Le décès du chanteur Michel Delpech a été largement évoqué par tous les médias. Télévisions, radios, journaux et sites d’information ont fait la rétrospective de sa carrière dans la variété française. Mais très rares ont été ceux qui ont évoqué l’aspect spirituel des dernières années de Michel Delpech.

En novembre 2013, Michel Delpech avait signé un livre intitulé « J’ai osé Dieu » (aux Presses de la Renaissance). Un ouvrage de confidences à propos de la foi qui l’animait.

Lui, le chanteur un peu oublié, idole de l’époque yéyé, enchaînait les lectures de saints et de vies de saints : saint Jean de la Croix, l’ « Introduction à la vie dévote » de saint François de Sales, les saintes Ecritures,… Sans complexe, au détour des conversations avec les journalistes, il assumait aimer prier. Il vénérait particulièrement sainte Thérèse de Lisieux « parce qu’elle a été l’endurance dans la souffrance, une âme extraordinaire qui me console quand je me plonge dans ses écrits ».

Atteint d’un cancer de la langue, Michel Delpech expliquait volontiers que la foi l’aidait à endurer la maladie. Comme déjà la foi l’avait aidé, disait-il, à sortir d’une dépression en 1978.

Voilà un propos suffisamment rare dans le milieu de la variété pour mériter d’être signalé !

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :