Les groupes A à D ayant rendu leur verdict, voici pour chaque groupe la comparaison entre le classement final et le rang à la FIFA. Les pays têtes de séries sont en italique et le pays tenant du titre avec la mention (T).

GROUPE A :

    Pts UEFA
1 URUGUAY 9 14
2 RUSSIE 6 70
3 ARABIE SAOUDITE 3 67
4 EGYPTE 0 45

La logique de ce groupe aurait voulu que l’Egypte finisse 2e. Elle termine bonne dernière avec 0 points, avec une défaite contre l’Arabie Saoudite. La génération dorée égyptienne repart avec un bilan plus mauvais qu’en 1990 où elle avait réussi deux matchs nuls en 3 matchs. Seule satisfaction : deux buts en deux matchs (100 % des buts égyptiens) pour sa vedette, l’avant-centre Mohamed Salah évoluant à Liverpool. La place de la Russie est une demi-surprise dans le sens où elle évolue à domicile. Cependant, équipe la plus faible du plateau, elle parvient non seulement a passer le premier tour (ce que d’autres pays organisateurs n’avaient pu faire, la Suisse en 1954 et l’Afrique du Sud en 2010), mais a également remporté ses deux premiers matchs en marquant 8 buts (5-0 contre l’Arabie Saoudite et 3-1 contre l’Egypte) avant de brutalement redescendre sur terre contre l’Uruguay (0-3).

GROUPE B :

    Pts UEFA
1 ESPAGNE 5 10
2 PORTUGAL 5 4
3 IRAN 4 37
4 MAROC 1 41

Ce groupe fut encore plus serré qu’on ne le pensait. Le Portugal et l’Espagne étaient de niveau sensiblement égal, mais le trouble-fête fut l’Iran qui passa tout près de l’exploit, avec notamment un but refusé de manière douteuse contre l’Espagne, qui aurait amené la qualification des Perses au détriment des Ibères. Le Maroc termine logiquement dernier et rentre au Maghreb avec la satisfaction d’avoir accroché l’équipe d’Espagne. A noter les débuts prometteurs du buteur portugais Cristiano Ronaldo, auteur de 4 buts en trois rencontres (dont un triplé contre l’Espagne).

GROUPE C :

    Pts UEFA
1 FRANCE 7 7
2 DANEMARK 5 12
3 PEROU 3 11
4 AUSTRALIE 1 36

La logique de ce groupe très serré est presque respectée. La France en tête a gagné laborieusement ses matchs contre le Pérou et l’Australie mais seul le résultat compte. Après tout, en 2010, l’Espagne avait fait un premier tour très médiocre (avec une défaite contre la Suisse) avant de remporter la Coupe du Monde. De niveau équivalent, c’est le Danemark qui prend l’ascendant sur le Pérou qu’il talonne au classement FIFA. Quant à l’Australie, elle n’a pas démérité mais a perdu le match qu’il ne fallait pas contre le Pérou. Pérou qui est décidément le bourreau des antipodes, puisqu’après avoir écarté la Nouvelle-Zélande en battage, il renvoie les Australiens dans leur île-continent.

GROUPE D :

    Pts UEFA
1 CROATIE 9 20
2 ARGENTINE 4 5
3 NIGERIA 3 48
4 ISLANDE 1 22

Dans ce groupe survolé par la Croatie qui avait vocation à terminer second, l’Argentine a frôlé l’élimination, ne marquant contre le Nigeria que dans les toutes dernières minutes pour sa seule victoire au premier tour. Future adversaire de la France, l’Argentine a encaissé un humiliant 3-0 contre la Croatie et a été tenue en échec par l’Islande. L’Islande justement, pourtant dans les mêmes eaux que le Croatie, termine à l’autre extrémité du groupe avec un seul point. Le miracle de 2016 ne s’est pas renouvelé. Le Nigeria, 48e au classement l’UEFA, tenait encore sa qualification pour le second tour à moins de 300 secondes de la fin. Elle ne réitèrera pas sa performance de 2014 qui l’avait vu passer le premier tour avant d’échouer en 8e de finale contre la France.

Voici le classement comparatif des places par rapport au rang des 4 groupes du haut du tableau :

  A B C D
1 1 2 1 2
2 4 1 3 1
3 3 3 2 4
4 2 4 4 3

Notons que : la France est la seule tête de série à finir première (si l’Uruguay est la mieux classée de son groupe, c’est la Russie qui était tête de série en tant que pays organisateur), la Russie est le seul pays le plus faible de son groupe à être qualifiée (mais tête de série) et si on met de côté son statut spécial de pays organisateur, alors on constate que la seule surprise est la qualification du Danemark, n°3 du groupe C. Surprise à relativiser fortement car en tant que 12e au classement FIFA, le Danemark est mieux classé que toutes les équipe du groupe A et que le 2e du groupe D.

HUITIEME DE FINALE (haut du tableau) :

URUGUAY-PORTUGAL

ESPAGNE-RUSSIE

FRANCE-ARGENTINE

CROATIE-DANEMARK

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Aube de la Force says:

    De grâce, épargnez-nous des articles sur la coupe du monde. Il y a des torchons pour cela. La coupe du monde est AVANT TOUT un instrument de propagande pour tout ce qui nous fait vomir. Une usine à fric, une promotion de “vedettes”, un encouragement pour les soiffard hurleurs affalés, un rassemblement factice autour de fausses valeurs. C’est cela le vrai populisme.
    Ceci n’est aucunement une condamnation du sport qui est une école de rigueur, d’humilité aussi.

  2. Aube de la Force says:

    Pardonnez-moi d’avoir été un peu dur pour votre excellent Média-presse info. Mais le seul sujet du foot , en ce moment , peut être exaspérant tant il envahit l’espace public avec toutes ses nuisances.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

11 % 31.170 € manquants

3830 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !