Le Mont du Temple ou esplanade des Mosquées, Jérusalem
Le Mont du Temple ou esplanade des Mosquées, Jérusalem

Conquérir le Mont du Temple à Jérusalem, le débarrasser de la présence musulmane, et reconstruire le Temple juif de Jérusalem, est une revendication des sionistes les plus extrémistes d’Israël. Cette prétention s’inscrit dans le conflit israélo-palestinien qui connait ces derniers temps un redoublement de violence.

Amit Halevi, membre du Likoud, membre de la Knesset, a présenté un plan de scission du Mont du Temple ou esplanade des Mosquées

Amit Halevi, membre du Likoud, membre de la Knesset, a présenté un plan de scission qui donnerait aux musulmans le contrôle de la mosquée al-Aqsa, dans la partie sud du complexe. Au lieu de cela, les Juifs contrôleraient les parties centrale et nord du Mont du Temple, qui comprendraient le Dôme du Rocher.

Le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh a mis en garde contre une « colère écrasante » parmi les musulmans face à la perspective de diviser le Mont du Temple, nommé esplanade des Mosquées par les musulmans, qui est le troisième lieu saint de l’islam et le lieu le plus saint du judaïsme.

S’il est mis en œuvre, le plan de Halevi mettrait fin à la tutelle actuelle du Mont du Temple par la Jordanie par l’intermédiaire de l’autorité musulmane locale du Waqf à Jérusalem et constituerait une étape vers la reconquête du Mont du Temple.

La partition du quartier du Mont du temple
La partition du quartier du Mont du temple

Le Mont du Temple se situe dans la vieille ville de Jérusalem à Jérusalem-Est. Il est revendiqué par l’État de Palestine comme sa capitale, annexée et administrée par l’État d’Israël qui a proclamé Jérusalem capitale « réunifiée et indivisible » en 1980. Son administration religieuse a cependant été confiée au Waqf, une fondation religieuse sous juridiction jordanienne.

L’accès à l’esplanade des Mosquées est régi par un statu quo affirmé par le général Moshe Dayan en 1967 lors de la conquête de la vieille ville de Jérusalem par les Israéliens en 1967, confirmé dans le traité de paix israélo-jordanien de 1994 et interdisant aux Juifs de venir prier sur le mont du Temple.

Depuis trente ans, Le « Temple Institute » planifie la construction du troisième Temple juif de Jérusalem

Le « Temple Institute » – richement financé par les « sionistes chrétiens » protestants américains et situé dans le quartier juif de la vieille ville de Jérusalem, planifie depuis plus de trente ans la reconstruction du Temple juif de Jérusalem. Ce sera le troisième après les deux détruits respectivement par les Babyloniens et les Romains.

Cependant, sur le chemin de la construction du Troisième Temple, il y a la « présence indésirable » du Dôme du Rocher et d’Al Aqsa et les appels que lancent les plus extrémistes des sionistes de l’Etat hébreu pour l’élimination des deux mosquées enflamment les musulmans palestiniens et l’ensemble du monde islamique. La tension dans la vieille ville est désormais constante et, après cette proposition, la tension deviendra de plus en plus forte.

Territorial, le conflit qui oppose sionistes et Palestiniens a également une dimension religieuse.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup