Suite aux projets d’installation d’une colonie de peuplement à Saint-Macaire, une pétition relatée par MPI a été lancée.  Dans les colonnes de Boulevard Voltaire du 23 février, Gonzague Malherbe soulignait que :

« aucune concertation avec la population n’a été menée à ce jour et leur arrivée s’organise dans un silence assourdissant ! (…) Rappelons, ici, que madame Emmanuelle Ajon, adjointe au conseil départemental chargée de la protection de l’enfance, expliquait fin 2017 que, sur les 800 à 900 jeunes qui se disaient mineurs en Gironde cette année, seulement 10 à 15 % ont été reconnus comme tels. Soit près de 90 % de faux mineurs sur l’année 2017 ! Il y a de quoi être inquiet ».

Rappelons également que le régime a installé ses colonies de peuplement également dans la commune de Pouilly-en-Auxois où comme par hasard, il y a une école de filles dépendant de la Fraternité Saint Pie X. Des colons ont également été implantés dans la commune de Montrottier, où se situe l’école de garçons de la Péraudière. Un projet de colonie de peuplement est également à l’étude dans la même région juste devant la gare où les filles d’une école hors-contrat prennent le train… A Romagne, autre siège d’une école traditionnaliste, une colonie de peuplement a également été implantée dans la commune limitrophe de Sommières-du-Clain. Même cas de figure dans l’Aude avec le projet de colonie de peuplement à Bram, ville beaucoup trop proche de Fanjeaux et de son école de filles. Même chose dans le Var où la ville de Les Lucs a refusé une colonie, ville limitrophe de Brignoles, autre siège d’une école de filles de Fraternité… Il y a peut-être (surement ?) d’autres exemples (prière le cas échéant de les signaler).

Le but de ces implantations parfaitement ciblées ? Il est évident. Depuis au moins 1981, le régime républicain veut liquider toute liberté scolaire en France. En facilitant ces implantations, ils espèrent l’incident qui suscitera comme récemment en Italie une légitime colère et des mesures de rétorsion, permettant à l’état d’éradiquer la dernière opposition restante. C’est pour quoi il est impératif, au niveau local, d’avoir les noms de tous les collabos, de toutes les structures qui soutiennent l’occupant, notamment au niveau étatique (politiques, fonctionnaires…), mais aussi privé (et notamment ceux qui cache leur collaboration derrière le faux prétexte de la religion) pour qu’à la libération, chacun soit récompensé selon son dû… N’oublions pas non plus que nous vivons sous un joug où la vie d’une jeune fille catholique ne vaut rien. Insidieusement, l’Etat est rentré dans une logique d’extermination, les exemples fourmillent ces derniers jours. Comme disait sur un tout autre sujet l’économiste Charles Sannat : « Préparez-vous, il est déjà trop tard ». Aux abois, le régime prépare la guerre civile, qu’il sait inéluctable. Et cette guerre pourrait bien être déclenchée en mai 2022 pour spolier de sa victoire aux Présidentielles Marion Maréchal. Nous sommes à une période clé de l’accélération de l’histoire. « Toute maison divisée contre elle-même périra » disait Notre Seigneur Dieu d’amour et de paix. A bon entendeur…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :