A peine couronnée Miss France 2018, Maëva Coucke est déjà au centre d’une controverse et accusée de racisme. N’allez pourtant pas imaginer qu’elle a tenu le moindre propos sur l’immigration ou sur ses orientations politiques.

Non, si Maëva Coucke subit une vague d’attaques idiotes, c’est simplement parce que lors d’une épreuve du concours, invitée à défendre ses propres atouts au micro de Jean-Pierre Foucault, celle qui n’était encore que Miss Pas-de-Calais a déclaré : «Après une blonde, une brune, une miss à la crinière de lionne, pourquoi pas une rousse ?»

En parlant de «crinière de lionne», Maëva Coucke faisait référence à la coiffure initiale de Miss France 2017, Alicia Aylies, originaire de Guyane.

Il n’en fallait pas plus pour que des centaines de personnes complexées évoquent sur les réseaux sociaux  «du racisme “en douce” français».

Une polémique d’autant plus ridicule que l’expression de “crinière de lionne” est courante dans le monde de la coiffure.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :