Le cadavre de Charles Aznavour n’était pas encore refroidi qu’une obscure employée des officines de propagande d’Etat dont la renommée est inférieure à celle de Mirko Palazzi (arrière gauche pouvant jouer milieu gauche ou ailier gauche, dernier buteur de l’équipe nationale de San Marin il y a plus d’un an…).

Cette femme, une certaine Nathalie Mazet, est animatrice à France Bleu Vaucluse. Comme la quasi-totalité de ses confrères de la radio d’état, elle pratique la pensée unique et exclue du genre humain plus de la moitié de la population.

Elle a montré le visage abject des serviteurs du régime, maladroite dans ses propos mais très à gauche dans sa haine. Sur son compte Facebook, elle a vomi sa bile contre le chanteur franco-arménien : « sexiste, raciste de droite, bon débarras ». Cette haine n’est pas nouvelle. On se souvient que deux journalistes avaient tenu des propos aussi immondes lors de la mort de Jean-Pierre Stirbois en 1988 : Brigitte Simonetta (la fameuse qui avait dit « l’anticyclone des Açores protège la France du nuage de Tchernobyl ») qui avait dit « Je lève mon verre à la mort de ce salaud » et Jean-Jacques Loup dessina dans Libération du 31 mai 1988 deux personnages dont l’un disait : « Avant, j’aurais voté à gauche, mais depuis qu’un arbre à tué Stirbois, j’aurais  tendance à voter écolo… ». La haine de la gauche s’étend toujours aux morts.

Indignés, de nombreuses personnes ont contacté la radio, suscitant de celle-ci une réaction gênée et le minimum syndical en matière de commentaire : « France Bleu ne cautionne pas les propos injurieux et diffamatoires émis par une animatrice du réseau à l’encontre de Charles Aznavour. Ces propos diffusés sur les réseaux sociaux ont été tenus à titre personnel. France Bleu se joint à l’hommage unanime rendu à ce grand artiste » déclare un tweet posté le 2 octobre à 10 h 42 en réponse à un autre message du 1er octobre à 22h58 : « Bonjour @bleuvaucluse, cautionnez-vous les propos nauséabonds de votre animatrice #NathalieMazet alors que @francebleu rend hommage à ce grand monsieur qu’était @MrAznavour. »

Gageons que contrairement au RN qui exclue à la vitesse de Lucky Luke tout militant ayant tenu des propos un peu limites, France Bleu ne prendra aucune sanction contre son employée.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. Saint-Plaix says:

    J’aime beaucoup Charles Aznavour, sa tenue dans la vie, ses options , ses engagements et bien évidemment ses textes… Cela devient si rare les chansons à texte!…
    Néanmoins, puisque on ne pale que d'”Emmenez-moi ” aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de penser qu’il a perdu là une belle occasion de se taire!
    “Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil”…
    Quelle erreur!
    On voit qu’il n’a jamais foutu les pieds en Afrique… (ou même en Sicile)
    Lévy-Strauss lorsqu’il a écrit “Tristes tropiques” était beaucoup plus proche de la réalité….
    La misère au soleil est bien pire que sous nous climats…

    • Moitel says:

      En 1982(ou 83) Charles Aznavour est venu à Avignon Sur les conseils d1 amie je suis allé à son concert..c’était formidable…acoustique ..un des seuls artistes avec Ray Charles(entendu à Orange) dont la voix résonnait presque mieux en live que sur disque ..alors laissons l’artiste dormir en paix..hasta luego……(…ou basta lego.pour N.M.)..

    • L’ORGUEIL est la Dignité des ”NULS”………

  2. Xavier S. says:

    Aznavour avait son côté sombre: il était un homme d’affaires arrogant qui aimait amasser l’argent jusqu’à être un gros fraudeur fiscal.
    En effet, dans les années 70, il avait fait l’objet de poursuites pour fraude et évasion fiscale.
    Pour échapper au Fisc français, il s’était expatrié tantôt en Suisse, tantôt au Québec ou ailleurs.
    Il n’était vraiment pas un exemple de moralité et de civisme.

  3. Vincent.P says:

    Le fascisme rouge dans le service public qui protège Nathalie Mazet montre son visage.

  4. Michel Ferrant says:

    Il faut applaudir l’insulte de cette débile … Aznavour n’était certainement pas de droite.
    Quand le gauchisme, cette maladie mentale les fait se dévorer entre eux …

    • Il était bien à droite et, question maladie mentale, tu sembles présenter de gros symptômes. Les gens agressifs sont des merdes comme chacun sait.

  5. LANKOU RU says:

    Qu’elle soit VIREE et vite !

  6. Tinatine says:

    On a essayé de récupérer
    Aznavour pour nous vendre les bienfaits de l’émigration actuelle (plus tard on fera pareil pour Hélène Carère d’ Encausse née Zourabichvili ) ;ces immigrés d’ éducation chrétienne n’ avaient pas la haine de la France ils ont appris notre langue sans classe dédoublée , ils ont souvent gardé des liens communautaires très forts sans que cela pose le moindre problème ;les deux églises arméniennes de
    Paris ( l’une est catholique) n’ont pas accueilli de prédicateur haineux ,la liturgie arménienne est sublime …A-t-on le droit de réfléchir et d’ apporter des réponses sur ce sujet ?

  7. tartampion says:

    il est façile de vocifèrè sur qu’elqun qui n’est plus là pour ce dèfendre ,j’espère que francebleu fera ce qu’il faut ,si il ne font rien ces qu’il ne valle pas mieux qu’elle

  8. bengala says:

    Cette petite c…. sans talent, probablement engagée sur piston, a eu son heure de gloire. Elle va continuer à vivoter grâce à l’argent public en retombant dans l’anonymat qui est l’apanage des gens dont le seul talent est le cirage de pompes et la diffusion de la doxa officielle.

  9. Aznavour depuis son luxe suisse a plaidé pour l’accueil sans limite des migrants en France … encore un people bien dans la ligne actuelle, désolé !

  10. mia palouza says:

    pourquoi tout le monde dit qu’elle est de gauche. J’ai regardé ses papiers sur France bleue c’est franchement pas évidant de la classer politiquement. C’est plus vers la bêtise que l’on peut la trouver

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.