C’est une des dernières folies bien-pensantes d’un monde conciliaire apostat ! A Vintimille, ville frontalière italienne qui connaît de graves troubles à cause de la masse de migrants qui s’y agglutinent dans le but de passer en France, le curé de la paroisse Saint Nicolas, le père François, a décidé d’inviter à dîner, hier soir, dans le salon paroissial, les musulmans qui font le ramadan. Ce lieu n’est pas vraiment inconnu des musulmans du quartier puisque, l’an dernier, le même curé leur avait ouvert les portes pour qu’ils puissent y organiser les élections du nouveau directeur de la mosquée et des cours d’arabe pour les enfants… afin qu’ils connaissent bien leur Coran, attentatoire pourtant aux croisés !

Pour cette soirée particulière aux couleurs mahométanes, c’est le curé François qui a officié en tant que maître de maison afin de recevoir la centaine de personnes invitées à la rupture du jeûne islamique. Se pressaient dans la salle paroissiale, des migrants musulmans bien évidemment, des responsables de la communauté musulmane et catholiques de Vintimille et des associations locales de bénévolat.

Les hôtes d’honneur était l’évêque du lieu, Mgr Antonio Suetta, et le responsable de la communauté religieuse islamique italienne (Coreis), Abu Bakr Moretta.

Par considération envers ses hôtes musulmans, le curé a naturellement respecté les préceptes coraniques : le rendez-vous à table était prévu à 21 h 08, l’heure précise à laquelle hier soir le soleil a commencé à décliner, ce qui permet aux musulmans de commencer à manger.

« J’ai accepté l’invitation de la communauté musulmane avec plaisir, explique l’évêque diocésain. L’occasion de ce soir est typiquement religieuse. Ils sont en train de vivre le mois sacré du ramadan et au coucher du soleil ils rompent le jeûne pour prendre ensemble un dîner festif avec des prières. C’est une initiative sous le signe du dialogue et du respect mutuel, aussi parce que même s’il est vécu de façon différente, le signe spirituel du jeûne est une réalité que chrétiens et musulmans partagent. »

Cet événement inter-religieux local s‘inscrit dans un projet plus vaste de syncrétisme religieux, « 114 Pizza et gâteaux », qui s’est implanté dans différentes villes italiennes et dont le but est d’offrir aux musulmans d’un dîner préparé en collaboration avec des associations chrétiennes et laïques locales qui s’occupent depuis des années de venir en aide aux immigrés du pourtour méditerranéen, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie. Le titre « Pizza et gâteaux » et le nombre 114 sont une référence aux 114 chapitres du « Sacré Coran » qui sont récités durant le mois du ramadan et sont une inspiration et une bénédiction pour les musulmans.

Pizza et gâteaux, accompagnés d’une sélection de dattes, ont donc été les mets du dîner mahométan offert à la salle paroissiale de l’église Saint-Nicolas de Vintimille :

« Cela a été un moyen de manifester la grande connaissance spirituelle qui unit musulmans et chrétiens, a expliqué le responsable musulman Abu Bakr Moretta. Naturellement avec le respect des différences confessionnelles. De notre côté, avant de commencer le dîner, nous avons voulu réciter la « sourate » d’ouverture du Coran. C’est une invocation envers Dieu, pour nous rendre disponible à sa grâce.”

Mgr Suetta a récité pour sa part un passage de la Bible, ce qui ne peut que convenir aux musulmans.

De Benedicite catholique, point en revanche ! Certainement afin de ne pas offusquer les copains mahométans… Le dialogue inter-religieux conciliaire avec les musulmans, c’est sans le Christ pour le curé et l’évêque du lieu, à l’imitation du pasteur suprême actuel d’ailleurs !

Quant à l’islamophilie affichée et pratique de l’Église conciliaire, elle participe assurément et fondamentalement à l’islamisation de la société occidentale par le biais, entre autre, de l’invasion migratoire mahométane qui déferle sur le Vieux Continent.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :