les enquêtes déjà en cours révéleront la véritable responsabilité de ceux qui ont géré l’urgence de Covid non seulement dans le domaine des soins de santé mais aussi dans la politique, l’économie et les médias. Nous trouverons probablement que dans cette opération colossale d’ingénierie sociale, il y a des gens qui ont décidé du sort de l’humanité, s’arrogeant le droit d’agir contre la volonté des citoyens et de leurs représentants dans les gouvernements des nations.

Nous découvrirons également que les émeutes de ces jours ont été provoquées par ceux qui, voyant que le virus s’estompe inévitablement et que l’alarme sociale de la pandémie s’estompe, ont forcément dû provoquer des troubles civils, car ils seraient suivis d’une répression qui, bien que légitime, pourrait être condamnée comme une agression injustifiée contre la population. La même chose se produit également en Europe, en parfaite synchronisation. Il est tout à fait clair que le recours aux manifestations de rue est déterminant pour les objectifs de ceux qui souhaitent voir quelqu’un élu aux prochaines élections présidentielles incarner les objectifs de l’État profond et qui exprime ces objectifs fidèlement et avec conviction. Il ne sera pas surprenant que, dans quelques mois, nous apprenions une fois de plus que derrière ces actes de vandalisme et de violence, il y a ceux qui espèrent profiter de la dissolution de l’ordre social pour construire un monde sans liberté: Solve et Coagula , comme l’enseigne l’adage maçonnique.

Bien que cela puisse sembler déconcertant, les alignements opposés que j’ai décrits se retrouvent également dans les milieux religieux. Il y a des bergers fidèles qui s’occupent du troupeau du Christ, mais il y a aussi des infidèles mercenaires qui cherchent à disperser le troupeau et à remettre les brebis pour être dévorées par des loups voraces. Il n’est pas surprenant que ces mercenaires soient des alliés des enfants des ténèbres et détestent les enfants de la lumière : tout comme il y a un Etat profond , il y a aussi une église profonde qui trahit ses devoirs et renonce à ses engagements appropriés devant Dieu. Ainsi, l’ ennemi invisible, contre lequel les bons dirigeants se battent dans les affaires publiques, est également combattu par les bons bergers de la sphère ecclésiastique. C’est une bataille spirituelle dont j’ai parlé dans mon récent Appel qui a été publié le 8 mai.

Pour la première fois, les États-Unis ont en vous un président qui défend courageusement le droit à la vie, qui n’a pas honte de dénoncer la persécution des chrétiens du monde entier, qui parle de Jésus-Christ et du droit des citoyens à la liberté de culte. Votre participation à la Marche pour la vie , et plus récemment votre proclamation du mois d’avril comme Mois national de la prévention de la maltraitance des enfants, sont des actions qui confirment de quel côté vous souhaitez vous battre. Et j’ose croire que nous sommes tous les deux du même côté dans cette bataille, bien qu’avec des armes différentes.

Pour cette raison, je crois que l’attaque à laquelle vous avez été soumis après votre visite au Sanctuaire national de Saint-Jean-Paul II fait partie du récit médiatique orchestré qui ne cherche pas à combattre le racisme et à ramener l’ordre social, mais à aggraver la situation ; non pas pour rendre justice, mais pour légitimer la violence et le crime ; non pas pour servir la vérité, mais pour favoriser une faction politique. Et il est déconcertant qu’il y ait des évêques – comme ceux que j’ai récemment dénoncés – qui, par leurs paroles, prouvent qu’ils sont alignés du côté opposé. Ils sont soumis à l’Etat profond , au globalisme, à la pensée alignée, au Nouvel Ordre Mondial qu’ils invoquent de plus en plus souvent au nom d’une fraternité universelle qui n’a rien de chrétien, mais qui évoque les idéaux maçonniques de ceux qui veulent dominer le monde en chassant Dieu des tribunaux, des écoles, des familles et peut-être même des églises.

Le peuple américain est mature et a maintenant compris à quel point les médias mainstream ne veulent pas répandre la vérité mais cherchent à la faire taire et à la déformer, répandant le mensonge qui est utile aux fins de leurs maîtres. Cependant, il est important que les bons – qui sont la majorité – se réveillent de leur torpeur et n’acceptent pas d’être trompés par une minorité de personnes malhonnêtes à des fins inévitables. Il faut que les bons, les enfants de la lumière, se réunissent et fassent entendre leur voix. Quelle manière plus efficace de le faire, Monsieur le Président, que par la prière, en demandant au Seigneur de vous protéger, vous, les États-Unis et toute l’humanité, de cette énorme attaque de l’ennemi ? Avant le pouvoir de la prière, les tromperies des enfants des ténèbres s’effondreront, leurs complots seront révélés, leur trahison sera montrée.

Monsieur le Président, ma prière est constamment tournée vers la nation américaine bien-aimée, où j’ai eu le privilège et l’honneur d’être envoyé par le Pape Benoît XVI comme Nonce apostolique. En cette heure dramatique et décisive pour toute l’humanité, je prie pour vous et aussi pour tous ceux qui sont à vos côtés au sein du gouvernement des États-Unis. J’espère que le peuple américain est uni avec moi et vous dans la prière au Dieu Tout-Puissant.

Unis contre l’ennemi invisible de toute l’humanité, je vous bénis ainsi que la Première Dame, la nation américaine bien-aimée, et tous les hommes et femmes de bonne volonté.

+ Carlo Maria Viganò

Archevêque titulaire d’Ulpiana

Ancien Nonce Apostolique aux États-Unis d’Amérique

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 commentaires

  1. Revelation ,,apocalypse ,,,les camps se precisent ,,retour a Dieu ou babylone ,,je suis quand meme bluffé ayant ete ecoeuré par les “catholiques “(a part ceux se st Nicolas ),,cette prise de conscience est indeniablement transcendante .Vahou hachem .

  2. Le cas de Mgr Vigano est un peu comparable à celui de Mgr Lazo.
    En effet Mgr Vigano dénonce publiquement le concile Vatican II (et non ses conséquences) comme étant à l’origine de l’hérésie et de l’apostasie répandues dans l’Eglise. Récemment il a parlé du cancer conciliaire.
    Voir DICI no 396 de mai “Mgr Vigano remonte aux causes conciliaires de la crise”
    Voir aussi Fideliter no 253 de janvier page 73.
    Voir également La Porte Latine
    Mgr Vigano n’hésite pas à dénoncer le concile Vatican II, l’oecuménisme, la nouvelle messe, la religion mondialiste et maçonnique.
    Certes Mgr Viganol a 54 ans de retard par rapport à Mgr Lefebvre qui dès 1966 dénonçait la nocivité de Vatican II mais malgré tout il est sur le bon chemin.
    Prions l’Esprit Saint pour qu’Il éclaire d’autres évêques sur les dangers du diabolique concile Vatican II qui est à l’origine de la destruction de l’Eglise.

  3. « Le point essentiel pour mener efficacement une bataille spirituelle, doctrinale et morale contre les ennemis du Christ est la certitude que la crise actuelle est la métastase du cancer conciliaire : faute d’avoir compris la relation de cause à effet entre Vatican II et ses conséquences logiques et nécessaires au cours de ces soixante dernières années, il ne sera pas possible de rétablir la barre de l’Église dans la direction du cap fixé par le divin timonier ». Mgr Vigano 20/05/20 (blog de Jeanne Smits)

    Cette déclaration de Mgr Vigano est tellement criante de vérité qu’elle méritait d’être reproduite en entier.
    Mgr Lefebvre ne tenait pas un autre langage..

  4. basta says:

    Merci Monseigneur ! une telle lettre devrait pouvoir arriver sur tous les bureaux qu’ils soient ecclésiastiques ou politiques.
    Que le Dieu Un et Trine nous délivre de Satan par le Coeur Immaculé de Marie.

    Il est vraiment très important qu’un tel Archevêque puisse avoir ce discours.
    Seigneur s’il Vous plaît, confondez les méchants.

  5. @Sheldon Cooper
    Je comprends mieux votre pseudonyme.

  6. Charles Martel says:

    @ Sheldon,
    vous êtes vraiment débile ou anti cléricale ou antifa ou les 3 , je vous plains

  7. Soupape says:

    ” Pourquoi cette arrogance chez les nations ?

    ” ces vains projets chez les peuples ?

    ” Les rois de la terre se sont mis en campagne,

    ” et les magistrats se sont ligués ensemble

    ” contre le Seigneur et contre son Oint.”

    extrait du Psaume 2,
    transcrit dans les Actes de Apôtres en 4 25-26

  8. Louis says:

    Puisqu’il est si manifeste pour beaucoup, maintenant, que nous sommes dans une période d’« ébranlement intime et collectif » (dicit le Président de la RF), ne peut-on pas prolonger la comparaison avec ce que nous avons déjà expérimenté en France, à la fin du XVIII° siècle ?
    Car ne se rappelle-t-on pas de la famine montée de toute pièce qui avait si bien préparé les émeutes du 14 juillet ? Celles dont nous sommes les spectateurs ne sont pas tant fomentées en remplacement de la pandémie foirée, mais c’est la pandémie qui a été créée pour préparer les émeutes.
    Mais à la limite, peu importe de savoir lequel des deux est premier. L’important est de ne pas en être seulement spectateur, justement, c’est-à-dire de ne pas suivre l’exemple de Louis XVI refusant de vider les dissidents à coup de baïonnettes… Bon courage, donc, à monsieur le Président Trump pour appliquer ses propres paroles, et faire ce que son devoir lui ordonne !
    « Que les hommes d’armes COMBATTENT courageusement, et Dieu donnera la victoire ! »

  9. christian schwender says:

    Il ne faut jamais avoir raison trop tôt comme Mgr Lefebvre

  10. Mgr Vigano découvre que Vatican II a été un concile satanique dirigé par les ennemis de l’Eglise mais 54 ans après Mgr Lefebvre. Les franc maçons savaient ce qu’ils faisaient en ayant pris la direction du concile. Après 54 ans de destruction de l’Eglise, d’hérésie et d’apostasie on ne peut pas dire qu’il a raison trop tôt.
    Ceci dit Mgr Vigano est un des rares hommes d’Eglise à avoir ouvert les yeux sur les causes du naufrage et reconnait que c’est bien le concile qui est responsable de cette épouvantable situation actuelle.
    Quant à Mgr Lefebvre quelle belle oeuvre il a créée avec la Fraternité St Pie X.
    Sans Mgr Lefebvre la foi catholique aurait disparu.
    On peut dire que Mgr Lefebvre a vraiment été inspiré par l’Esprit Saint..

  11. Mgr Lefebvre dirigeait au concile le Coetus Internationalis Patrum (groupe de pluseurs centaines d’évêques) qui s’opposait au libéralisme et au modernisme.
    Mgr Lefebvre a durant le concile fermement combattu la liberté religieuse, l’oecuménisme et demanda officiellement la condamnation du communisme.
    Il a refusé de signer Dignitatis Humanae et Gaudium et Spes.
    C’est la vérité historique.

  12. Hugues says:

    En route pour l’apocalypse / La bête de l’évènement est là et elle arrive…
    https://www.youtube.com/watch?v=aGivTd-uchA

  13. Oui Mgr Lefebvre a été présent et très actif au concile Vatican II puisqu’il fut le fondateur et dirigeant du Coetus Internationalis Patrum (avec Mgr de Proença Sigaud et Mgr de Castro Mayer) pour combattre les libéraux ce qui lui attira l’hostilité de nombreux évêques.
    Mais il refusa de signer Dignitatis Humanae et Gaudfium et Spes.
    Rien de plus rien de moins.

  14. Miche says:

    Vaut Mieux TARD que JAMAIS…n’est-ce pas le jamais content !

  15. Oui tout à fait. Il est dommage qu’après le concile Mgr de Castro Mayer et Mgr Lefebvre aient été les seuls évêques à garder la Tradition.
    Si à l’époque post conciliaire de nombreux évêques avaient rejoint Mgr Lefebvre et Mgr de Castro Mayer la situation de l’Eglise ne serait pas aujourd’hui dans un état aussi catastrophique.