Le taux de mobilisation des gilets jaunes est inégal selon les régions. On ne peut pas en tirer des conclusions générales, ni même d’indices probant, si ce n’est que c’est le peuple qui descend dans la rue pour protester contre la dégradation de son pouvoir d’achat. La Révolution de 1789 n’avait pas commencé autrement… Les départements les plus mobilisés peuvent être très peuplés (Nord) ou non (Nièvre). Inversement, s’il est normal qu’il y ait une mobilisation moindre dans les déserts ruraux (Gers, Lozère), elle est faible dans certains départements très peuplés (Petite Couronne). La preuve que les gilets jaunes ne sont pas un mouvement « d’extrême droite », c’est que la mobilisation peut être forte dans des fiefs du RN (Picardie, Provence) mais aussi dans des zones qui ne le sont pas (Paris, Rhône, Pyrénées-Atlantiques). Le tableau suivant n’est pas celui des manifestants mais des « promesses d’action » recensées sur Facebook. Les chiffres entre parenthèses représentent, de gauche à droite : la population, le % de voix de Marine Le Pen au premier tour des Présidentielles 2017 et la place à laquelle elle est arrivée dans le département.

Plus de 10.000 personnes : Alpes-Maritimes (1.083.000/27.75/1), Bouches-du-Rhône (2.006.000/27.28/1), Calvados (691.000/20.36/3), Eure (598.000/29.31/1), Haute-Garonne (1.317.000/ 16.71/3), Gironde (1.526.016/18.26/3), Isère (1.251.000/22.33/2), Loire (757.000/24.08/1), Morbihan (745.000/17.69/3), Moselle (1.045.000/28.35/1), Nièvre (213.000/24.76/1), Nord (2.603.472/28.22/1), Oise (818.380/30.88/1), Paris (2.220.000/4.99/5), Pyrénées-Atlantiques (670.000/13.74/4), Pyrénées-Orientales (466.000/30.05/1), Bas-Rhin (1.116.000/24.70/1), Rhône (1.801.885/16.26/4), Savoie (427.000/21.71/2), Seine-Maritime (1.257.920/ 24.90/1),  Somme (571.000/30.37/1), Var (1.038.000/30.43/1).

– Plus de 5.000 personnes : Aisne (538.000/35.67/1), Allier (351.600/22.34/1), Alpes-de-Haute-Provence (161.000/24.53/1), Ardennes (280.000/32.41/1), Aube (309.000/30.33/1), Charente-Maritime (637.000/21.14/2), Corrèze (241.300/17.34/4), Côte d’Or (531.000/22.52/2), Côtes-d’Armor (597.000/16.46/4), Doubs (535.000/23.45/1), Gard (738.000/29.3/1), Hérault (1.107.000/25.70/1), Maine-et-Loire (806.000/16.98/4), Marne (571.000/28.07/1), Meuse (191.000/32.32/1), Pas-de-Calais (1.473.000/34.35/1), Hautes-Pyrénées (229.000/18.57/3), Haute-Savoie (783.000/18.84/3), Vaucluse (554.000/30.53/1), Haute-Vienne (376.000/18.20/3), Yonne (342.000/28.52/1).

– Plus de 1.000 personnes : Ain (632.000/25/1), Ardèche (323.000/23.17/1), Ariège (152.000/21.70/2), Aude (367.000/28.26/1), Aveyron (279.000/16.20/4), Cantal (147.000/18.17/3), Charente (354.000/21.40/2), Cher (309.000/24.18/1), Corse-du-Sud (151.000/28.62/1), Haute-Corse (172.000/27.22/1), Creuse (120.000/19.88/3), Dordogne (416.000/20.93/3), Drôme (504.000/23.9/1), Eure-et-Loir (434.000/25.08/1), Finistère (906.000/13.86/1), Landes (400.00018.14/3), Loire-Atlantique (1.365.000/13.70/4), Loiret (673.000/23.53/1), Lot (173.000/16.13/4), Haute-Marne (181.000/33.22/1), Meurthe-et-Moselle (734.000/25.86/1), Haute-Saône (238.000/31.36/1), Saône-et-Loire (555.000/24.28/1), Sarthe (568.000/20.80/2), Yvelines (1.427.000/12.92/4), Deux-Sèvres (374.000/18.02/4), Tarn-et-Garonne (252.000/26.69/1).

-Moins de 1.000 personnes : Hautes-Alpes (140.000/21.25/3), Gers (190.000/19.71/2), Ille-et-Vilaine (1.043.000/14.12/4), Indre (226.000/24.43/1), Indre-et-Loire (605.000/18.98/4), Jura (270.000/24.14/1), Loir-et-Cher (333.000/25.12/1), Haute-Loire (227.000/23.06/2), Lot-et-Garonne (333.000/25.03/1), Lozère (76.000/18.89/4), Manche (499.000/20.51/3), Mayenne (307.000/16.90/3), Orne (287.000/23.81/2), Puy-de-Dôme (644.000/17.68/3), Haut-Rhin (760.000/27.16/1), Seine-et-Marne (1.390.000/22.85/2), Tarn (386.000/22.42/1), Vendée (666.000/18.53/3), Vienne (433.000/19.78/3), Territoire de Belfort (144.000/26.89/1), Essonne (1.276.000/16.43/4), Hauts-de-Seine (1.601.000/7.64/4), Seine-Saint-Denis (1.592.000/13.59/3), Val-de-Marne (1.372.000/11.50/4), Val-d’Oise (1.215.000/17.18/4).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :