Le responsable du parti de Zemmour Reconquête dans l’Oise, qui n’est autre que Guy-Eric Imbert, douanier et représentant FO, se fait sommer par son syndicat de choisir, au moins le temps de la campagne, entre Zemmour et l’action syndicale, nous apprend le Courrier Picard du 15 janvier dernier.

« La Confédération a pris connaissance dans un article de notre presse locale des agissements politiques d’un adhérent FO dans l’Oise […] il doit se mettre en retrait de ses mandats syndicaux durant la durée de cette campagne ».

L’intéressé affirme ne rien avoir reçu de son syndicat, qui va pouvoir ouvrir son dictionnaire. On parle des « agissements » d’un homme qui agit mal, et non d’un adhérent syndical qui cumule syndicalisme et action politique légale. A moins qu’il n’existe, pour FO, des partis qui doivent être mis à l’index ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :