Le procureur de la république de Paris, Rémy Heitz, en conférence de presse, s’est exprimé dans la matinée après l’attaque d’hier soir au marché de Noël de Strasbourg :  

« Le terrorisme a une nouvelle fois frappé notre territoire à Strasbourg »

Mais il est un mot qu’évite de prononcer le procureur, celui qui fait peur aux bien-pensants, celui qui foudroie le « vivre-ensemble », le mot « islamiste ». Pourtant ce n’est pas un quelconque terrorisme, d’une quelconque idéologie, qui a frappé le cœur de la ville alsacienne et de ses habitants. C’est bien une attaque terroriste islamiste perpétrée par un fichier S, Chérif C, d’origine maghrébine et certainement musulman.

Le procureur a bien été obligé en effet d’avouer qu’un témoin avait entendu l’assaillant crier « Allah Akbar » signe de ralliement des mahométans.

 « Nous déplorons le décès de deux personnes, une troisième en état de mort cérébrale » confirme le procureur avant de donner quelques précisions sur le mode opératoire utilisé par le terroriste, benoîtement appelé « assaillant », comme dans un match de foot… :  

« L’assaillant a tout au long de son parcours ouvert le feu et utilisé un couteau avec lequel il a blessé grièvement et donné la mort »

Quatre proches de Cherif C. sont actuellement en garde à vue.

L’immigration, une chance pour la France ?

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :