Michel-Dubost-mpi

Il est grand temps que les évêques de France retournent en mission, et plus particulièrement en pays musulman.

A l’occasion de l’Aïd, l’évêque d’Evry s’est senti obligé de se fendre d’une lettre (voir en fin d’article) aussi lamentable et idiote que scandaleuse. Le style « cul-cul-gnan-gnan » est de mise pour évoquer des généralités sans rapports : « le chômage des jeunes, les difficultés économiques de la France, les tragiques événements du monde et, notamment, ceux du Nigéria, de Centrafrique, de Syrie, d’Irak, et peut-être encore plus ceux de Gaza troublent profondément tous les citoyens de notre pays ».

L’Aïd est qualifiée de « grande fête », fête de la « confiance en Dieu d’Abraham au moment du sacrifice » ! Il est étonnant de voir un évêque censé être catholique parler de « grande fête » pour un événement qui concerne une religion dangereuse et sanguinaire, et d’en parler comme une fête célébrant le vrai Dieu, celui qui retint la main d’Abraham, au même moment où les mains islamiques s’abattent sur les corps martyrisés des Chrétiens.

N’attendez pas l’évocation des chrétiens martyrs d’Irak et de Syrie, ni ceux des autres pays musulmans. Le dhimmi Dubost ne les considère pas, il n’a d’yeux que pour les tenants de la religion satanique qui les persécute. Pourtant les crucifixions, les égorgements et les pillages sont le lot quotidien des chrétiens en terre musulmane.

Le dhimmi Dubost ne parle pas en nom propre, il parle comme « Evêque d’Evry et Président du conseil pour les relations interreligieuses ». Son communiqué est publié très officiellement sur le site de la conférence des évêques de France.

Après tout, il ne s’agit que d’une redite du concile Vatican II, de Nostra Aetate :

« L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète ; ils honorent sa Mère virginale, Marie, et parfois même l’invoquent avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement, où Dieu rétribuera tous les hommes après les avoir ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne.

Même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté. »

Les paroles du Docteur Angélique, Saint Thomas d’Aquin, maître de la philosophique catholique appelée scolastique, avaient une autre approche dans sa Somme contre les gentils :

« En fait de vérités, il n’en a avancé que de faciles à saisir par n’importe quel esprit médiocrement ouvert… D’ailleurs, ceux qui dès le début crurent en lui ne furent point des sages instruits des sciences divines et humaines, mais des hommes sauvages, habitants des déserts, complètement ignorants de toute science de Dieu, dont le grand nombre l’aida, par la violence des armes, à imposer sa loi aux autres peuples. »

« Par contre, il [Mahomet] a entremêlé les vérités de son enseignement de beaucoup de fables et de doctrines les plus fausses. Il n’a pas apporté de preuves surnaturelles, les seules à témoigner comme il convient en faveur de l’inspiration divine, à savoir quand une oeuvre visible qui ne peut être que l’oeuvre de Dieu prouve que le docteur de vérité est invisiblement inspiré. Il a prétendu au contraire qu’il était envoyé dans la puissance des armes, preuves qui ne font point défaut aux brigands et aux tyrans. Aucune prophétie divine ne témoigne en sa faveur : bien au contraire, il déforme les enseignements de l’Ancien et du Nouveau Testament par des récits légendaires, comme c’est évident pour qui étudie sa loi. Aussi bien, par une mesure pleine d’astuces, il interdit à ses disciples de lire les textes de l’Ancien et du Nouveau Testament qui pourraient le convaincre de fausseté. »

La religion du Saint Docteur n’est visiblement pas la même que celle du dhimmi Dubost.

Xavier Celtillos

Message de Mgr Michel Dubost aux Musulmans à l’occasion de l’Aïd el Fitr

Publié le 23 07 2014

Chers frères et sœurs musulmans,

Voici la grande fête de l’Aïd.

A cette occasion, nous vous souhaitons joie, prospérité et paix.

Nous voulons aussi vous exprimer nos sentiments les plus fraternels.

Le chômage des jeunes, les difficultés économiques de la France, les tragiques événements du monde et, notamment, ceux du Nigéria, de Centrafrique, de Syrie, d’Irak, et peut-être encore plus ceux de Gaza troublent profondément tous les citoyens de notre pays.

Beaucoup de ces drames vous touchent plus profondément que les autres citoyens français, parce que ces tragédies impliquent souvent des musulmans et que les personnes exclues, blessées, assassinées, déplacées, exilées sont majoritairement des musulmans.

Nous, Français, nous nous sentons souvent impuissants devant l’ampleur des tragédies. Mais nous pouvons donner ici en France l’exemple d’une responsabilité partagée, d’une recherche d’amitié, d’une volonté de créer du lien.

La fête de l’Aïd est celle de la confiance en Dieu d’Abraham au moment du sacrifice. Nous voulons, au plus profond de notre foi chrétienne, nous unir à vous dans cette confiance : Dieu est miséricordieux !

Evry, le 22 juillet 2014

Mgr Michel Dubost

Evêque d’Evry-Corbeil-Essonnes

Président du Conseil pour les Relations interreligieuses

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

46 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

47 % 15 795 € manquants

14 205 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :