Dans Le Dauphiné Libéré de ce lundi, Jacques Bompard, Maire d’Orange et candidat à sa réélection, s’étonne d’avoir été classé à l’extrême droite par la préfecture pour les élections municipales. Et n’apprécie pas d’être comparé au Rassemblement National (qui a eu l’idée ridicule et contraire au bien commun de déposer une liste contre le maire d’Orange).

“Ce que je reproche au Rassemblement National, c’est qu’il est tombé sous la coupe du prêt-à-penser. Aujourd’hui, c’est un parti qui joue un rôle. Celui du méchant nécessaire pour faire élire ce que d’aucuns pensent être “les gentils”. Je n’ai rien à voir avec ça. Je suis hors système.”

“En quoi suis-je extrême ? C’est être extrême que de gérer correctement l’argent de la collectivité ?”

“Ce qui est vrai, c’est que je combats le prêt-à-penser. Aujourd’hui, la liberté de pensée est opprimée et je ne cède pas au totalitarisme. Un combat que je mène depuis mon engagement en politique.”

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :