Quatre Français ordinaire qui ont fait leur devoir. Quatre hommes ne se connaissaient pas et s’étaient jetés dans l’eau glacée pour sauver d’une mort certaine une maman et ses enfants.

Le 23 février, sur le pont enjambant la Vistre à hauteur de la commune de Vauvert, la voiture de Géraldine est percutée par un autre véhicule et tombe dans la rivière. Quatre hommes, Kevin Mennesson, Nicolas Mysiorska, Florian Rocha et Brice Uriol, qui ne se connaissaient pas, s’étaient jetés à l’eau pour sauver la jeune femme et ses deux enfants. « On pensait que les occupants étaient décédés, et puis on a vu une petite main bouger sur la vitre. Je me souviendrai toute ma vie de cette petite main contre la vitre », explique Florian Rocha. « Non on n’est pas des héros », sourient-ils et clament d’une même voix Kevin Mennesson et Brice Uriot. « Les héros, ils sont au cinéma. On n’est pas Captain America ou les autres. Nous sommes des citoyens normaux ». La jeune maman s’est vu mourir, ainsi que ses deux enfants. « J’étais presque sous les eaux », se souvient Géraldine. « Et puis la portière de ma fille s’est ouverte, ça a été un tel soulagement. Je pensais que c’était la fin… Et puis la porte qui s’ouvre. Un visage, deux visages, trois visages… Merci. Merci les gars ».

Les quatre héros, qui se considèrent comme « des citoyens ordinaires », reçurent la médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement par le Préfet du Gard. Pas de lui-même mais à la demande de la maman, ainsi que les médailles de la ville du Cailar et du département. Pas de Légion d’Honneur, ils n’ont pas tapé dans une baballe… Pas d’invitation à l’Elysée non plus, ce n’étaient que des indigènes sauvant une femme et des enfants indigènes.

Géraldine avait demandé que le courage de ses sauveteurs soit récompensé. « Parce que des badauds qui sont passés devant nous, il y en a eu beaucoup. Mais des gens qui se sont arrêtés pour nous sauver, il n’y en a eu que quatre ». Une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui et vitesse excessive a été déposée contre le conducteur de la voiture qui a percuté celle conduite par Géraldine. Le 7 mai, une autre famille n’a pas eu la chance d’avoir des anges gardiens. Une petite fille de dix ans est morte après la chute d’une voiture dans cette même rivière. L’accident s’est produit un peu plus loin, sur la commune du Cailar. La maman a été grièvement blessée.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :