Suède – Une femme suédoise de 36 ans est la première femme a donner naissance à partir d’un utérus transplanté, a annoncé samedi le journal médical britannique The Lancet.
Cette femme, née sans utérus suite à maladie génétique, a pu, à partir d’un utérus greffé, donner naissance à un enfant de 1,7 kg, en bonne santé, après 31 semaines de grossesse. L’utérus transplanté provenait d’une femme de 61 ans, ménopausée depuis sept ans quand elle a été opéré.
La mère a quitté l’unité néonatale trois jours après la naissance et le bébé après dix jours. Les deux sont en bonne santé.
Ce «succès» des chercheurs s’appuie sur plus de 10 années de recherche intensive sur des animaux et de formation chirurgicale de l’équipe.
Cette expérimentation est présentée comme la possibilité de traiter un certain nombre de jeunes femmes dans le monde qui souffrent d’infertilité utérine, a expliqué le professeur Mats Brännström, spécialiste en obstétrique et gynécologie à l’Université de Göteborg, et qui a dirigé la recherche.
“Nous avons démontré la faisabilité de l’utérus greffé à partir d’un donneur vivant, bien que ménopausé», a ajouté Brännström.
Mais on ne peut s’empêcher de penser à la suite, car même si cette première médicale peut nous réjouir, elle ouvre une porte terrible. A quand un transgenre né homme donnant naissance à un enfant après la greffe d’un utérus ?

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :