Le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer, soutenu par la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, s’est réjoui de pouvoir annoncer une nouvelle campagne de propagande dans les écoles : « Collèges et lycées engagés contre l’homophobie et la transphobie : tous égaux, tous alliés ».

Le site internet du ministère de l’éducation nationale décrit les objectifs de cette campagne « Tous égaux, tous alliés ».

Affirmer l’opposition de l’institution scolaire à toute forme de discrimination et de violence LGBTphobes ;
Mobiliser l’ensemble de la communauté éducative en engageant chacun et chacune à soutenir les jeunes LGBT face aux difficultés qu’ils sont susceptibles de rencontrer dans le cadre scolaire (ndlr : à quand l’instauration d’une mesure officielle de discrimination positive en faveur des élèves qui se déclareront LGBT ?)  ;
Lutter contre l’invisibilisation des jeunes LGBT, terreau à la fois de l’homophobie et de la transphobie et du mal-être de certains adolescents (ndlr : avec de la propagande LGBT matin et après-midi pour que chacun soit bien encouragé à se sentir plus valorisé s’il se déclare LGBT ?) ;
Engager une dynamique positive en matière de climat scolaire en portant l’idée que chaque établissement doit veiller à créer un climat sécurisant pour tous et toutes ;
Développer des solidarités, notamment entre élèves, et des initiatives contre les discriminations ;
Promouvoir le « zéro tolérance » à l’égard des injures sexistes et LGBTphobes ;
Rappeler l’existence du service d’aide à distance ecoute.contrelhomophobie.org, accessible à toutes et tous par téléphone, courriel et chat.
Tout en dénonçant les violences homophobes et transphobes, la campagne « tous égaux, tous alliés » véhicule un message positif qui valorise la diversité (ndlr : ici, il y a bien aveu d’une propagande LGBT) et invite à s’engager en faveur d’un climat scolaire plus inclusif et plus propice au bien-être et à la réussite de chacun. Le ministère souhaite ainsi provoquer un changement d’état d’esprit, afin que s’exprime dans les établissements scolaires davantage de bienveillance à l’égard des jeunes LGBT et que le discours homophobe et transphobe s’y trouve marginalisé.

L’école a pour mission de transmettre des savoirs, pas d’inculquer une propagande LGBT ! Parents, réveillez-vous !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires