Depuis le cardinal Feltin en 1965 (année de fin du concile), les Parisiens ont eu des évêques plus ou moins subordonnés aux idées de Vatican II. Notons que Mgr Lustiger avait à cette époque fondé un Séminaire à Paris, pour se démarquer des séminaires sulpiciens profondément marqués par la pensée délétère et relativiste de Teilhard de Chardin. Cela a permis aux vocations religieuses de se maintenir dans le diocèse de Paris. Plusieurs paroisses proposent des messes traditionnelles. Notons aussi que plusieurs d’entre elles se  maintiennent grâce à l’impressionnante piété des noirs d’origine africaine.

Dans ce cadre on pouvait se demander quelle direction allait prendre le nouvel archevêque Mgr Aupetit, ancien médecin généraliste. La réponse est donnée de manière spectaculaire dans le Quotidien du Médecin du 7 mai. Ce journal fondé par Gérard Kouchner (le  frère de l’autre) est à classer à gauche en ce qui concerne la bioéthique. Ce sera à cette occasion, deux grandes pages présentées sous forme d’interviews. Apparemment les rédacteurs ont avalé leur chapeau sans rechigner. Tous les sujets sont abordés.

L’évêque dénonce d’abord l’évolution de la médecine dans le sens d’une sorte de contrat entre le médecin et son patient comme il en est dans le monde anglo-saxon. La notion de « confiance » disparaît. Le médecin ne doit pas être un simple prestataire de service.

Homme de foi, Mgr Aupetit estime que la notion de bien et de mal existe ancré dans le cœur de l’homme comme il en était déjà dans la Haute Antiquité. Mais la foi en Dieu crée une sorte d’épanouissement de la morale naturelle par la relation intime avec Dieu.

Puis sans concessions l’archevêque de Paris, droit dans ses bottes, explique que la dignité de l’homme commence dans les micro-dimensions de l’embryon. Il défend les handicapés qui sont tout aussi dignes que les hommes les plus intelligents. Il estime que l’eugénisme ambiant met notre société à la croisée des chemins. Mais il constate une sorte de repliement des Français sur eux-mêmes « Le droit change et s’aligne sur les désirs individuels ».Or l’Évangile nous rappelle que les handicapés sont aussi nos frères et sœurs. De plus les lois de bioéthiques doivent évoluer en fonction des évolutions techniques et non des opinions de société. Par exemple le « droit à l’enfant » n’a pas lieu d’exister car il « chosifie » les êtres vivants. À ce sujet Mgr Aupetit ajoute : « La convention relative aux droits de l’enfant adoptée en 1989 avec la participation de la France mentionne le droit d’être élevé par son père et sa mère ». Il répond par-là aux projets visant à autoriser la fécondation in vitro des lesbiennes ou des femmes seules. En ce qui concerne la PMA, « créer un enfant qui n’aurait pas de père ce n’est pas réparer une injustice ; c’est en créer une ».

Puis Mgr Aupetit revient sur une question qui lui tient à cœur, celui de l’eugénisme créé par les diagnostics préimplantatoires et prénataux aboutissant à l’élimination des trisomiques autorisée par la vestale de la République, Mme Veil (qui n’est pas citée). Il y a là un « tri sélectif ». « Pourquoi n’auraient-ils pas le droit de vivre ? ».

En ce qui concerne la question de Vincent Lambert, l’archevêque a été très ferme. Il estime de donner à boire et à manger « c’est ce que l’on doit à toute personne ». Il en profite pour dénoncer la dernière version de la loi Léonetti qui permet aux médecins de faire mourir de dénutrition et de déshydratation ceux qu’ils estiment être en fin de vie. Il explique que la loi sur les soins palliatifs n’est que très mal appliquée. Par ailleurs il explique cette situation que tout médecin généraliste a connue : l’administration de morphine aux mourants entraîne une dépression respiratoire. Elle raccourcit la vie. Tout réside dans l’intention : celle de soulager ou celle de tuer. C’est exactement ce que nous disons et redisons dans les Cahiers Saint Raphaël sur l’euthanasie.

En ce qui concerne la « sédation en phase terminale » les critères d’appréciation sont exactement les mêmes. Certains médicaments aboutissent à une sédation vigile, c’est-à-dire permettant de soulager tout en préservant une conscience minimale. Mais le terme de « sédation terminale » est ambiguë car il semble donner une forme de « droit de tuer ».

En ce qui concerne le sida, la réponse est simple. La solution est la fidélité vis-à-vis du conjoint.

D’autres sujets ont été abordés comme celui de l’Intelligence Artificielle qui peut être dangereuse si ses pouvoirs ne sont pas limités. Il en est de même de la robotisation. L’’homme « augmenté » des transhumanistes ne profitera qu’aux riches ; les pauvres ne pourront jamais se payer le matériel pour obtenir des pouvoirs surhumains. Il se créera ainsi une société à deux vitesses. Les plus pauvres seront les esclaves. « L’homme plus performant, c’est dangereux. »

Mgr Aupetit mentionne que les débats citoyens ont permis à beaucoup de catholiques de se manifester. Une brochure a été diffusée à 150.000 exemplaires. De plus la voix de l’Église a été écoutée au Comité consultatif national d’Éthique et au Conseil d’État. Reste à savoir si elle sera entendue.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

21 commentaires

  1. Soupape says:

    Ainsi donc, mgr Aupetit,
    choisi par le pape dégringoglio,
    serait une exception … à la .°.c.e.f.°. … copinée par mécréant-macréon ?

    Il est vrai qu’il avait déjà évoqué sa vie de prière,
    ce qui m’avait incité à le ménager et à me tenir sur la réserve.

    Je m’étais même fendu d’un message
    invitant à ne pas le condamner par avance.

    Mais aujourd’hui, il existe dans l’Eglise,
    des taupes …
    capables de simuler … jusqu’à l’expérience spirituelle !
    Le Diable déguisé en Saint !

    Alors, j’ai beaucoup de mal à croire en ce cas isolé.
    Il me faudra plusieurs confirmations,
    pour croire que mgr Aupetit … connait le vrai Dieu !

    Car …
    “Pour commencer, on le colorerait par des apparences trompeuses
    (comme dégringoglio avec Benoît XVI et leur encyclique “commune”)
    “en utilisant l’ambition, et la haine, de politiciens au rencart.”
    “Après quoi, ces personnages
    “ne pèseraient pas plus que leur poids, qui ne serait pas lourd”

    Alors, ceux qui auraient eu le malheur de s’approcher de lui,
    et de le renseigner en lui confiant leurs pensées,
    seraient brutalement dénoncés, et congédiés.

    Attendons donc … que Mgr confirme ses propos.

    • MA Guillermont says:

      J’émets aussi des réserves … Soupape , la prudence s’impose !
      Un bon point pour son positionnement sur la bioéthique mais pour avoir l’image Monseigneur doit tenir jusqu’à Noël !!!

      • Soupape says:

        FABLE de LAFONTAINE.

        J’ai lu en un certain conteur,
        qu’un certain Rodilard,
        l’Alexandre des Chats,
        le Fléau, l’Attila des Rats,
        rendaient ces derniers misérables,

        J’ai lu, dis-je, que ce Chat exterminateur
        voulait, de souris, dépeupler Tout-Le-Mon-de.

        Les planches que l’on suspend sur un léger appui,
        les pièges, la mort aux rats,
        n’étaient que jeu auprès de lui,

        Et Rodilard passait, chez la gent misérable,
        non pour un Chat, mais … pour un Diable !

        Comme il voit que les souris, dans leur tanières,
        restaient prisonnières, qu’elles n’osaient sortir,
        qu’il avait beau chercher,
        le galand fait le mort,
        et suspend au plancher la tête en bas.

        A de certains cordons, la bête scélérate,
        se tenait par la patte.

        Le peuple des souris croît que c’est châtiment,
        qu’il fait larcin de rôt, … ou de fromage, …
        égratigné quelqu’un ! …Hmm ! causé quelque dommage.

        Enfin, qu’on a PENDU le mauvais garnement !!!

        Toutes, dis-je, U-NA-NI-ME-MENT,
        se promettent de rire à son enterrement.

        Les voilà qui mettent le nez à la fenêtre,
        montrent un peu la tête, …
        puis, … rentrent dans leurs nids à rats.

        Puis ressortent, … font quatre pas …
        Puis enfin, se mettent en quête.

        MAIS VOILA UNE BIEN AUTRE FÊTE.
        Le pendu … ressuscite,
        et sur ses pieds tombant, attrape les plus paresseuses.

        C’est tout de vieille guerre, dit-il en les gobant.
        Nous en savons plus d’un !
        Et vos cavernes creuses ne vous sauveront pas,
        je vous en avertis : vous viendrez toutes au Logis.

        Il prophétisait vrai.

        A quelques temps de là, il blanchit sa robe et s’enfarine,
        et de la sorte ainsi déguisé, se blottit dans une huche ouverte.

        La gent trotte-menu s’en vint chercher sa perte.

        Un RAT, sans plus, s’abstint d’aller flairer autour.

        “Holà ! s’écria-t-il, DE LOIN, au Général des Chats.”
        “Ce bloc enfariné, ne me dit rien qui vaille !”
        “Et quand serais-tu sac, que je n’approcherais point”

        C’était bien dit à lui. Il était expérimenté.
        Même, il avait perdu sa queue à la bataille.

        Il savait que prudence, est mère de sûreté.

        • MA Guillermont says:

          C’est excellent !!!
          Je l’immortalise … :
          Expression d'”une” française permettant ainsi sa transmission à la postérité en la préservant de la destruction !
          A défaut de prix Charlemagne , recevez le prix Immortel !

          • Soupape says:

            Merci MA Guillermont !

            C’était pour vous remercier,
            en ressuscitant pour vous,
            ce texte inoubliable de La Fontaine,

            que je sais mimer,
            et que je fais connaître aux petits enfants,
            pour qui c’est un régal !

            C’était l’époque ou la langue française,
            avait une saveur unique au monde,
            et n’était pas devenue le galimatias,
            des managères du manège ment :

            qui nous servent, six-vingt fois par jour :
            “La constatation de la dégradation
            “de la situation de l’exportation …

            Bien sûr je ne veux pas d’un prix
            dont je crois savoir que mécréant l’aurait

            Et je compte pas sur le Panthéon,
            pour assurer mon immortalité.

            Le Dieu des Apôtres de Jésus-Christ,
            c’est beaucoup plus sûr !!!

            La Fable s’appelle “Le Chat et un vieux Rat”,
            ce qui vous permettra de la retrouver,
            car je l’ai écrit de mémoire, (telle que je la dis),
            et il y a quelques écarts, que vous rattraperez.

  2. Sancenay says:

    Si Monseigneur Aupetit avait tenu solennellement ces propos AVANT le jugement du tribunal de Châlon en Champagne qui risquait de condamner Vincent Lambert à mort selon LES LOiS Leoneti et CLayes Léoneti ! et non pas seulement la seconde, cela aurait été plus méritoire et surtout plus convaincant.
    Pourquoi n’a-t-il pas parlé avec force à ce moment tragique , non seulement pour Vincent, mais pour l’humanité toute entière par ce qui constitue une étape capitale de la révolution anthropologique que l’on tente de nous imposer insidieusement ?
    Sans tomber dans le délire d’un “sous-pape” je suis très tenté de penser que cette mise au point répond à l’injonction macronnienne faite à l’Eglise aux Bernardins,de reprendre en quelque sort la main sur de tels sujets “stratégiques” . On ne sait jamais , quelquefois que des vérités sur ce thème échapperaient au contrôle du Système…
    Il conviendra de lire la déclaration en entier, mais sur ce que vous en rapportez, les propos paraissent bien faibles.Dire que “créer un enfant sans père est une injustice” est insuffisant du point de vue catholique.C’est un crime contre la nature de l’enfant, soit dans son principe contre l’humanité, et une offense au Créateur.
    Mais il y a encore plus grave et plus convenu.Car dénoncer la seule version deux de la loi Léonetti, c’est implicitement donner son quitus à la Loi Léonetti de 2005 où figurait dans le projet qui accompagnait la loi adoptée à l’Assemblée. Le rusé Docteur Léonetti y avait précisément introduit la tromperie sémantique fondamentalement révolutionnaire qui assimilait l’hydratation et l’alimentation à des “traitements “..
    C’est ainsi que “l’arrêt des traitements” recommandé sous prétexte d’éviter l’acharnement thérapeutique ouvrait si malicieusement la voie à l’euthanasie.
    Dès lors parler de la Loi Léonetti comme d’une ” loi sur les soins palliatifs” revient à cautionner la tromperie de son auteur.car s’il y est bien question des soins palliatifs qui pré existaient d’ailleurs bien sûr à cette loi, la novation tragique et essentielle consiste dans cette porte ouverte sur l’euthanasie.
    D’ailleurs, savez-vous, chers amis comment s’appelle le service du fameux Docteur Sanchez qui voulait à tout prix mettre fin aux jours de Vincent et qui le séquestrait ( et le séquestrerait toujours à ma connaissance ) à cette fin en le privant de la rééducation que justifie son état pauci-relationnel ? Eh bien, “Services de soins palliatifs ” !
    Cette distinction fallacieuse entre la Loi Léonetti 1 et la Loi Clayes -Léonetti est précisément celle faite volontairement par les libertaires, les ultra-libéraux, et chez les catholiques par les relativistes qui, soit sont partisans militants de la révolution, soit trouvent confortable d’en ignorer le caractère mortifère et fondamentalement anti-chrétien.
    Pour les auteurs de ces deux lois, en tout cas la manip est limpide et illustre parfaitement la technique révolutionnaire dite du “cliquet” : dans la Loi 1 on a introduit en le masquant savamment par la tromperie sémantique décrite ci-dessus, le principe de la libéralisation de l’euthanasie, et dans la loi 2 , on a fait mine de” l’humaniser” en abrégeant la torture par le recours à la “sédation terminale” et les tour est joué tant pour les gogos que pour les apprentis sorciers.
    La conclusion enthousiaste de Monseigneur Aupetit sur “le débat citoyen” n’est pas plus rassurante, lorsque l’on sait avec quel empressement le CESE du très gaulliste ( tiens encore un ! ) Delevoye, s’est assis sur la pétitions des 800000 opposants au prétendu “mariage pour tous”.
    Non, tout cela a déjà été dit avec sensiblement plus de conviction, de netteté et de force et aux moments opportuns, et pas seulement dans un journal de faible diffusion.On est en droit d’attendre beaucoup mieux et beaucoup plus fort de la part de ceux qui sont, en principe en charge de guider la France, fille aînée de l’Eglise.Il va falloir passer à la vitesse supérieur, sinon, le passage au tourniquet devant Saint-¨Pierre pourrait être compliqué pour les gens de la CEF.

    • MA Guillermont says:

      C’est excellent !!!
      … Ce sont les acclamations du peuple qui font la renommée !!!!!!!
      Merci pour cette synthèse très pertinente Sancenay .

      • MA Guillermont says:

        Pardonnez-moi pour le Général de Gaulle , je refuse de l’attaquer et je partagerai plutôt l’avis de Soupape .
        C’est mon opinion personnelle .

        • Sancenay says:

          Il ne s’agit pas pour moi “d’attaquer le général de Gaulle” dont le temps est plus que révolu, mais simplement de refuser la légende dorée que l’on a fait de lui pour masquer les carences de fond surtout de sa politique , mais aussi de forme quant à l’abandon des harkis et des” pieds noirs” qu’il a d’un point de vue objectif, non partisan, totalement trahis.Il y a dans cet épisode une inélégance et une déloyauté qui à mon sens trahissent l’idée même de la France éternelle.

          Je dis cela sans la moindre animosité étant personnellement trop jeune à l’époque pour avoir eu à en souffrir et n’ayant pas davantage de proche impacté défavorablement par cette tragédie.

          Pour le principal, de Gaulle était un moderne, ce qui fut son droit,mais qui l’a rendu totalement inapte à répondre à la crise morale qui minait et qui a explosé en 68. A sa décharge, il est vrai que son âge à ce moment là ne l’a pas aidé alors que le tsunami révolutionnaire déferlait.

          Mais n’oubliez pas , chère MA Guillermont que se sont les “gaullistes de gauche” qui ont fait basculer la victoire du côté du camp de l’avortement peu après 68. ( voyez les votes à l’Assemblée en 1974)
          Or d’un point de vue fidèle au moins à Loi naturelle, on ne peut pas ne pas comprendre que les éléments fondamentaux de la révolution anthropologiques que furent les lois Neuwirth et Weil ont été le prélude non seulement à l’hiver démographique que connaît la France, mais aussi à son délabrement spirituel et moral.Et elles auront ont fait ensuite mécaniquement le lit de l’immigration massive pour autant que la nature , comme l’économie d’ailleurs, a horreur du vide.

          C’est pourquoi je crois que se réclamer aujourd’hui du “gaullisme” pour prétendre “sauver la France” des problèmes qui l’étranglent aujourd’hui relève d’un sentimentalisme peut-être respectable en soi , pour ceux qui connaissent réellement l’homme lui-même, ce qui n’est pas mon cas, mais assurément totalement inopérant et même nocif lorsque l’on entend par exemple un Ménard ou un Philippot hurler avec les loups contre les personnes ( dont vous nécessairement ! ) qui défendent la vie de sa conception à sa fin naturelle.
          Comment donc ces gens-là pourraient se faire respecter par ceux dont ils font mine de dénoncer l’envahissement, si eux-même crachent sur l’essence même de notre civilisation, dans le seul but d’essayer d’exister sur le champ médiatique ? C’est soit absurde s’ils sont convaincus de la justesse leur logique, soit coupablement mensonger, s’il s’agit d’une posture ou d’un choix de marketing électoral.

          C’est pourquoi s’il n’y a aucun intérêt à s’acharner sur la personne du général, il vaut mieux laisser “le gaullisme” à l’étude des historiens plutôt que de vouloir le réanimer politiquement.

          • MA Guillermont says:

            Je partage aussi votre point de vue si bien argumenté mais je reste convaincue que la perfidie , la subversion , la manipulation , la traîtrise , le Mensonge , l’hypocrisie et la liste est encore longue sont les valeurs des sans – Dieu capables de tordre à leurs idéologies malsaines et criminelles … l’Histoire de France !
            Et que tous ceux qui suivent servilement le malin encore davantage depuis la Révolution Française savent reconstruire le passé pour assombrir l’Histoire de TOUS nos saints ou nos grands personnages en salissant leurs mémoires !
            Moi aussi je n’étais pas là mais mon coeur pense autrement et je l’écoute !
            Tous comme nos Saints Papes comme St Jean-Paul II et Sa Sainteté Benoit XVI qui entourés de suppôts de Satan ont essuyé eux aussi la responsabilité des terribles hérésies doctrinaires qui désormais sont bien visibles pour détruire la Sainte Eglise !
            Là encore il est bien plus aisé de les condamner que de voir la trahison et de se parer de grande vertu personnelle !
            L’Abbé Georges de Nantes est le véritable exemple à suivre . ..
            Je cours prendre mon poste , je suis déjà en retard et je remercie chaque jour DIEU le Très-haut de nous donner des voix ayant grande force et courage pour faire entendre la Vérité dans cette Croisade des derniers temps .
            Merci à chacun (e) et à tous

  3. Eric says:

    Quelle est la position de Monseigneur Aupetit sur l’invasion migratoire ?

    • Soupape says:

      Bonne question.

      Mgr ne pourrait-il pas recommander aux Pays exportateurs de chômeurs,
      de garder leurs populations chez eux
      (car ce sont les meilleurs éléments qui s’expatrient !)
      tout en recevant une aide militaire,
      pour régler les guerres interminables organisées au proche et moyen orient
      depuis au moins 70 ans …

      Ou bien Mgr fermerait-il les yeux … sur les guerres au proche et moyen orient ?
      en les acceptant comme le faux nez … de la mondialisation laïque et obligatoire ?

      Autre hypothèse :
      Mgr pourrait ignorer … ce qui mène la politique en europe depuis 3 siècles.
      Car on peut devenir Mgr sans le savoir, … même en étant médecin …

      Bien entendu, dégringoglio lui taperait dessus, mais ce serait plutôt bon signe.

      Plutôt seulement, car depuis longtemps,
      on a remarqué que les gens qui se battent par devant,
      sont souvent bien copains par derrière …

      Les voies du Mensonge sont impénétrables ! Comme celles du Seigneur …

  4. anne collay says:

    Désolée, mais je n’ai plus aucune confiance dans les sous-fifres de la grande prostituée, ceux qui baisent l’anneau papal et mettent du saint père à toutes les sauces. Je continue d’aller à la messe mais reste centrée uniquement sur le Christ…

    • Stella Maria says:

      Anne, je suis comme vous , lasse de tous ces mensonges et fourberies d’ hommes d’ Église, mais moi aussi je continue à pratiquer , certes irrégulièrement, mais de tout mon coeur et de toute mon âme !

      • MA Guillermont says:

        Ne désespérez jamais , il faut que ces choses se passent !
        Nous devons aussi souffrir les peines des péchés des autres …

  5. Jean-Pierre DICKES says:

    @eric L’interview dont je rends compte concernait spécifiquement les question d’éthique et non de politique comme l’immigration.Répondre que oui est une pétition de principe.
    @anne collay. De Gaulle est arrivé à Alger , il a crié “Vive l’Algérie Française, “une seule France de Dunkerque à Tamanrasset. Il a tout largué.Beaucoup de nos militants se sont recroquevillés vers Dieu. Ils ne sont même pas réveillés à la loi Veil

    • Sancenay says:

      Je crains que vous ne vous trompiez , cher docteur. Eric a totalement raison de faire implicitement remarquer que ce domaine de “l”éthique” est totalement investi par le système , tout comme l’immigration et avec une égale, si ce n’est ,à mon sens ,une plus grande acuité encore.Car comme le disait le Professeur Lejeune: ” c’est la question du respect de la vie qui commande tout.”Car comme je l’ai exposé ici par ailleurs , l”hiver démographique est l’étape voulue qui précède et “justifie” l’immigration massive.

  6. Jean-Pierre DICKES says:

    Sancenay, il est évident que je partage votre analyse.Le Nouvel Ordre Mondial veut un homme normalisé jusque dans la couleur de la peau ; supprimer le régionalisme, les patries, les langues. C’est évident que l’Italie qui a le taux de reproduction le plus bas au monde sera la première république islamique d’Europe.

  7. Sancenay says:

    Soit,cher docteur. Mais je tenais à préciser que les postures bien trop tardives de la CEF et de la plupart des évêques sont de toute façon pour le moins non conformes à la Loi naturelle définie par le Créateur et par conséquent contraire à la Vérité. Elle témoignent au mieux d’une totale soumission à la religion du Progrès contre l’humanité, quand il ne s’agit pas carrément d’une parfaite complicité.Car cautionner la loi Léonetti de 2005, ” l’originale “, et sa cynique tromperie sémantique sur les prétendus “traitements” constitue une tragique trahison de leur mission.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !