Le seul rayon de soleil de l’AS Montferrand lors de cette saison 2017-18 cataclysmique fut la victoire historique en Challenge Européen (l’équivalent en rugby de la Ligue des Champions) contre les Saracens de Londres, les jaunards leur infligeant leur pire défaite à domicile dans une compétition européenne (14 à 46).

L’ASM étant le club de la firme Michelin, la maison-mère se devait elle aussi connaître le succès sur les terres de la perfide Albion en lançant le 19 mars une OPA amicale (Offre Publique d’Achat) sur la société Fenner, firme britannique spécialisée dans les produits à base de polymères renforcés. Le but de Michelin est de renforcer ses capacités d’ingénierie dans des matériaux de haute technologie et compléter ses offres pour l’industrie minière.

Selon la revue économique spécialisée dans les matières premières et l’industrie L’Usine nouvelle, dans un article mis en ligne le 19 mars, la multinationale clermontoise est prête à mettre sur la table la somme de 1,3 milliard £ (1,48 milliard €), soit 6,10 £ par action (33 % de plus que le cours au 16 mars) pour ajouter son plus gros trophée à sa collection après ceux de l’allemand PTG et de la française Téléflow (deux entreprises de niveau mondial dans le contrôle des pneus) et de l’américaine Lehigh Technologies, toutes acquises les 6 derniers mois. Devant l’importance de la somme à débourser, l’acquisition sera réalisée par le biais d’un “scheme of arrangement” homologué par un tribunal, procédure anglo-saxonne codifiée par les parties 26 et 27 du Companies Act 2006. Une assemblée générale des actionnaires de Fenner est prévue en mai 2018, suivie par une audience d’approbation avant l’été.

La société Fenner était à l’origine une entreprise de bourrellerie spécialisée dans les courroies, fondée à Hull (East-Yorkshire) en 1861 et déménagée à Hessle (East-Yorkshire) depuis qu’elle est devenue la numéro 2 mondiale dans la production de bandes transporteuses (des tapis roulants pour le convoyage de matériaux), en particulier pour l’industrie minière. Mais c’est sa seconde activité qui suscite encore plus l’intérêt de Bibendum : la recherche et la production de produits à base de polymères de haute technologie, concentrée dans l’entité “Advanced Engeneered products“, qui représente 45% du chiffre d’affaires en 2017. AEP fabrique notamment des joints d’étanchéité, des courroies de transmission et de distribution, des tuyaux souples, des élastomères, et même des kits de transfusion sanguine. Michelin veut bénéficier de ce savoir-faire dans les matériaux de haute technologie pour développer de nouveaux produits à destination des marchés des biens de consommation et des équipements industriels et médicaux.

Sur le plan comptable, Fenner pèse 4.330 salariés, 655 millions £ de chiffre d’affaires (2017) et une trentaine d’usines. Selon un communiqué de Michelin, notre fleuron auvergnat  dit « avoir identifié des opportunités significatives de réduction des coûts, dont 30 millions de livres de synergies annuelles immédiates, d’amélioration des processus industriels, et de capitalisation sur les capacités de R&D, avec comme objectif d’accélérer la croissance et de créer de la valeur ». Et d’affirmer que « son alliance avec Fenner va bénéficier de la reprise solide des marchés miniers et des perspectives favorables sur l’ensemble du marché des polymères de haute technologie ».

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Boutté says:

    1,48 milliard d’Euros ? Excusez du pneu !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

11 % 31.170 € manquants

3830 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !