Cent ans après la fin de la Première guerre mondiale, l’exposition “1918 : la France de retour ! ” présente la situation particulière de la Lorraine à partir de l’été 1918, quand les troupes allemandes se retirent progressivement, jusqu’à l’Armistice du 11 novembre 1918, et les années qui suivent la fin de la guerre.

La Lorraine et l’Alsace étaient, depuis la guerre franco-allemande de 1870-1871, un sujet de discorde entre la France et l’Allemagne. L’exposition « 1918 : la France est de retour ! », qui est à découvrir à partir du 14 septembre 2018, au Musée Les Mineurs Wendel, éclaire la fin de la Première guerre mondiale d’un point de vue lorrain. Elle présente la situation au cours des derniers mois de la guerre avec le retrait des troupes allemandes et la reconquête de la Lorraine par la France, l’armistice officiel le 11 novembre 1918, ainsi que les nouvelles élections locales mais aussi nationales qui suivent en Lorraine, jusqu’aux années suivant la fin de la guerre, lorsque de nombreux habitants d’origine allemande quittent la Lorraine.

Le quotidien des familles lorraines

Au moyen de lettres, d’actes et d’autres documents, ainsi que de nombreuses photographies d’époque, l’exposition illustre la situation de la Lorraine vers 1918 : la population est épuisée par des années de guerre, les familles pleurent leurs morts, soignent leurs blessés, les villages ont été détruits par les combats et les attaques aériennes. Elle traite aussi du rôle de la langue allemande et française dans la Lorraine de cette époque et montre la question difficile de l’identité française des Lorrains, qui devait être prouvée ou acquise par chaque habitant, en application du Traité de Versailles.

Le destin de la Sarre

L’exposition s’intéresse aussi au rôle particulier de la Sarre à cette époque, baptisée « Territoire de la Sarre » qui se trouvait, d’après le statut défini par le Traité de Versailles, de 1920 jusqu’à 1935 sous le mandat de la Société des Nations. Elle présente aussi la prise de possession administrative par la France des mines de charbon sarroises, dénommées « Mines domaniales françaises de la Sarre » jusqu’au référendum en 1935. De plus, l’exposition montre les difficultés des entreprises industrielles lorraines, qui étaient intégrées jusqu’à 1918 dans les circuits économiques allemands et qui sont désormais confrontées à une situation nouvelle, après 47 ans d’appartenance à l’empire allemand.

Informations pratiques

Dates et horaires

L’exposition « 1918 : la France est de retour » est ouverte au public aux horaires habituels du Parc Explor Wendel, jusqu’au 30 juin 2019.

Tarifs

L’accès à l’exposition est gratuit

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Les commentaires sont fermés