drapeau-us-juif

La fameuse Reductio ad Hitlerum est l’argument ultime pour décrédibiliser un interlocuteur. Puisque Donald Trump s’impose comme le principal leader des Républicains aux Etats-Unis, le voilà la cible d’une campagne visant à le comparer à Adolf Hitler.

Dans l’émission télé « The View » de lundi, la présentatrice juive Michelle Collins – qui a déclaré que plus de la moitié de sa famille avait disparu dans l’Holocauste – a brandi devant la caméra la première mention d’Hitler par le New York Times dans les années 1930. 

michelle-collins

« Je regarde ça, et ça m’effraie, » a déclaré Michelle Collins, en faisant explicitement référence à la montée de Trump. « Je sais qu’il ne me cible pas pour l’instant, mais nous ne savons pas. », a-t-elle ajouté pour épouvanter les téléspectateurs.

Joy Behar, la co-présentatrice de l’émission « The View », a poursuivi en relayant la récente chronique du comédien John Oliver sur Donald Trump dans son émission sur HBO « Last Week Tonight ». Dans une vidéo reprise sur les réseaux sociaux, John Oliver a déclaré que le vrai nom de famille de Trump était Drumpf. « Son vrai nom est Drumpf, comme mein Drumpf », a ironisé Joy Behar.

Pour ajouter à la dramatisation, les adversaires de Donald Trump ont également fait appel à Eva Schloss, dont la mère a épousé le père… d’Anne Frank après la Seconde Guerre mondiale. Eva Schloss a critiqué Trump dans Newsweek : « Si Donald Trump devient le prochain président des Etats-Unis, cela sera un désastre total. Je pense qu’il agit comme un autre Hitler en incitant au racisme. »

adl-greenblattjonathan

Abe Foxman, ancien dirigeant de l’Anti-Defamation League, émanation du B’naï B’rith, a renchéri : « En tant que juif qui a survécu à l’Holocauste, voir un public de milliers de personnes lever la main dans ce qui ressemble à un salut ‘Heil Hitler’ est ce qu’il y a de plus offensant, odieux et dégoûtant que j’aurais pu imaginer voir un jour aux Etats-Unis d’Amérique » a-t-il déclaré au Times of Israël, avant d’ajouter « Nous avons déjà vu ce genre de choses aux rassemblements néo-nazis. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

15 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :