Michel Onfray a dévoilé une nouvelle lettre ouverte cinglante adressée à Emmanuel Macron.

LETTRE À MANU SUR LE DOIGTÉ ET SON FONDEMENT
Votre Altesse,

Votre Excellence,

Votre Sérénité,

Mon cher Manu,

Mon Roy,

Mais aussi:

Mon Chéri,

Je me permets en effet cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t’ont récemment montré partout sur la toile aux Antilles enlaçant un beau black, bodybuildé en prison et luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu’au plus profond – si tu me permets l’expression… Ton sourire béat montre en effet que ta dilection va plus facilement à qui accompagne son selfie avec toi d’un doigt d’honneur qu’aux intellectuels qui n’ont pas l’heur de te plaire parce qu’ils ne te font pas la cour. Décidément, tu sembles n’aimer que ceux qui te font savoir leur amour d’une façon qui ne prête pas à confusion: il faut t’enlacer torse nu pour te plaire, essuyer sa transpiration sur ta chemise blanche, et passer plus de temps en salle de sport qu’en bibliothèque. Je comprends dès lors que le philosophe Etienne Balibar, avec lequel tu dis avoir rédigé un mémoire universitaire sur Machiavel, n’ait plus le souvenir de toi. Il n’est probablement pas assez couvert de sueur, trop âgé et trop intellectuel à ton goût.

A ceux qui voudraient augmenter un peu leur culture, ce qui n’est pas de trop ces temps-ci, consultons l’encyclopédie en ligne Wikipédia, soyons fous! Elle nous donne cette signification du doigt d’honneur: “Le majeur dressé autour des autres doigts baissés évoque un phallus et le reste de la main, un scrotum”. Traduction pour qui ne maîtriserait pas toutes ces subtilités lexicales, il s’agit tout bonnement d’un “doigt dans le cul”. Le doigt, on voit bien à qui il appartient, le cul, on se tâte – si je puis dire! Est-ce le tien personnellement? Auquel cas c’est ton affaire, mais n’en fais pas un étalage public: un président, ça ne devrait pas faire ça comme dirait l’autre… Ce cul, est-ce le nôtre en tant que tu incarnes la souveraineté populaire? Est-ce celui de la France dont tu es le corps mystique? On ne sait. Mais cette fois-ci, ça nous concerne. Et permets qu’on puisse ne pas jouir d’une pareille intromission dans notre intimité sans notre consentement. Demande à madame Schiappa: c’est la définition légale du viol.

Quoi qu’il en soit de ce fondement et de son propriétaire, c’est proprement manquer de doigté envers la République que de se laisser mettre de la sorte en arborant ce sourire radieux qui témoigne de ton contentement. Pareil goût relève de ta vie privée qui est celle du second corps du roi, elle ne devrait pas affecter ton premier corps qui est politique et républicain. Ce sourire, c’est le même que tu arborais sur les marches de l’Elysée le jour de la fête de la musique en compagnie d’une brochette d’individus, eux-aussi férus de ce très subtil langage des signes. On ne dira pas que tu caches ton jeu. Il n’y a que les crétins pour feindre que tu dissimules. Tu es du genre à nous le mettre bien profond, pour dire clairement ce qui ne devrait pas te choquer sous forme de mots, puisque la chose te ravit quand elle se trouve exprimée sous forme de geste. Mais mettre ou ne pas mettre, là est la question…

Or, cette question, tu l’as franchement résolue. Car, depuis quelque temps, tu montres en effet que, toi ou tes services, vous n’avez pas grand souci de la légalité (je ne parle plus de moralité, on sait désormais dans quelle estime tu tiens toute morale…), je parle de légalité. En adoptant cet angle de vue, on voit bien comment tu nous la mets, tu nous le mets, tu nous les mets…

D’abord, premier doigt, il y eut cette étonnante évaporation de tes bénéfices en tant que banquier chez Rothschild: tu sembles en effet avoir habilement fait disparaître cette somme considérable de ta déclaration de patrimoine avant les présidentielles. Quid en effet des cinq millions d’euros que tu as engrangés comme banquier pendant huit ans et dont personne ne retrouve la trace ? (source : “Cinq millions d’euros en huit ans, où est l’argent, Emmanuel Macron?” dans Economie Matin du 16 février 2017). Cinq millions, ça en fait des billets de cinq euros que tu voles dans la poche des étudiants qui reçoivent l’APL!

Ensuite, deuxième doigt, il y eut cette soirée de levée de fonds à Las Vegas qui a permis, via des facturations de Havas-Business, le prestataire de service de cette soirée apparemment effectuée sans appel d’offre, donc illégalement, de dégager de considérables marges, en dizaines de milliers d’euros, pour le candidat que tu étais alors. Qui organisait ce genre de soirée fort peu légale ? Muriel Pénicaud, ton actuelle ministre du travail (source : “Déplacement de Macron à Las Vegas: la très chère soirée organisée par Havas” dans Le Parisien du 8 juillet 2017). Fillon est tombé pour trois costumes: cette seule soirée t’aurait permis d’acheter des pardessus et des pantalons pour tout ton gouvernement et leurs cabinets pendant de longues années. Or, ce ne fut pas la seule soirée ayant permis des largesses à ton endroit.

Troisième doigt, devenu président, il y eut l’affaire Benalla. Chacun a eu le loisir, durant ce feuilleton de l’été débordant sur la rentrée, de voir combien et comment tu couvrais qui te couvre. Entre mensonges, stratégies de communication, enfumage, intoxication, désinformation, instrumentalisation, bien malin qui peut désormais savoir où se trouve la vérité. Dans cette affaire, je veux n’en retenir qu’une. C’est une affaire dans l’affaire. Quand ton petit protégé s’est retrouvé en garde à vue, la police n’a pu effectuer une perquisition à son domicile pour cause de légalité: elle n’intervient pas la nuit. Comment se fait-il qu’une équipe ait pu être diligentée pendant ce temps-là au domicile de Benalla pour ouvrir son coffre et faire disparaître son contenu, dont des armes à feu? Qui a dit quoi, et à qui, pour que ce forfait qui entrave la bonne marche de la justice ait été commis? Et par qui? Il faudrait demander à feu Gérard Collomb et lui demander si ça n’a pas un peu à voir avec sa récente démission… On ne fera croire à personne que ce faux cambriolage ait pu avoir lieu à cette heure, dans ce lieu, dans cet endroit de l’appartement d’un homme que tu protèges contre vents et marées, sans que tu sois un peu au courant! Qu’y-a-t-il entre lui et toi pour que se trouvent détruites les preuves des coups tordus de cette affaire? De quels doigts et de quels fondements symboliques, ou non, est-il ici question? (source: “Affaire Benalla. Compagne introuvable, coffre-fort disparu… les zones d’ombre subsistent” dans Ouest-France du 23 août 2018)

Puisque nous sommes dans la cambriole, ajoutons un autre forfait, ce sera le quatrième doigt, nous ne sommes pas bien loin de toute la main. Chacun sait désormais que la communication de monsieur Benalla, qui mettait tant dans l’embarras monsieur Collomb (un nom qui, je le jure sur ta tête, n’entre en rien dans ma métaphore filée du doigt et du fondement…), est pilotée par la Reine Mimi.

Qui est Mimi? Laissons parler les éditions Grasset qui publient bientôt une biographie non autorisée du personnage. Voici la quatrième de couverture du livre en question : “On l’appelle ‘Mimi’. Michèle Marchand, la papesse des paparazzis, la gardienne des rumeurs, des secrets de la politique et des affaires. Elle collectionne les scoops sur les puissants mais elle a compris que le plus utile n’était pas de les vendre. Les posséder suffit. Et en parler, ici ou là. Elle ne dispose d’aucun titre officiel mais ‘Mimi’ se rend tous les jeudis à l’Elysée. Son agence de presse, Bestimage, a l’exclusivité de l’image de la Première Dame et de celles, privées, du couple Macron. (sic !) Une manne. Et une première. Jamais un couple présidentiel n’avait concédé un tel passe-droit à une ‘petite marchande de photos’. Comment ‘Mimi’ a-t-elle pris le contrôle des secrets de Paris? Pourquoi lui est-il accordé tant de privilèges? Que sait-elle? Que tait-elle? Difficile d’enquêter sur cette femme, puissante et redoutée. Ses amis se taisent et ses obligés ont peur.” Et puis ceci, qui ne manque pas de piment : “Garagiste, tenancière de boîte de nuit, mariée à des braqueurs puis à un policier, championne de ski, reine de la presse people… avant d’arriver au cœur du pouvoir. La vie de ‘Mimi’ est une énigme et un vertige.”

On comprend que ce vertige en donne à d’autres. Voilà pourquoi, fort étrangement, l’appartement de l’un des journalistes a été cambriolé. Par qui? Toi seul le sait me semble-t-il. Ou Monsieur Collomb, qui a récemment fait ses valises… comme un voleur! Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que l’équipe de monte-en-l’air qui a œuvré sur le coffre fort de Benalla était aussi de service chez l’un des biographes de la désormais fameuse Mimi. (source: “Un des biographes de ‘Mimi’ Marchand mystérieusement cambriolé” dans L’Obs du 26 septembre 2018).

Pour les besoins de ma démonstration, je sais que tu me comprendras, j’ai besoin d’un cinquième doigt. De sorte qu’ainsi, nous pourrons franchement parler d’un “Fist Fucking” – autrement dit, pour ceux qui se trouveraient autant déroutés par cette expression formulée dans la langue de Shakespeare que par les subtilités lexicales du corps humain, voici une libre traduction de mon cru : “La main, puis tout le bras dans le cul”. Tu m’excuseras toutes ces variations proctologiques, mais c’est toi qui m’y contrains, après avoir commencé aux Antilles…

A plusieurs reprises, celui qui te sert de Benalla pour tes discours, Sylvain Fort, a fait savoir que tu n’appréciais pas un certain nombre d’intellectuels – dont ma pomme! Il fut dit un temps qu’un genre de “cellule riposte” allait être mise en place pour répondre aux idées “nauséabondes”, bien sûr, de ces personnes dont j’étais et dont je suis. Notre Sylvain avait alors sorti du chapeau les noms de Michel Serres et de Pierre Nora: tu voulais du sang neuf et rajeunir la société française, ces académiciens totalisent 174 ans à eux deux, c’est réussi. (source : “Le devoir de mémoire de Macron” dans Le Parisien du 11 juin 2017).

Tout le monde a pu voir que tu étais capable de changer la loi pour récompenser Philippe Besson qui est à ta personne ce que Heidegger fut à Hitler, Sartre à Staline, Sollers à Mao (puis à Balladur)… Tu as en effet décidé de faire voter un texte permettant d’ouvrir une vingtaine de postes de consuls généraux supplémentaires à des fonctionnaires comme à des non-fonctionnaires afin de rendre possible ce hochet à offrir à ton ami avec l’argent de la République. (source: “Ce décret qui permet de nommer Philippe Besson consul à Los Angeles” dans Le Parisien du 30 août 2018).

Un homme qui est capable de passer par-dessus la loi pour récompenser un intellectuel qui le…, qui le…, disons, qui chante ses mérites, n’aurait pas à se forcer beaucoup pour faire savoir combien il lui plairait que ce philosophe, qui lui déplaît, cesse de voir ses cours diffusés sur le service public! Je dis ça comme ça! Après la fraude fiscale, trois doigts, les cambriolages, deux doigts, la promotion d’un ami comme avers d’une médaille dont le revers est l’éviction d’un ennemi, cinq doigt, voilà, le compte est bon: la main est passée tout entier, le bras peut suivre…

Voilà un an que Votre Altesse, Votre Excellence, Votre Sérénité, Mon cher Manu, Mon Roy, mais aussi: Mon Chéri, tu es au pouvoir. Et tu nous régales chaque semaine avec de nouvelles aventures. Il te reste quatre ans de règne.

Je t’annonce une bonne nouvelle: comme je dispose de plus de temps pour moi depuis que mes cours à l’Université populaire sont passés dans la moulinette de ton rectum citoyen, je me réjouis de pouvoir t’annoncer que je t’écrirai plus souvent que je ne l’avais prévu lors de ma première lettre. Cette perspective nouvelle me donne le même sourire que toi, mais pour d’autres raisons: je suis ravi!

On sait que le sage montre la lune et que l’imbécile regarde le doigt: pour ma part, j’en prends le ferme engagement, je ferai part égale entre la lune et le doigt…

Salut Manu

Michel Onfray

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

19 commentaires

  1. Un homme bien c est intinseque ,ca peut s etre trouve droite ,gauche ,xtreme droate ,,ca se retrouve contre le diable .Desole de choquer ,Pierre cassens ,Christine Tasin ,des “gauchards “comme anciennement Soral ,des Catos comme Escada ,Aldo Sterone ,,Dieudo agresse par des antifas ,Fioril ,etc ,sont des gens qui prennent des risques pour lutter contre la bete immonde .Que fait la police ,gendarmerie ,armee ,les forces de l ordre servent le pouvoir satanique totalitaire ,Je me sens extreme droite et j aime les gens sinceres ,courageux de tous bords et toutes couleurs .Encore Bravo Michel ,,un vrai resistant .,ce ne sont pas les rouleurs en uniforme ,les complexés qui feraient le centieme de ce gars .

    • Christophe Macr says:

      Macron, le regard impatient, le sourire gourmand, quasiment la bave aux lèvres, le cul frétillant, l’anus dilaté par anticipation, se frottant langoureusement et délicieusement contre son beau black dominant, ne pouvant plus contenir ses hormones de petite chienne en rut et dégoulinante…. hmmmmm prend moiiiiii….

  2. Sanguedolce says:

    Il finira comme Edern Hallier

  3. Walker Fiamma Corsa says:

    Ben ça pour une lettre c’ est une lettre !
    Merci Mr Onfray.
    Et merci à Léo Kersauzie de me l’ avoir fait connaître (je diffuse sur autres plateformes).

  4. MA Guillermont says:

    Merciii Michel Onfray , pour cette lettre ouverte … au verbe redoutable !!!
    Les copine ries racailles de notre minimacron sont effrayantes …

  5. Cinquante Charles says:

    La double affaire Alstom (conditions des ventes à General electric de l’activité turbine et à Siemens de l’activité ferroviaire) est plus grave que l’affaire de Las Vegas. Macron était à la manoeuvre dans les deux cas : en tant que ministre de l’économie pour favoriser GE, puis comme président de la république pour la “fusion” avec Siemens.

  6. Pierre Gouverneur says:

    Le talentueux courageux Michel Onfray ne m’en voudra de présenter cette lettre ouverte restée sans réponse Notre système judiciaire ne correspond pas à notre idéal républicain
    Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République,
    Suite au courrier que je vous ai adressé, le 5 novembre 2017, faisant état de dysfonctionnement de la Justice, – pour lequel votre réponse du 21 décembre 2017, a consisté à me faire savoir qu’étant garant de son indépendance, vous ne pouviez intervenir-, vous trouverez, néanmoins, ci-joint, l’ultime courrier adressé à Monsieur le Procureur Général de la Cour d’appel de Nancy, qui précise qu’un refus de ma requête ne me permettrait pas de poursuivre par des procédures, aussi contraignantes que longues, aussi coûteuses qu’accablantes, de par le déni de Justice constant, dont nous sommes victimes, depuis cinq ans, et de par la grande probabilité que ce dernier puisse perdurer, grâce au système actuel qui l’autorise.
    En effet, force est de constater, que les défaillances dénoncées de Magistrats et Avocats, sont facilitées par leur quasi immunité, qui est, non seulement, propice à leur corporatisme et à des suffisances exacerbés impropres, jusqu’à faire fi de leur éthique, mais qui est, aussi, et contraire au principe d’égalité en droit de notre République, et inconvenante au fait que le peuple, au nom duquel la Justice est rendue, attend exemplarité et intégrité de ceux en charge de la rendre.
    Si, comme tout citoyen, les Magistrats répondaient de leurs fautes, cela ne pourrait que conforter la justesse et la pertinence de leur indépendance, à l’égard du pouvoir politique, ou autres.
    Si les Avocats ne disposaient pas d’assurance professionnelle générale, en charge de couvrir leurs fautes, ils devraient les réparer, personnellement, comme tout citoyen.
    N’est-il pas du devoir du Pouvoir politique de dissuader toute malversation de ceux en charge de rendre justice, – en supprimant ces privilèges, dont ils jouissent, indéniablement propices à des abus ?
    Il ne suffit pas de revêtir une robe, pour être infaillible.
    Dans notre cas, qui est loin d’être isolé, Avocats et Magistrats n’ont cessé de tenter de nous dissuader d’obtenir justice (perte de dossier, refus de réparer escroquerie au jugement les impliquant, outrage à Magistrat pour avoir osé lui écrire qu’il se trompait …, non respect du principe du contradictoire …).
    Un système judiciaire qui autorise de tels dysfonctionnements n’est-il pas réformable ? Un magistrat, reconnu coupable, par le CSM, après de nombreuses années de procédures d’appel, faisant supporter la réparation par le contribuable, n’est-ce pas indigne ? Un Avocat qui préfère protéger un confrère de ses fautes, au détriment de son client, est-ce digne ? La France, qui a agréé un texte de la Commission européenne de Justice, précisant que tout Humain peut se défendre seul, et qui ne le respecte pas, est-ce digne ? … Une plainte peut-elle être rejetée, sans même être dénommée et jugée ? … Dès que la faute d’un Magistrat, ou d’un Avocat, est révélée, en cours de procédure, ne devrait-elle, sans tarder, être jugée et réparée ?
    Si la Cour d’appel refuse ma requête, ci-jointe, je ne puis, du fait de mon âge, de par le préjudice moral et financier grandissant et éprouvant, de par mon désir de contribuer à l’idéal de transmettre un meilleur, que dénoncer, publiquement, le fait que les personnes en charge de Justice, puissent accabler malhonnêtement, des honnêtes gens, grâce à leur assurance immorale de ne pas avoir, à en rendre compte personnellement et financièrement, comme tout citoyen.
    Se confronter à la forteresse du système actuel judiciaire de notre pays, relève, malheureusement, du combat de David contre Goliath. Mais, un citoyen attaché à nos louables principes de liberté et d’égalité, qu’il faut, sans cesse, préserver et développer, devrait pouvoir inviter le pouvoir politique à faire les réformes nécessaires pour moraliser notre Justice, – ce qui, en outre, contribuerait à supprimer la lenteur excessive et coûteuse des procédures, si l’on s’appliquait, notamment, au respect du contradictoire, dès la première instance, par une confrontation réelle des parties, en présence des Juges, ce qui éviterait nombre de reports intempestifs, de fautes et erreurs dues aux décisions prises dans leurs isoloirs, qui rendent, souvent, superfétatoires, les audiences publiques actuelles…
    Sans justice équitable, la République n’est qu’illusion.
    Croyez, Monsieur le Président de la République, à mes sincères salutations, d’autant plus respectueuses, si vous engagez, de par la hauteur de votre charge, et la majorité dont vous disposez, la réforme de notre Justice, qui en a profondément besoin, ce qui ne pourra que réjouir notre peuple.
    Pierre Gouverneur
    Créateur du terme « transréalisme », en 1993, lors d’une exposition dans sa Galerie du Château d’Homécourt, qui précise que l’évolution idéale de la conscience humaine repose sur sa capacité à développer le respect de soi, des autres, … Initiative qui fut appréciée par René Huyghe de l’Académie française, au point de considérer que le terme méritait de se fixer …
    Français attachés à notre pays et fiers de ses avancées dans le sens de l’égalité en droit, de la liberté d’expression, de la fraternité qui implique le respect mutuel entre ses concitoyens, afin de servir d’exemple concret à tous les peuples, signez et partager cette pétition :
    Réformons notre justice pour la rendre, enfin, conforme aux principes humanistes de notre République, ou à sa moralisation qui implique déjà de supprimer tous les privilèges inadmissibles dont bénéficient ceux en charge de la servir et de la rendre. Trouvez-vous, ainsi, légitime que les Magistrats qui commettent, délibérément, des fautes, dans leur jugements, soient, les seuls, parmi les citoyens de notre pays, à être dispensés de les réparer ?
    Exigeons des élus et partis politiques qu’ils suppriment l’immunité des Juges, qui peuvent, actuellement, faire preuve de partialité délibérée, sans avoir à en rendre compte personnellement aux honnêtes justiciables qu’ils accablent.
    Signons et partageons cette pétition
    https://www.mesopinions.com/petition/justice/suppression-immunite-juges/28468
    L’indépendance de la Justice n’a pas pour objet de protéger les défaillances de ceux en charge de la rendre. En démocratie, tout pouvoir implique contre pouvoir. En république, l’égalité en droit implique nul passe droit ou privilège d’antan.
    PS : Merci de partager largement ; je me dois, désormais, de porter plainte contre avocats, juges, bâtonniers, procureurs, pour déni de justice persistant, non seulement pour défendre ma juste cause et honneur bafoués, au profit d’escrocs, mais, surtout, pour contribuer à notre idéal républicain qui implique d’avoir un système judiciaire plus efficace et exercé d’une façon intègre ….
    Seul, le peuple souverain a pouvoir, avec le concours des médias, d’imposer la réforme de la Justice de notre pays qui en a grand besoin.
    :

    • Jean-Pierre DICKES says:

      A Pierre Gouverneur
      La réponse est venue cher monsieur. Onfray devait être reçu pa Fr5 : il a été déprogrammé. Ainsi va la liberté. même l’humour est interdit: c’est la marque du totalitarisme.

  7. Cadoudal says:

    ” il n’y a pas de pire calamité dans toute destinée humaine que lorsque les puissants de la terre ne sont pas en même temps les premiers des hommes'”

    “alors tout se gauchit; tout devient faux et monstrueux”

    Nietzsche

    il suffit de regarder Bergoglio et Macron , pour comprendre que çà va très mal, que tout est gauchi et monstrueux.

    • Adolphe says:

      Mais si vous étudiez sérieusement Nietzsche, il est monstrueux lu même.

  8. LANKOU RU says:

    J’ai écouté toutes ses “universités populaires de Caen ” tout l’été sur france culture . J’ai été conquis par ce vrai philosophe .

    • Soupape says:

      Attention !

      Il y a 15 ans michel onfray se signalait dans les librairies
      comme un auteur à la mode
      manifestant un athéisme particulièrement primaire et virulent,
      et donnant toutes les apparences d’un fronc-massant de choc,
      agissant de concert avec ce réseau.

      Depuis, il semble s’être un peu assagi, peut-être à cause de l’âge.

      Mais il m’en faut plus pour me convaincre d’un revirement.
      Il reste non fréquentable,
      au point que j’estime devoir publier une mise en garde.

      Attention à la “méthode vatican II”. C’est très subtil …
      Les anciens loups se déguisent en brebis …

      • Cadoudal says:

        à Soupape

        bien d’ accord avec vous

        Onfray se présente comme philosophe nietzschéen , particulièrement haineux
        contre le christianisme.

        j’ai vu ses vidéos sur Nietzsche : “made in enfer”

      • D’accord aussi. Le type de leurre attrape-nigauds, destiné à:
        1) réjouir ceux qui auraient voulu écrire la même chose, mais ont renoncé à cause de la Gestapo
        2) identifier et cibler ceux qui se réjouissent, par la même Gestapo
        3) Donner espoir à ceux qui croient que la liberté d’expression existe en France.
        Si un intellectuel classé à droite avait écrit cela, il serait déjà en garde à vue.
        A mon avis Onfray et Macron roulent pour les mêmes commanditaires.

        • Adolphe says:

          Bien sûr c’est vous qui avez raison. L’un ne rachète pas l’autre.

  9. claire says:

    Je ne vais pas pouvoir bien exprimer ce que je veux dire MAIS toute cette décandence , macron qui s’étale avec ces friandises , la vulgarité , le sexe , les histoires de fesses des hommes d’états de certains pays , qui montrent partout de plus en plus de débauche !!!!
    Tout ça c’est du SOCIAL ENGINERING , voulu et controlé et calculé par les satanistes qui controllent la planète .
    La liquidation rapide de toutes les valeurs morales etc …..
    Ç’est du control mental et est mis en place pour habituer les gens a ne voir et accepter et les préparer a un monde d’orgies .
    c’est un monde diabolique et dégueullasse qui se met en place de plus en plus rapidement .
    C’est pas un hazard , c’est voulu et préparé et calculé .
    Voilà j’exprime mal mais j’explique quand même .
    Je vois et comprends toutes ces mises en scène depuis quelques temps et surtout j’ai appris que tout ça c’est ce qui s’appelle Social Engineering dans lesquels , ils utilisent beaucoup de symbols aussi etc ….
    Aux US les gros nichons de stormy daniels ont été affichés partout et en plus ils l’a décrivent comme une femme respectueuse ?!?
    ET tout ça c’est mis en scène comme dans les films .
    Nous on est grand , on sera peut être pas influencé MAIS pensez aux messages que les enfants reçoivent .

  10. Adolphe says:

    Je n’aime pas trop ce Onfray, mais , sur le “fond”, il a raison.
    Ce que l’on appelle pudiquement “doigt d’honneur” a bien cette signification : “je t’encule” et rien d’autre.

  11. Lecaillon Jacques says:

    de Crâne rasé

    A Soupape, Cadoudal, Toto :

    A vouloir paraître “plus intelligents que la masse”, prétendre comprendre le deuxième (voire le troisième) degré des choses, à se prétendre très fins et subtils (et donc à prendre les personnes qui apprécient Michel Onfray pour des cons ou des débiles), c’est vous qui déconnez !

    Il serait “trop” athée et détesterait le christianisme ?: et alors ? c’est son droit. Que faites-vous de la liberté d’expression ?
    “Il serait déjà en garde-à-vue s’il était vraiment “de droite” ?”. ou encore “il serait un piège à fachos et il roulerait pour Macron” ? Raisonnement et affirmations gratuites, grotesques, plus que réducteurs et simplistes. Et donc sans aucun fondement (comme aurait dit Onfray).

    Alors de “droite” ou de gauche” ? peu importe. Il est libre et dit ce qu’il croit devoir être dit. Sans fioritudes. Pour moi il s’apparente en effet à Edern Hallier, un homme sans peur et sans frein et sans concessions quant à sa liberté d’expression. et à son désir de dénoncer les bassesses, les vilenies et les turpitudes des Puissants.

    Et, pour ne rien gâcher, une belle plume, de l’humour et de la finesse. J’en redemande.

    • Vincent says:

      Ici, pour information, ils sont contre la liberté d’expression des erreurs dans l’espace public. Ils sont chrétiens catholiques.Ils mettent en garde leur public contre un certain côté de monsieur Onfray qui ne va pas dans leur sens,… je pense que c’est compréhensible et ça n’empêche pas d’apprécier la lettre.
      C’est comme:
      Mohammed vomit sur David Levy va-t-en guerre , ça n’en fait pas une référence culturelle pour Christian mais, Christian qui apprécie les coups de main sait apprécier le geste de Mohammed. L’ennemi de mon ennemi n’est pas forcément mon ami.