Le quotidien italien La Nuova Bussola Quotidiana (LNBQ) publie un intéressant article sur « une nouvelle étude du Ruth Institute qui tend à démontrer un taux élevé de corrélation entre le pourcentage d’invertis et l’incidence des abus sexuels de la part du clergé ». LNBQ explique :

« L’étude conduite par le père Paul Sullins, un sociologue de l’Université Catholique, a révélé que le pourcentage des hommes homosexuels dans le sacerdoce a augmenté drastiquement. L’étude a aussi démontré une importante augmentation du nombre de signalements de mauvaises conduites mettant en cause des prêtres depuis 2010. Une précédente étude du John Jay College, demandée par la Conférence épiscopale des États-Unis, avait nié une connexion entre homosexualité et abus du clergé, même si les chiffres en réalité démontraient que dans 80 % des cas les coupables étaient homosexuels. […]

Le père Sullins explique : ‘’Dans les années 50, environ 3 % des prêtres avait une orientation homosexuelle selon les rapports. Dans les années 80, ce pourcentage a dépassé le 16 %. Donc nous avons une augmentation de 5 fois le pourcentage des prêtres homosexuels dans une courbe plutôt linéaire des années 50 aux années 80. Et nous avons une augmentation similaire des cas d’abus durant la même période.‘’ […]

L’augmentation de la proportion des prêtres homosexuels a été surprenante selon l’étude du Ruth Institute. Dans les années 50 la présence homosexuelle à l’intérieur du sacerdoce catholique américain est estimé a environ le double de celle de la population globale. Dans les années 80, le pourcentage est 8 fois supérieur au niveau d’homosexuels dans la population globale. Parmi les éléments utilisés pour confirmer la validité de cette estimation l’étude se base sur un élément : le nombre de jeunes prêtres qui ont rapporté avoir rencontré une sous-culture homosexuelle au séminaire a doublé entre les années 60 et 80.

Le père Sullins estime que si la proportion des prêtres homosexuels était restée égale à celle des années 50, la dramatique croissance des abus sexuels de la part du clergé aurait pu être évitée… Il affirme qu’ ‘’il y a une négation diffuse d’un quelconque impact négatif de l’activité homosexuelle… Nous avons des clercs qui simplement ne veulent pas voir ou ne veulent pas savoir… Je regarde l’influence de ces sous-cultures homosexuelles dans les séminaires qui encouragent et promeuvent les abus. Et je trouve que cela explique environ la moitié de la haute corrélation entre l’abus et le pourcentage de prêtres homosexuels. Donc quelque chose allait au-delà de la simple orientation sexuelle pour encourager cette horrible activité immorale qui a causé tellement de dommage aux victimes. Mon expérience dans l’étude des homosexuels a été celle-là : pour les personnes qui détestent la vérité, la vérité semble la haine.‘’ »

Pour parachever l’étude du quotidien italien, on peut constater que cette augmentation drastique et parallèle entre prêtres invertis et scandales sexuels a débuté durant les années qui ont immédiatement suivi le dernier concile du Vatican. L’ouverture au monde et la centralité du culte de l’homme préconisées par Vatican II et louées par le pape Paul VI, impiétés et désobéissances au culte du au seul Dieu, révoltes contre l’immuable loi divine pour complaire au dieu progrès et à la modernité, ont ouvert une terrible boite de pandore d’où se sont exhalées les pires passions humaines… Un demi-siècle après, les fruits putrides conciliaires empuantissent l’ère post-concile… La renaissance promise par les néo-modernistes présents de Notre Temps a un air mortifère et de châtiment divin…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. En effet, les fumées de Satan ont pénétré au Vatican ! Rentrer dans les Ordres oui ! si l’on a la FOI et si l’Appel vient de Dieu ! et non rentrer dans les Ordres pour s’y cacher et ensuite se laisser corrompre par des vapeurs sulfureuses.

  2. Cette étude est faussée sur plusieurs points,déjà on se demande pourquoi l’homosexualité augmente,mais en fait,lorsque l’origine de comportements homosexuels n’est pas expliquée,en général on cherche dans la mauvaise direction

  3. carla orue says:

    Je suis tombée sur Internet sur un texte qui s’intitulait « Vision qu’a reçu St. Padre Pio au sujet de mauvais prêtres… « La peine qu’il éprouvait me faisait mal et je demandai à Jésus la raison de sa souffrance. Je n’obtins pas de réponse. Il continuait, le regard horrifié, de fixer ces ecclésiastiques. Comme s’il était las de regarder, il leva les yeux sur moi et je découvris avec effroi que deux larmes coulaient sur ses joues. Il se détourna de tous ces prêtres avec une expression de dégoût et s’écria “Bouchers !”
    Nous avons aussi le message de Notre Dame de la Salette. Aussi le message de Notre Dame d’Akita. Aussi le message de Notre Dame du Carmen de Garabandal. « La Vierge dit : Beaucoup de prêtres, évêques et cardinaux vont par le chemin de la perdition et ils sont suivis par beaucoup de fidèles »
    Si vous vous donnez la peine de chercher les apparitions Mariales dans le monde vous constaterez que la plupart de celles qui ne sont pas reconnues par l’Eglise ce sont celles où la Sainte Vierge dénonce les sacrilèges du clergé. Come celle de Ezquioga en Espagne vers 1933.
    Par la suite, plus terre à terre, on peut trouver sur Internet : Témoignage de conversion de Bella Dodd » (Cette dame communiste a participé à l’infiltration de mil séminaristes communistes dans les séminaires américains, vers 1940) On peut trouver la vidéo du témoignage du prêtre dominicain John O’Connor « Infiltration communiste dans l’Eglise » Aussi cherchez : « Infiltracion communista en los seminarios católicos, The Vortex » (Cette vidéo est en anglas mais traduite à l’espagnol) Aussi : « La Haute Vente » Donc il n’y a rien de nouveau sous le soleil. MAIS maintenant, on peut comprendre, pourquoi le clergé, même le clergé fidèle et honnête, depuis plus de 50 ans ne parle plus des dogmes de foi de l’enfer ni du purgatoire, ni du péché ni des normes de la morale chrétienne. Ces deux dogmes de foi empêcheraient bien d’offenses graves à notre Dieu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !