Anne Hidalgo a clôturé hier sa visite de 3 jours en Israël et dans les territoires palestiniens. Elle était accompagnée pour l’occasion du maire du 3ème arrondissement, Pierre Aidenbaum, et du conseiller du 17ème arrondissement, Patrick Klugman, afin d’exprimer « l’attachement historique de la capitale à la communauté israélite » : « Je sais combien le drame de la Shoah pèse dans l’histoire de Paris », a-t-elle déclaré sur place.

C’est que, dans le cadre de la campagne électorale pour les élections municipales de 2014, chaque voix compte. Et les candidats ne manquent pas de flatter les communautarismes. Or, dans la bataille pour Paris, Nathalie Kosciuscko-Morizet et Anne Hidalgo se disputent l’électorat juif très prisé. Se rendre en Israël, rencontrer des politiciens locaux et s’assurer d’une couverture médiatique dans la presse israélienne est un parcours obligé pour ces deux femmes qui s’affrontent en duel pour diriger la capitale.

De son côté, Kosciuscko-Morizet s’était rendu à Tel-Aviv et à Netanya en juillet dernier.

Sur place, Anne Hidalgo a rencontré  le nouveau chef de l’opposition travailliste israélien Yitzhak Herzog. Elle s’est bien sûr rendu au mémorial Yad Vashem sur la tombe d’Ilan Halimi, un jeune juif parisien assassiné en janvier 2006 par le «gang des barbares» et inhumé à Jérusalem. Comme tout bon candidat qui se respecte, elle a promis d’intensifier la lutte contre l’antisémitisme. NKM en a fait autant. Pour se départager, chacune cherche donc à collectionner les soutiens de personnalités de la communauté juive…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :