umberto-eco

Une pluie de communiqués de personnalités politiques les plus diverses a accompagné l’annonce du décès de l’écrivain Umberto Eco dont le Pendule de Foucault et Au nom de la rose sont les ouvrages les plus célèbres.

En 2011, à l’occasion de sa participation à un Salon du livre à Jérusalem, Umberto Eco avait fait quelques confessions à différents médias. Il se disait fasciné par la culture juive et affirmait que sa forme d’esprit était « très talmudique« .

Cela ne l’avait pas préservé de quelques accusations d’antisémitisme lors de la publication de son roman Cimetière de Prague.

Umberto Eco était très attiré par l’occultisme, l’ésotérisme, la gnose, la kabbale, la franc-maçonnerie, le spiritisme, la théosophie,… Il a notamment préfacé un ouvrage nettement moins connu que ses romans intitulé Mystiques messianiques : De la kabbale au hassidisme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :