Le bon peuple ayant constaté que l’empereur était nu, il fallait détourner son attention pour que le triste sire ait le temps d’enfiler un caleçon, car dans le scandale, Benalla est grand.

Le mois de juillet est propice à la sortie de pochades à prétention comique. Dans le grand cycle des adaptations des bandes-dessinées vintage, après la sortie au cinéma de Bécassine, nous avons donc une reprise in vivo des Pieds-Nickelés, où « le groupe terroriste d’extrême droite de la mort qui tue ». La presse officielle en frétille de plaisir : trois nouveaux suspects (Ribouldingue, Filochard et Croquignol ?) ont été interpellés le 23 juillet et placés en garde à vue dans l’enquête sur les activités du groupe d’ultradroite AFO soupçonné par la justice de vouloir attaquer des cibles liées à l’islam radical. Entre parenthèse, nous n’avons donc pas affaire à du terrorisme, mais à du contre-terrorisme, comme le GAL espagnol ou l’AAA argentin. Voire l’OAS. Ce n’est pas très Nouveau Testament, mais très Ancien, genre « œil pour œil, dent pour dent ».  Voire la version révisée par le Mossad : « Pour un œil, les deux, pour une dent, la mâchoire ».

Il y avait eu d’abord « le premier projet », appelé « opération Halal », consistant à empoisonner de la nourriture halal dans des supermarchés fréquentés par des musulmans. Aucun journaliste n’a bien sûr rappelé que ce plan est directement inspiré des « Vengeurs juifs », issus du ghetto de Vilnius qui fut le lieu d’accueil de bien des criminels staliniens lors du génocide lituanien de 1940-41, qui avait tenté d’empoisonner le pain de prisonniers de guerre allemands, du moins ceux qui avaient la chance d’en avoir, vu que dans les camps de la mort de Rheinberg et Andernach, les soudards de Dwight David Isaac Eisenhower tuèrent par la faim quatre fois plus d’Allemands en trois semaines que les nazis d’opposants à Dachau en 11 ans. Ce « projet » avait entrainé la rafle du mois de juin contre l’Action des forces opérationnelles (AFO), dirigé par un policier à la retraite et le père d’une victime de la tuerie islamique du Bataclan et militant ex-UMP.

Les trois pieds-nicklés ont été arrêtés pour un projet d’assassinat de l’islamiste radical Djamel Beghal à sa sortie de prison (survenue la semaine dernière, avant son expulsion vers l’Algérie) et celui du rappeur Médine, récemment au centre d’une polémique liée à la programmation de deux de ses concerts au Bataclan, et connu pour ses positions islamistes. Des imams connus pour leur fanatisme auraient aussi été sur la « liste ». Là aussi, comment ne pas voir que cela fut inspiré de l’opération « Colère de Dieu », faite par le gouvernement israélien pour assassiner les présumés commanditaires et exécuteurs de l’attentat sanglant contre la délégation israélienne aux Jeux Olympiques de Munich en 1972.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :