A compter du jour de la Nativité de La Vierge le 8 septembre dernier et jusqu’à l’élection américaine du 3 novembre, des catholiques du monde entier prieront le rosaire chaque jour sous la direction du prêtre italo-américain Anthony Pillari, pour le triomphe du Cœur Immaculé de Marie, selon sa demande faite  à Fatima, et pour des élections américaines conformes au plan divin. 
Cette prière est accessible sur le lien fourni par le site catholique LifeSite News.
Le coup d’envoi de cette croisade du rosaire a été donné par Mgr Viganò qui voit dans la réélection du président Trump le dernier rempart contre “les puissances des ténèbres” déchaînées contre l’Amérique et le monde, comme il le lui a dit dans une lettre ouverte .
 
Peu le savent, Notre-Dame est patronne de l’Amérique, sous son titre d’Immaculée Conception.
C’est donc sur ces mots que la croisade s’est ouverte :
 
“Ò Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous. Ecrasez le plan de l’Adversaire sous Votre talon, et obtenez de Votre Divin Fils une élection conforme à Ses voeux.” 
 
Nous prions, a déclaré le Père Pillari, pour la protection de la vie et la restauration du sens du sacré et pour qu’aux Etats-Unis Dieu soit toujours plus à l’honneur. Ce vœu, a-t-il expliqué, s’étend aussi à tous les autres peuples, mais il concerne plus particulièrement notre pays, qui se trouve à la veille d’une élection capitale. Pour son propre avenir, certes, mais aussi celui du monde, tant est grande l’influence qu’ont les États-Unis sur l’échiquier politique.   
 
La croisade durera 54 jours (2x 27 jours de 3 neuvaines, 3 pour supplier et 3 pour rendre grâces) conformément  à la demande faite par N-D de Pompéi, à laquelle une superbe église est dédiée dans le quartier de Greenwich Village à New-York. 
La série de neuvaines a débuté mardi 8 par les Mystères joyeux. Le mercredi était donc consacré aux Mystères douloureux, le jeudi verra les Mystères glorieux, le vendredi à nouveau les Mystères joyeux …et ainsi de suite. Cet ordre devra être respecté quelque soit le jour auquel on rejoint la croisade, afin de préserver une certaine unité autour d’une même intention.
 
Monseigneur Athanasius Schneider a composé la prière suivante, qui sera lue à la fin de chaque récitation :
 
“Ô Coeur Immaculé de Marie, vous qui êtes la sainte Mère de Dieu et notre tendre Mère, regardez la détresse dans laquelle l’Église et l’humanité se trouvent plongées, du fait de la généralisation du matérialisme et de la persécution des chrétiens. À Fatima, Vous avez mis en garde contre les erreurs de la Russie. Vous qui êtes la Médiatrice de toutes les grâces, implorez Votre Divin Fils d’accorder au Pape cette grâce toute particulière de consacrer la Russie à Votre Coeur Immaculé, afin qu’elle se convertisse, qu’une période de paix soit accordée au monde et que Votre Coeur Immaculé triomphe de par un renouveau authentique de l’Eglise, dans la splendeur de la pureté de la Foi catholique, du caractère sacré du culte divin et de la sainteté de la vie chrétienne. Ô Reine du saint Rosaire et notre douce Mère, tournez vers nous Vos regards compatissants et écoutez avec bienveillance notre prière confiante. Amen.”
 
+ Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Sainte Marie à Astana
 
Au temps des apparitions de Notre-Dame aux trois petits pastoureaux de Fatima au Portugal, du 13 mai au 13 octobre 1917, le monde se trouvait dévasté par l’hécatombe de la Première Guerre mondiale et mortellement menacé par la propagation du communisme athée à partir de la Russie. 
La Sainte Vierge réclama la pratique quotidienne de la récitation réparatrice du chapelet pour les offenses commises, et demanda que la Russie lui soit consacrée pour arrêter l’extension du marxisme au reste du monde :
 
“Si mes demandes sont entendues, la Russie se convertira et il y aura la paix ; sinon, elle répandra ses erreurs dans le monde entier, provoquant des guerres et des persécutions de l’Église.”

En fait, la consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Marie n’a jamais vraiment été faite  selon la forme prescrite.
Il s’ensuivit les terribles souffrances de la Seconde Guerre mondiale avec, pour conséquence, la propagation du communisme et la persécution de nombreuses nations chrétiennes tombées sous sa coupe.
 
Mais après l’effondrement du Mur de Berlin, le communisme paraissait avoir reculé, certains le disaient même disparu. Même la Chine semblait pratiquer une certaine ouverture. Et pourtant, le feu couvait sous la cendre, comme en témoigne l’embrasement présent de la nation qui se croyait le leader du monde libre : les Etats-Unis d’Amérique !
 
Les sévères avertissements de Fatima étaient accompagnés de messages d’espoir qui en constituaient, pour ainsi dire, la doublure. Ils n’ont pas été écoutés, ni les uns ni les autres. Il est toutefois un motif d’espérance qui devrait nous mobiliser plus particulièrement aujourd’hui, car il concerne notre futur :
 
“À la fin, mon cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie, elle sera convertie et une période de paix sera accordée au monde.”

La partie n’est donc pas jouée et son issue tient à nous, même s’il est bien tard. Frère Michel de la Sainte Trinité, dans son étude monumentale des apparitions de Notre-Dame de Fatima, a écrit concernant le Troisième Secret que le triomphe du Coeur Immaculé de Marie sera sans doute d’abord la victoire de la foi, qui mettra fin au temps de l’apostasie. La victoire sera donc d’abord surnaturelle, puis temporelle par surcroît. L’amélioration de la conjoncture politique sera la conséquence, et non la condition, de la conversion des coeurs.
 
C’est aussi le sens du message reçu par Bartolo Longo, à qui l’on doit la dévotion rendue à Notre-Dame de Pompéi. Né dans une famille catholique au 19ème siècle, mais consacré prêtre de Satan, il fut reconverti par la Sainte Vierge qui lui demanda en réparation de ses fautes et comme condition de son salut d’évangéliser Pompéi par le rosaire. Il le fit malgré des obstacles qui lui semblaient insurmontables et c’est alors que les miracles se mirent à pleuvoir.
 
N-D de Fatima avait promis à la voyante Lucie que le rosaire serait doté d’une efficacité redoutable en cette fin des temps, et que rien ne lui résisterait. En 1945, il a prouvé qu’il était même plus puissant que la bombe atomique quand un groupe de jésuites en prières a été épargné de toute contamination et destruction provoquées par l’explosion d’Hiroshima et, trois jours plus tard à Nagasaki, un groupe de franciscains.
 
En conclusion, ne cédons pas au découragement devant la situation tumultueuse dans laquelle le monde et l’Église se trouvent plongés aujourd’hui. Au contraire, exauçons les demandes de la Vierge de Fatima pour que s’accomplisse, par le rosaire, une nouvelle évangélisation et que soit donné au monde le temps de paix promis.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires